Grippe porcine : pandémie virtuelle et psychose réelle

Publié le par benedicte


Je me suis mis encore en congé pour quelques jours de mon blog, parce que régulièrement face à tout ce que je lis, entends et vois, je me dis que ce blog ne sert strictement à rien excepté de me permettre parfois de relâcher un peu la pression en évitant de hurler toute seule en tête à tête avec moi-même.

Je reviens avec la grippe porcine, parce que hier en allant acheter trois bricoles à l’épicerie de mon village, l’épicier me dit en souriant qu’une de ses clientes lui venait de lui dire qu’il ne fallait plus manger de porc. Bêtement je lui demande pourquoi, et il me répond à cause de la grippe porcine !

Il va falloir que j’allume la télé, pour savoir les conneries qui sont débitées aux infos pour que dans la zone rurale où j’habite certains tiennent de tels propos.


Je relaie en-dessous, un article paru sur Mondialisation.ca que je viens de lire, qui remet un peu les pendules à l’heure, mais je doute que ça change grand chose.

Je me dis qu’il va vraiment falloir attendre que le ciel que nous tombe sur la tête (c’est une image) pour que les gens arrêtent à la fois la politique de l’autruche tout en se jouant le film catastrophe avec tout et n’importe quoi.

Je ne doute nullement que les psychopathes qui dirigent le système soient prêts à tout et n’importe quoi en vue de garder le pouvoir, que les expérimentations de labo peuvent se faire la malle sans même que ce soit intentionnel, etc… mais bon, un peu de bon sens et d’esprit critique seraient bien nécessaire, et seraient même indispensable en ces temps troublés.

Je viens juste de lire l’article et je réagis à chaud, mais même sans avoir les informations précises qu’il donne, je sentais cette grippe porcine comme relevant de l’intox et de la volonté de créer une psychose, et je n'ai donc pas cherché à me renseigner. Toutefois , suite à ces propos échangés hier avec l'épicier, il tombe bien ... et je vous conseille de le lire pour prendre un peu de recul avec tous les propos alarmistes officiels, mais aussi  toutes les rumeurs circulant sur le net.


D’une part il y a des personnes qui meurent chaque année de la grippe, si votre santé ou vitalité est très affaiblie, une grippe un peu sévère peu effectivement vous tuer. Mexico qui est la ou l’une des plus grande mégapole du monde, a des millions d’habitants vivant sous-alimentée dans des bidonvilles insalubres, je ne doute nullement que chaque vague de grippe tue chaque année parmi ses habitants et les chiffres annoncés étaient bien trop faible pour que ça sorte de « normale saisonnière » pourrait on dire.

La tentative avec la grippe aviaire a plutôt fait un flop en terme de psychose collective, ayant eu pour résultat essentiellement de mettre en péril les élevages non carcéraux (non-industriel) de volailles, mais a touché également les profits de l’agro-alimentaire de ce secteur, les gens boudant la volaille dans leurs achats. Donc ça s’est assez vite arrêté.

La nouvelle mouture, bien que d’appellation animale, précise bien que les porcs ne sont pas en cause, pas question de renouveler la même erreur. Ceci dit à force de raconter des conneries, ça n’empêche, la réaction de cette cliente de l’épicerie en témoigne, que le lien soit fait entre porc et grippe, puisque pendant près de 2 ans on nous a bassiné avec ce leit-motiv dans la grippe aviaire.


Ce qui me déprime et m’inquiète vu que nous allons réellement être confronté à de gros et réels problèmes du à l’effondrement du système, c’est que tout le monde marche dedans ou presque, sans recul, sans esprit critique.

Jouons à nous faire peur avec le chiffon rouge qu’on agite sous nos yeux plutôt que faire face aux réels problèmes que nous avons à affronter. Je sais bien que la pandémie a fait l’objet de plusieurs films et téléfilms catastrophes depuis quelques années sur les écrans télés … il y a même un petit jeu gratuit sur le net Pandémia, où vous jouez le virus et où pour gagner la partie vous devez arriver à détruire l’humanité avant qu’elle ne développe un vaccin pour vous tuer !

Sur les vaccins, voir sur la page Santé, leur douteuse efficacité et leurs dangers, une vaccination en période de pandémie accroîtrait en réalité le nombre de mort, la vaccination, qui consiste à vous injecter une forme dite atténuée du virus, ayant pour conséquence dans un premier temps d’affaiblir votre organisme qui doit digérer le virus pour créer des anti-corps et de vous rendre pendant cette période bien plus vulnérable que vous ne l’étiez naturellement au virus réel si vous le croisez ! Vacciner en période d’épidémie serait une catastrophe.


Dans la réalité il reste quoi ?

Des personnes sont mortes de la grippe au Mexique, comme chaque année, dans un nombre non supérieur à ce qui se passe chaque année, donc non significatif. Pourtant, brutalement, il est brandit un « nouveau » virus « mutant », n’ayant aucun symptôme particulier le différenciant des autres grippes, un virus caché non-identifiable excepté par certains labos, vous ne pouvez pas savoir, ni même votre médecin si vous votre grippe est bénigne ou mortelle !

Après il y a juste à attendre que la propension naturelle de l’être humain à s’auto-alimenter pour faire du psycho-drame en jouant avec ses peurs, fasse le reste. Compte-tenu de ce qui a été dit précédemment, et comme nous sommes dans une période de grippe au printemps, et bien au moindre symptôme grippal, les gens vont se précipiter sur les hôpitaux et les urgences, qui ne peuvent en aucun cas eux-même détecter ce putain de virus, donc vont être débordés (et le sont peut-être déjà au Mexique) créant un mouvement de panique … toutes les morts dues à la grippe en général, seront mises sur le dos de ce fameux virus du moins par la population en pleine psychose, etc…

Pandémie ? J'en doute ... mais psychose volontairement initiée, sûrement. Il suffit d'une poignée de pervers (labo pharmaceutique) trouvant que c'est un bon moyen de faire du fric, convaincre les débiles des sphères décisionnaires que le danger menace, effrayés ils se chargent de propager la rumeur et la psychose, qui peut gagner le reste de la population, ce qui permettra ensuite à d'autres pervers de profiter de l'aubaine pour prendre des mesures liberticides et assoir leur pouvoir au nom de la santé publique (lol),  à d'autres de trouver des applications dérivées pour faire du profit, etc...


Quoique vous en pensiez, il n'est pas question de créer une véritable pandémie volontairement, bien que les labos en aient les moyens, parce que ce serait catastrophique pour ceux qui détiennent le pouvoir. Réfléchissez, ils ont besoin d'esclaves à asservir, à faire corver pour eux, pas question des les décimer, ça paralyserait le système ... ils savent bien qu'ils n'auraient pas les moyens de contrôler une véritable pandémie, que leurs vaccins ne protègent pas !

Un accident est toujours possible, ou un psychopate lambda qui péte les plomb et qui au lieu de tirer sur la foule, pour se venger sur d'autres de sa misérable petite vie, décide de lâcher un virus, parce qu'il travaille dans un labo !

Posez-vous la question de l'objectif recherché. Une pandémie n'est pas un objectif en soi, elle est un moyen pour créer un climat de peur et de psychose. Une véritable pandémie serait incontrôlable et ses conséquences iraient à l'encontre des intérêts de ceux qui la provoqueraient. Mais  créer une pandémie virtuelle dont l'évolution factice est programmable, permet d'obtenir le résultat recherché, avec un profit maximum et sans aucune perte pour eux.

La grippe  maladie commune, mondialement répandue, que presque tout le monde a eu une fois dans sa vie, sans symptôme très spécifiques, dont on peut brandir le spectre de la grippe dite espagnole ... vraiment idéal pour créer une pandémie virtuelle. Développer un prétendu vaccin contre une maladie imaginaire sera peu onéreux (possible même qu'on nous fourgue celui inutilisé et en stock par milllion devant enrayer la pandémie de la grippe aviaire !) et rapportera beaucoup par contre, et il sera facile de le prétendre efficace, d'avoir enrayer une pandémie qui n'a jamais existée ... et le lobby pharmaceutique va se prétendre sauveur de l'humanité, en ces temps où il commence à sérieusement contesté.

Cette société ressemble de plus en plus à un roman de Philip K. Dick. (*)


Pourquoi êtes-vous si prompts à croire ce que le pouvoir et les médias diffusent dans ce cas, alors même qu'une partie d'entre vous savent qu'ils ne diffusent que propagande mensongère en vue de manipuler les populations ? Posez-vous la question.

Il ne suffit pas de comprendre à peu près comment le système fonctionne, il faut apprendre à comprendre comment soi-même on fonctionne pour ne pas être manipulable ou du moins l'être de moins en moins par celui-ci.


Je ne relis pas ce que j'ai écrit, tant pis c'est plus un coup de gueule parce que j'en ai ras-le bol qu'un désir d'expliquer quoi que ce soit. Si je relis je vais pas publier mais je mets ci-dessous l’article de Michel Chossudovsky paru sur Mondialisation.ca, qui lui est plus analytique.

Lire aussi du même auteur :

La peur de la grippe porcine: Une mine d’or sur les marchés boursiers pour les sociétés de biotechnologie

Nota sur la vaccination anti-grippale :

Il y a de nombreux virus de grippe ou souche de virus. La vaccination dite abusivement contre la grippe, ne vaccine que contre une poignée de ceux-ci, ceux dont les Mme Irma des labos prétendent deviner être ceux qui seront actifs lors de la prochaine vague grippale … ce qui fait de cette vaccination anti-grippale un véritable foutage de gueule, dépourvu de toute rigueur scientifique. Mais ça rapporte des milliards aux labos pharmaceutiques chaque année !




Mondialisation.ca, Le 2 mai 2009

Mensonge politique et désinformation médiatique concernant la pandémie porcine

par Michel Chossudovsky

Qu'est-ce que la grippe? L'influenza (la grippe) est une maladie respiratoire grave et contagieuse causée par des virus de la grippe. Des millions de personnes aux États-Unis ont la grippe chaque année. La plupart des gens sont malades pendant environ une semaine. Certaines personnes (surtout les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes de santé chroniques) peuvent devenir très malades et peuvent mourir de la grippe. (Centers for Disease Control and Prevention)


L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a relevé le niveau d’alerte pandémique au niveau 5 sur une échelle qui en compte 6.


Le niveau 5 d’alerte de l'OMS signifie qu’«une propagation interhumaine du virus (a été observée) dans au moins deux pays et qu’une pandémie est imminente... Il signifie également une augmentation des efforts pour produire un vaccin ... Des cas humains ont été confirmé, au Mexique, aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne, en Israël, en Nouvelle-Zélande et en Espagne. »


Selon les reportages, l'OMS a pris cette décision après qu’un « [enfant] de 23 mois soit décédé [de la grippe porcine] au Texas, après être rentré d’un voyage au Mexique dont le but était d’y recevoir un traitement médical. »


Toujours selon les reportages, la grippe porcine a été confirmée dans les 11 états des États-Unis. Les responsables de la santé à l'OMS à Genève et à Washington, sont cités pour avoir dit que la « propagation du virus ne s’arrêtera probablement pas. »


Les médias ont passé en mode pleine vitesse, en faisant peu d'analyse et d'examen de la preuve, en concentrant leur attention sur les quelque 2,400 cas de grippe non confirmés au Mexique.


« la propagation mondiale est imminente ...


tous les pays devraient activer leurs plans de préparation »,


La pire crise sanitaire à laquelle le monde a fait face depuis 90 ans ... »


Le jour suivant celui où l’OMS a augmenté l’alerte pandémique au niveau 5, un scientifique attaché au Centre de contrôle et de prévention des maladies de l'Union européenne, a insinué, sans preuve, que l'épidémie pourrait avoir des répercussions sur 40% à 50% de la population de l'UE « de manière bénigne ». (Voir europeanvoice.com, le 30 avril 2009).


Le professeur Neil Ferguson, un membre du groupe de travail sur la grippe porcine de l'Organisation mondiale de la santé, a déclaré que « 40 pour cent des personnes au Royaume-Uni pourraient être infectées dans les six prochains mois si le pays était frappé par une pandémie. »


« Nous ne savons pas vraiment de quelle ampleur sera l'épidémie, nous le saurons au cours des deux prochains mois ... Il est presque certain que, même si elle devait s’estomper au cours des prochaines semaines – ce qui est probable - nous aurons une épidémie saisonnière à l'automne. »


« Nous pouvons nous attendre à ce que plus de 30 à 40 pour cent de la population devienne malade au cours des six prochains mois, si elle se transforme bel et bien en une pandémie. Nous pourrions avoir un nombre important de personnes infectées les prochaines semaines mais, si j’étais un homme qui aimait parier, je dirais que ça ne durera pas longtemps, car nous arrivons à l’été. » Le professeur Ferguson a déclaré que les 152 morts au Mexique sont probablement une proportion relativement faible du nombre total de personnes infectées, qui pourrait se transformer en des dizaines ou des centaines de milliers. » (Daily Express, 1er mai 2009)


Les reportages des médias déforment la vérité. La réalité est transformée. Les déclarations politiques ne sont pas soutenues par des preuves médicales et scientifiques. Les déclarations du professeur Ferguson ne sont pas fondées. Il n'a pas pris la peine de vérifier le nombre de cas de grippe porcine au Mexique qui ait été « confirmé en laboratoire ».


Trente à quarante pourcent de la population britannique? Jusqu'à 50% de la population de l'Union européenne?


Sur quelles bases reposent ces déclarations?


Le 27 avril, il y avait, selon les reportages, un seul cas de la grippe porcine dans l'ensemble de l'Union européenne: « Le premier cas confirmé de grippe porcine en Europe fut diagnostiqué en Espagne. Le ministère de la santé du pays a confirmé la nouvelle lundi matin, à la suite d’examens fait sur un homme qui vient de rentrer d'un voyage au Mexique. » ((BBC, 27 avril, 2009)

 

 

Les déclarations de cette nature sur « l’inévitable propagation » de la maladie, crée, tout à fait délibérément, une atmosphère de peur, d'insécurité et de panique. Elles servent également à détourner l'attention des gens d'une crise économique mondiale dévastatrice qui entraîne le Monde dans la pauvreté et le chômage de masse, sans parler de la guerre au Moyen-Orient et des questions entourant les crimes de guerre de l'US-OTAN.

La Vraie Crise Mondiale se distingue par la pauvreté, l'effondrement économique, les conflits ethniques, la mort et la destruction, la dérogation aux droits civils et la disparition des programmes sociaux. L'annonce de l’UE d’une pandémie de grippe porcine sert inévitablement à affaiblir le mouvement de protestation sociale qui se propageait à travers l'Europe.

Les mesures d'urgence qui ont « fermé » des zones urbaines entières, sont largement perçues comme un prétexte du gouvernement de Felipe Calderon pour lutter contre la dissidence sociale grandissante envers l'une des administrations les plus corrompues de l’histoire mexicaine. Au Mexique, la parade du 1er mai, qui était organisée contre le gouvernement Calderon, a été annulée.

Le bilan de l'OMS

Le groupe consultatif de l'OMS a identifié 148 cas confirmés en laboratoire à travers le monde de grippe porcine, dont 8 décès, à peine une pandémie:

« Le 29 avril 2009 - La situation continue d'évoluer rapidement. À 18h00 GMT, le 29 avril 2009, neuf pays ont officiellement rapporté 148 cas d'infection par la grippe porcine A/H1N1. Le gouvernement des États-Unis a signalé 91 cas humains confirmés en laboratoire, avec un mort. Le Mexique a signalé 26 cas humains confirmés d'infection, dont 7 morts.

Les pays suivants ont signalé des cas confirmés en laboratoire, sans décès: l'Autriche (1), le Canada (13), l'Allemagne (3), Israël (2), la Nouvelle-Zélande (3), l'Espagne (4) et le Royaume-Uni (5).

D’autres informations sur la situation seront rendues disponibles sur le site de l'OMS sur une base régulière. » (WHO.org)

Dans une déclaration faite le 29 avril, la Directrice générale de l'OMS, la Dr Margaret Chan a confirmé que :

« Sur la base de l'évaluation de toutes les informations disponibles, et suite à plusieurs consultations d'experts, j'ai décidé de relever le niveau actuel de l'alerte à la pandémie de grippe du niveau 4 au niveau 5.

Les pandémies de grippe doivent être prises au sérieux en raison précisément de leur capacité à se propager rapidement à tous les pays du monde.

... L’OMS suivra la pandémie aux niveaux épidémiologique, clinique et virologiques.

... J’ai fait appel aux pays donateurs, à l’UNITAID, à l'Alliance GAVI, à la Banque mondiale et à d'autres afin de mobiliser les ressources.

Une mine d’or pour les conglomérats pharmaceutiques

Big Pharma a été identifiée par l'OMS comme étant la solution à la crise:

« J’ai [la Directrice générale de l'OMS] fait appel aux entreprises de fabrication de médicaments antiviraux pour évaluer la capacité de production ainsi que tous les moyens de l’augmenter. J'ai également pris contact avec les fabricants de vaccins contre la grippe qui puissent contribuer à la production d'un vaccin contre la grippe pandémique. »

La pandémie de grippe porcine constitue une mine d’or pour une poignée de conglomérats du domaine de la biotechnologie. L'Union européenne a déjà donné le feu vert pour travailler avec Big Pharma afin de développer un vaccin contre la grippe porcine.

L’étude de la preuve

Les données utilisées pour justifier une alerte mondiale de niveau 5 sont infimes. L'OMS a déclaré qu’une « épidémie mondiale de la maladie est imminente ». Tel que le documente William Engdahl, les symptômes de la grippe porcine ne sont pas spécifiques, ils sont semblables à ceux de la grippe en général. (Voir William Engdahl, Mondialisation.ca, le 29 avril 2009).

L'avis scientifique contredit la déclaration officielle de l’OMS:

« Les scientifiques qui étudient le virus arrivent au consensus que cette souche hybride de la grippe - au moins dans sa forme actuelle – n’est pas de nature à être aussi mortelle que les souches qui ont causé les pandémies précédentes.

En fait, l'actuelle épidémie de virus H1N1, qui a fait son apparition le mois dernier à San Diego et au sud du Mexique, pourrait même ne pas faire plus de dommages que les habituelles grippes saisonnières qui se propagent chaque hiver sans tambour ni trompette.

La reproduction en modèles épidémiologiques et mathématiques des preuves préliminaires provenant des laboratoires de génétique, démontrent que les pires scénarios sont susceptibles de ne pas se produire au cours de l'épidémie actuelle. » (Los Angeles Times, le 30 avril 2009)

Le Mexique

La grippe est une maladie courante. Il y a des millions de cas de grippe dans toute l’Amérique, sur une base annuelle. « Selon le Canadian Medical Association Journal, la grippe tue chaque année jusqu'à 2,500 Canadiens et environ 36,000 États-uniens. Dans le monde entier, le nombre de décès attribuables à la grippe chaque année se situe entre 250,000 et 500,000 » (Thomas Walkom, The Toronto Star, 1er mai, 2009)

La plupart des cas de grippe signalés au Mexique ne portent pas la marque de la souche A/H1N1.

Selon les reportages de la presse, la plupart des cas mexicains «suspectés » d’être la grippe porcine, n'ont pas été confirmés par des analyses en laboratoire. Le ministre mexicain de la Santé, José Ángel Córdova a confirmé qu'il y avait « 2,498 cas graves de pneumonie atypique liés à des conditions de grippe... [qui] pourraient être liés au virus A/H1N1 ». Parmi les 2,498 cas de grippe, 159 sont morts, de la grippe ou de ses effets, mais seulement sept de ces décès étaient liés à la souche de la grippe porcine, selon la déclaration officielle du ministre de la Santé.

Les chiffres ci-dessus correspondent au modèle en général des grippes observées au Mexique au cours des années précédentes. « Dans une année normale, entre 6,500 et 7,500 Mexicains meurent de maladies comme la pneumonie. » (Ibid)

159 décès « ont été imputés à l'épidémie », mais les rapports des laboratoires laissent entendre que la grippe porcine a été la cause de seulement 7 des 159 cas.

Par exemple, dans la ville de La Gloria dans le Veracruz, où il y a eu une épidémie d'infections respiratoires aiguës, des 450 cas, 35 ont été testés pour déterminer s’il s’agissait du virus de la grippe porcine et un seul de ces cas était positif.

Aucun détail n'a été donné quant aux résultats de laboratoire relatifs aux 7 cas de décès.

La plupart des reportages de presse parlent de 152 morts attribuables au virus H1N1, alors qu’en fait, seulement 7 de ces décès sont associés à la souche A/H1N1, selon le ministre de la Santé. Les autres décès pourraient être dus à des cas de grippe ordinaire et/ou de ses effets.

Aux États-Unis, un seul laboratoire dans tout le pays a la capacité de confirmer la souche du virus à savoir, le Centers for Disease Control and Prevention situé à Atlanta. Combien y a-t-il de laboratoires au Mexique qui ont la capacité de confirmer la souche du virus?

Selon les reportages, les échantillons sont envoyés au « National Institute of Epidemiological Diagnosis and Reference » du Mexique, qui les transmet à des laboratoires du gouvernement des États-Unis et du Canada. Ce que cela laisse entendre, c’est qu’il n'y a pas de laboratoire d'analyse qui puisse documenter le nombre relativement élevé de cas suspects. Selon les déclarations du ministre, les analyses en laboratoire portant sur les 159 décès sont menées dans les laboratoires du Mexique avec le support de la CDCP basée à Atlanta, et que les résultats sont disponibles.

Les États-Unis

Aux États-Unis, il y a eu 109 cas signalés du virus (au 30 avril 2009), dont seulement cinq furent hospitalisés. Le Centers for Disease Control des États-Unis a confirmé que l'enfant de 23 mois au Texas était mort du virus de la grippe porcine, suite à son hospitalisation et à son examen clinique.

U.S. Human Cases of Swine Flu Infection
(As of April 30, 2009, 10:30 AM ET)

States

# of laboratory confirmed cases

Deaths

Arizona

1

 

California

14

 

Indiana

1

 

Kansas

2

 

Massachusetts

2

 

Michigan

1

 

Nevada

1

 

New York

50

 

Ohio

1

 

South Carolina

10

 

Texas

26

1

TOTAL COUNTS

109 cases

1 death

International Human Cases of Swine Flu Infection
See: World Health Organization


La désinformation des médias

Les reportages aux nouvelles indiquent que « des centaines d’écoliers de New York seraient tombés malades de la grippe porcine. » Il n'y a toutefois aucune preuve corroborée par des analyses en laboratoire de l'incidence de la souche H1N1 de grippe porcine. En toute probabilité, les enfants souffrant de la grippe, n’est en fait qu’un événement courant au mois d'avril. « Tous les cas étaient bénins, aucun enfant n’a été hospitalisé, aucun enfant était gravement malade, » a déclaré le Dr. Frieden. Les responsables de la santé en sont arrivés à la conclusion préliminaire après avoir procédé à des analyses virales de prélèvements dans le nez ou dans la gorge de huit élèves, ce qui leur a permis d'éliminer les autres souches de grippe. »

Les tests ont été effectués sur des enfants dans le Queens, mais les tests n'ont pas été concluants: parmi ces « centaines d'enfants », il n'y avait pas de rapports d'analyse en laboratoire qui aient pu permettre une identification positive du virus de la grippe. En fait, les reportages sont contradictoires: selon les reportages, le CDCP basé à Atlanta est le « seul laboratoire dans le pays qui puisse confirmer la présence de la nouvelle souche de la grippe porcine, qui a été identifié comme H1N1. » (NYT, le 25 avril 2009)

La grippe est une maladie courante. À moins d’une analyse approfondie en laboratoire, l'identité du virus ne peut pas être établie.

Il est révélateur que le CDCP basé à Atlanta joue un rôle clé dans l'identification du virus pour le compte de plusieurs pays d'Amérique latine, dont le Mexique, le Guatemala, le Salvador et le Costa Rica. Le 30 avril, le gouvernement états-unien a établi un laboratoire du CDCP au Mexique. En d'autres mots, une agence gouvernementale états-unienne monopolise la réalisation des examens en laboratoire, les données et les analyses.



Source : Political Lies and Media Disinformation regarding the Swine Flu Pandemic, publié le 1er mai 2009.
Traduction : Dany Quirion.



Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur d'économie à l'Université d'Ottawa. Il est l'auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en 12 langues).    

Commenter cet article

plumedecib 06/05/2009 10:33

té, tu vas sur le site de l'OMS, tu auras une idée du nombre de décés par grippe ! C'est édifiant !
 
Lors des épidémies annuelles, 5 à 15 % de la population souffrent d’infections des voies respiratoires supérieures. Les hospitalisations et les décès surviennent principalement dans les groupes à haut risque (personnes âgées, malades chroniques). Même si ces chiffres sont difficiles à évaluer, on pense que les épidémies annuelles entraînent entre 3 et 5 millions de cas graves et 250 000 à 500 000 décès par an dans le monde. Dans les pays industrialisés, la plupart des décès dus à la grippe surviennent chez les personnes de plus de 65 ans.
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/

plumedecib 06/05/2009 10:26

Il y a trop de veaux, ils n'attrapperont pas la grippe !
Sur le blog de charlotte, Roland a mis un commentaire, en parrallèle au Vénézuéla les morts de la malaria, sida etc http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-31054137-6.html#comment41519269

cib 04/05/2009 16:38

ce qui me fout par terre en ce moment, ce n'est pas cette grippe providentielle, c'est la psychose qui s'est emparée des gouvernements et surtout des médias qui ont l'air de faire dans leur froc.... Mais rassure-toi une grande partie de la population est totalement imperméable à ce cirque.... Comme je l'ai écrit, le virus est arrivé juste avant une mobilisation mondiale et massive, celle du 1er Mai. D'ailleurs curieusement, le président Mexicain  a demandé au bon peuple de rester chez lui entre le 1 eet le 5 mai, vi, vi, vi... Et tout aussi curieusement, le 4 Mai, le MExique annonce qu'il gère ! Et l'OMS nous en remet une couche en annonçant qu'il se pourrait que le virus se cache pendant l'été pour resurgir en automne ! Ouais, faut toujours garder un virus sous le coude en ces périodes un peu agitées !!! Bise

benedicte 06/05/2009 00:58


Pour la population on verra, mais tout ce cirque médiatique me fout les boules : j'ai entendu ce soir au JT, j'ai fait l'effort de le regarder que l'OMS avait passé la pandémie en côte 6 le maximum
... pour 31 morts sur 7 milliards d'habitants ! J'aimerais qu'on nous mette en parallèle le nombre de morts dus à la grippe en général !
Ceci dit les élevages industriels concentrationnaires aux animaux entassés, bourrés d'antibios, vaccins, hormones et saloperies médicamenteuses en tout genre, sont de véritables nids pour la
mutation des virus des maladies susceptibles d'être contractées par les animaux !
De toute façon ça aussi ça fait longtemps qu'on le sait, mais tout le monde s'en fout ! On vas vraiment se retrouver dans la merde avec l'effondrement du système, mais par forcément plus que s'il
arrive à tenir encore un moment ... donc qu'il s'effondre le plus vite possible !!!
Bises


sixtine 04/05/2009 12:17

Nul besoin de relire ton texte Bénédicte ! Il est clair et concis !Et dis toi que j'apprécie énormément ton blog et les articles qu'il propose à titre d'information !Les gens subissent l'influence de l'info unilatérale fournie par la télévision ou une  certaine Presse...Tout le monde n'a pas encore accès à l'Internet et ne devine donc rien de ce que nous savons...d'où les raisonnements irrationnels ou inappropriés...Et c'est par l'ignorance qu'on manipule le mieux les masses, chacun le sait !

benedicte 06/05/2009 01:06


Merci de m'encourager :)
Je suis régulièrement en état de saturation. Même sur le net tout est en vrac, souvent relayé sans recul, ça donne le tournis. Impossible de toute façon, même une équipe d'une centaine de personnes
n'arriverait pas à remettre de l'ordre dans tout ce qui circule. ça part dans tous les sens, ça sent vraiment la fin de civilisation ...
C'est effectivement par l'ignorance que l'on manipule, mais en utilisant les peurs et désirs qui en sont issus. Ne pas savoir est une chose, ne pas vouloir ou ne pas chercher à savoir en est une
autre. Et on ne peut pas chercher à comprendre sans se remettre en cause soi-même, c'est visiblement là que ça coince dans notre espèce. Les gens fonctionnement par automatisme, j'ai l'impression
parfois de vivre au milieu de zombies ou d'automates et c'est effrayant :)
Bises
Bises