Narbonne 3 juin 18h : Soirée-débat "Le monde selon Monsanto"

Publié le par benedicte

Soirée-débat à Narbonne
à la Médiathèque de Narbonne

Projection du film
 "Le monde selon Monsanto"

mardi 3 juin à 18h

suivi d'un débat avec
Marie-Monique Robin la réalisatrice
et Lilian Seballos Pharmacologue





Le monde selon Monsantoau sujet du film voir éventuellement :
"Le monde selon Monsanto" de Marie-Monique Robin

Publié dans Agenda

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jlb 04/06/2008 15:17

coucou,la veille MMRobin était à Pamiers (ariège) très bonne soirée,un vrai succès.

benedicte 06/06/2008 12:34


J'ai un ami qui y a assisté à Pamiers, étant chez des amis et qui m'a dit la même chose. A Narbonne, la salle était trop petite, plein de personnes se sont retrouvées dehors sans pouvoir y
assister. Un succès donc aussi ! Ce qui prouve que les gens sont plus concernés qu'il n'y parait, il n'était pas attendu autant de monde ! Amicalement


David 02/06/2008 22:46

Je t'invite à visiter ce site : www.lafermeenville.frVu ton blog, celà devrait te plaire !Moi en tout cas, depuis ce que j'y ai appris sur les pesticides, je bois du vin blanc bio !

benedicte 04/06/2008 00:59


Effectivement le site est sympa ... comme quoi on peut faire de la résistance avec humiour :) merci !


sixtine 01/06/2008 07:36

Je confirme : un film à voir ! Pour prendre véritablement conscience des erreurs commises et, pire encore, de toutes celles qui sont en train de se commettre !

benedicte 04/06/2008 00:45


Oui absolument ... un documentaire d'utilité publique ! Amicalement


LV 01/06/2008 03:45

Un film à ne surtout pas manquer pour ceux qui ne l'auraient vu !Avec un débat et de bons échanges pour que les citoyens prennent enfin conscience de que que l'on veux leur imposer sans les informer !

benedicte 04/06/2008 00:41


C'est un très bon documentaire sur le sujet ... les français sont très majoritairement contre les OGM en l'état actuel de l'information, mais je doute que tous soient conscients du réel danger
qu'ils représentent.  Amicalement