Naomi Klein : La stratégie du choc !

Publié le par benedicte


Suite au relais de l'article de Naomi Klein
"voilà ce qui dit le mécontentement mondial", j'avais prévu de parler de son livre "La stratégie du choc",  puis j'ai laissé tomber quelques jours mon blog. Donc je le fais maintenant, c'est d'autant plus d'actualité avec cette grippe porcine tombée du ciel objet de l'article précédent ...
Ce qui est exposé est un des outils de fonctionnement du système, utilisé depuis quelques décennies. Ce n'est pas le seul, certes, mais il est éloquent et révélateur de la perversité de ceux qui tirent ici et là, les ficelles du système. 


Ma fille a lu le livre il y a quelques mois et m'en avait parlé. Il l'avait mise en état de choc (lol). Je n'ai pas personnellement lu le livre, mais cela semble presque une évidence si l'on jette un regard sur l'histoire contemporaine. Je ne suis malheureusement pas "choquée"  ça fait longtemps que j'ai compris que les seuls monstres qui existent dans cet univers, ne sont ni des diables, des démons, des extra-terrestres, des vampires, des reptiliens ou autre histoire à dormir debout, mais rien de plus que des êtres humains, tout simplement, et j'ajouterais bêtement même ! Rien d'extraordinaire donc, rien qui soit hors de portée, que nous ne puissions corriger ... mais faut-il encore regarder la réalité en face, parce que c'est seulement dans la réalité que nous pouvons agir et que refuser de la voir est se condamner à l'impuissance et à la fatalité.


Ceci n'implique en aucun cas de craindre l'avénement du NOM (Nouvel Ordre Mondial) qui tel qu'il est présenté est un fantasme. En même temps il est curieux qu'il soit brandi maintenant, alors même qu'en réalité il était déjà là en quelque sorte et au moment où il est en train de s'effondrer ! L'effondrement du système capitaliste et de la civilisation occidentale va entraîner automatiquement la chute de ceux et celles qui détenaient le pouvoir en son sein.

Donc arrêtons de nous auto-alimenter avec une chose qui n'est déjà plus d'actualité. Par contre comprendre les rouages du système en cours doit permettre de chercher à comprendre comment et pourquoi nous avons participé depuis des décennies à le maintenir et à le soutenir. Même si on parle de manipulation de masse, une masse n'existe pas, ce n'est qu'un ensemble d'individus, et donc sortir de la manipulation est une démarche individuelle de compréhension de soi.


Donc ci-dessous la présentation du livre, la vidéo de présentation circulant sur le net, une interview par la télé-libre de Naomi Klein  (Wikipédia) à voir sur leur site, les liens vers deux articles.





La stratégie du choc
La montée d'un capitalisme du désastre
Naomi Klein - éditions Actes Sud

Qu'y-a-t-il de commun entre le coup d'état de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l'effondrement de l'Union soviétique, le naufrage de l'épopée Solidarnösc en Pologne, les difficultés rencontrées par Mandela dans l'Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta les côtes du Sri-Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l'année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux - Abou Ghraib ou Guantanamo, aujourd'hui ?
Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l'avènement d'un « capitalisme du désastre. » Approfondissant la réflexion entamée avec son best-seller, No Logo (Actes Sud, 2001) Naomi Klein dénonce, ici, documents à l'appui, l'existence, depuis plus d'un demi-siècle, de stratégies concertées pour assurer la prise de contrôle de la planète par les multiples tenants d'un ultralibéralisme qui a systématiquement mis à contribution crises, désastres ou attentats terroristes - et qui n'a pas hésité, du Chili de Pinochet à Guantanamo - à recourir à la torture sous diverses formes pour substituer aux acquis des civilisations et aux valeurs de démocratie la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation.
Rédigée dans une langue efficace, tonique, directe, traquant les zones d'ombre, identifiant responsables et bénéficiaires d'une marchandisation de la terreur dont les conditions peuvent, le cas échéant, se voir créées de toutes pièces, cette histoire secrète du libre marché souligne l'inquiétant avènement d'un « capitalisme du désastre ».






NAOMI KLEIN ET LA CRISE FINANCIÈRE - L’INTÉGRALE (1-2-3)

EXCLUSIF

VOICI L’INTÉGRALE EN 3 PARTIES DE L’INTERVIEW DE NAOMI KLEIN A LATÉLÉLIBRE

REDIFFUSION. PREMIÈRE DIFF LE 21 OCTOBRE 2008

Nous avons pu rencontrer Naomi Klein, cette journaliste et écrivaine canadienne, auteure du livre “No Logo”, et plus récemment de “la stratégie du choc” (2007, Actes Sud). Alors que la crise financière s’installe dans le monde entier, il nous a semblé utile d’entendre cette spécialiste du “capitalisme du désastre”.


La suite à lire et visionner sur le site ici

 

 


 

Contre Info.info

http://contreinfo.info/assets/logo.jpg

Naomi Klein : A qui profitent les crises ? (traduction)

5 février 2008

« L’économiste Dani Rodrick a étudié les circonstances dans lesquelles les gouvernements ont adopté des politiques de libre échange. Ses résultats sont remarquables : “aucune réforme importante n’a eu lieu dans les pays en développement durant les années 1980 en dehors de crises économiques sérieuses”. » Nul n’est à même de prédire l’ampleur des difficultés économiques à venir. Mais pour Naomi Klein, il ne faut pas s’attendre à ce qu’elles provoquent une remise en cause du modèle qui les a rendues possibles, bien au contraire.  (...)

 


MEDIAPART

Naomi Klein, "La Stratégie du choc": extraits et débat

Sept ans après la sortie de No Logo, c'est une enquête ambitieuse que publie aujourd'hui Naomi Klein : La Stratégie du choc (The Shock Doctrine en anglais). Nous vous proposons en avant-première les bonnes feuilles de ce livre. Décrit par son auteure comme «l'histoire secrète du marché dérégulé», l'ouvrage prend la forme d'une grande investigation internationale, couvrant plus de trente ans d'histoire, afin de décrire l'émergence de ce qu'elle qualifie de «capitalisme du désastre». (...)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moderateur 29/05/2009 05:43

nous devons avoir les mêmes lectures, je peux également conseiller  "Encore Plus de François de Closets" ou encore "Nous existons encore de Annick Kayites" sur le génocide du Rwanda, surtout sur les responsabilités de certains pays... Il est naturel de faire passer l'information.

sixtine 07/05/2009 11:06

Très bon sujet ! Voilà le prochain bouquin que j'achèterai.