Decryptage de la politique actuelle du gouvernement Sarkozy ....

Publié le par benedicte

Decryptage de la politique actuelle du gouvernement Sarkozy ...

Trois articles à lire pour apprendre à déjouer les pièges de la politique du grouvernement.

Le premier concerne les manoeuvres utilisées pour criminaliser, noyauter, discréditer le mouvement social et l'opposition à la politique de destruction massive orchestrée par le gouvernement. L'important est de ne pas se laisser pièger, en repérant les discours manipulatoires, les informations manipulées des médias, ne pas accréditer tout ce qui peut être dit et fait en ce sens. Important également de ne pas se faire pièger à l'intérieur des mouvements de protestation en étant conscient des manoeuvres de divisions, de noyautage et les désamorcer.

Les deux autres relève d'une analyse pertinente de ces virevoltes du gouvernement sur un certain nombre de points dans les mesures annoncées, retirées ou déclarées ne pas avoir été annoncer, etc... D'où l'importance de réagir dans les médias, net, journaux, radios, parce que ces effets d'annonce sont des tests. Toutefois il ne s'agit que de points de détails, l'essentiel de la mesure tout aussi perverse que les points qui soulèvent des protestations dans la population. Donc il est souhaitable que les protestations ne portent pas que sur des points de détails et tiennent dans le temps. Il nous faut trouver les moyens de protester globalement, faute de quoi nous ne tiendrons aucun point dans la durée, nous agitant d'un point à l'autre sans résultat.

Les mobilisations pour l'éducation et les services publics vont reprendre à la mi-mai, ce sont les secteurs où il y a le plus de monde regourper, il serait bon, pas seulement de les soutenir, mais d'y rattacher tous les autres problèmes pour en faire une protestation globale de la population à une politique qui l'asphyxie, la paupérise et l'esclavagise, en dépassant les revendications corporatistes.
En parallèle il faudrait que nous ayons une réflexion globale et non corporatiste là- aussi, concernant une autre société, sans être dispersé en une myriade de mouvements, non pas en centralisant, mais en travaillant en réseau transversal, ce qui suppose que les l'intérêt général passe avant les problèmes d'egos... et c'est toujours là que ça coince.

C'est sur ce problème que compte le système pour n'avoir aucune opposition véritable à a mise en oeuvre de ses projets, donc c'est bien un point essentiel qu'il appartient chacun d'entre nous de travailler individuellement et collectivement.

 



Sur Pouvoir et Psychopathie
17.04.2008

Sous les pavés le sarkophage


Ce 17 avril 2008, une rapide recherche dans les actualités françaises illustrent le développement des mouvements de grèves un peu partout en France :

- enseignement
- sans papiers
- crèches d’enfants
- presse
- retraités
 
- ...

Face à l'accélération du démantélement des mesures protégeant les plus faibles (droits chomage, pension de retraite, allocations familiales, ...) et à la la totale surdité de Sarkozy et ses laquais, le peuple français n’a d’autre solution que les grèves et les manifestations afin d’exprimer sa révolte.

Ces revendications visant généralement à un maintien des acquis actuels ou à un modeste rattrapage en terme de qualité de service public ou de salaires font sens alors que les profits générés par les entreprises (et donc par les salariés) relève de l'obscénité.

Mais ces revendications vont à l’encontre de l’idéologie sarkozienne qui consiste en un démantèlement systématique de l’éducation, des transports publics, des hôpitaux, de la sécurité sociales, etc.

Tous ces acquis qui permettent à celui à ou celle qui se retrouve dans la difficulté de pouvoir malgré tout continuer à vivre dans la dignité.

Ces notions de solidarité n’existent pas pour les psychopathes. Pour qu’il y ait solidarité il faut qu’il y ait empathie, capacité à percevoir la souffrance de l’autre. Et pour qu’il y ait empathie il faut qu’il y ait conscience.

Sarkozy et ses tristes acolytes, tel le chat jouissant de l’agonie de la souris qu'il torture et qu'il mange, se délectent des drames qu’ils créent : le clandestin exploité dans une usine, le salarié en arrêt longue maladie qui ne peut plus payer ses médicaments, le sdf qui meurt de froid au milieu des immeubles inoccupés, le père de famille qui ne peut offrir une éducation décente à ses enfants car les bonnes écoles sont devenues trop chères,…

Et ne vous méprenez pas. Pour les psychopathes il n’y a pas de Blancs ou de Noirs, de salariés du public ou du privé, de chômeurs ou d’employés… la seule dualité qui existe dans ces cerveaux dénués de conscience c’est eux (les chats) et nous (les souris) et si nous ne faisons rien aujourd’hui nous nous retrouverons tôt ou tard dans les griffes de ces prédateurs.

... Lire la suite >>




Sur Pouvoir et Psychopathie

16.04.2008  Le test de l'orteil

 

La Tribune relève que la ministre de la Santé « a démenti hier avoir évoqué un éventuel déremboursement des frais d’optique, en dénonçant une «polémique ridicule» ». (...)

( ...suit la copie de l'article original de Mediscoop décrivant le revirement de Roselyne Bachelot sur la question ... suivi de l'analyse de P&P dont je mets le début ci-dessous ...)

(...) Note de P&P : Le mode opératoire du gouvernement Sarkozy est aussi pernicieux qu’affligeant.

La mission confiée à Sarkozy est simple : réduire le peuple français à l’esclavage et à la misère. Pour cela il suffit de détruire un à un tous ses acquis (éducation, retraites, droits chômage, transports publics, hôpitaux,…)

Puisque l’objectif est très clairement fixé, il n’y a donc plus aucune place à ces négociations, ces concertations si souvent invoquées par les laquais du gouvernement.

Néanmoins les déboulonnages systématiques de nos droits comparés aux mesures favorisant systématiquement les plus nantis alertent un nombre grandissant de Français qui commencent à entretenir de sérieux doutes quant à l’honnêteté du sémillant Sarkozy.

Les médias maintiennent leur propagande avec des articles qui évitent au maximum les sujets qui fâchent (augmentation de salaire pharaonique, revente douteuse de sa propriété de Neuilly, intervention salon de l'agriculture, altercation avec des marins-pêcheurs, intervention au G8,…) et qui entretiennent l’illusion de la popularité de Sarkozy (38% de satisfaits au dernier sondage, la réalité doit donc être aux alentours de  80% de mécontents).

Ceci dit certains commencent à voir les pieds derrière le rideau, il est donc devenu nécessaire que nos chères élites soignent un peu plus la forme (tout en conservant bien sûr un fond toujours aussi inhumain).

C’est pour cela qu’est de plus en plus utilisé le test de l’orteil. On met discrètement l’orteil dans le bain et si c’est trop chaud on le retire l’air de rien.

... Lire l'article >>

_________________________________


 

Samedi 19 avril 2008
Statistiques......Juste pour vous avertir..............

Comment les statistiques peuvent passer par nous tous, sans le savoir. Il y a une méthode simple et ça commence ainsi.
Effets d'annonces dans l'actualité, dernier exemple les allocs diminuent.   Ouahhhhhh...........Scandale. L'info passe à la télé dans les journeaux , et à la radio. OHHH......
Et  si nous nous écoutons la radio qui nous invite à donner notre avis (liberté d'expression Oblige???!!!!)
C'est assez malin et très ingénieux. Un journaliste vous invite à téléphoner  sur un sujet d'actualité et un certain nombre d'auditeurs appellent et donnent un premier commentaire, celui çi est enregistré et pour ou contre vous êtes tombés dans les sondages. puis à l'antenne on sélectionne les appels et hop la Comédia d'el Arte commence . Car le lendemain dans la presse et par tous les médias,après analyse au nombre d'appel positifs ou négatifs à l'actu des réformes.  Le gouvernement change sa version d'annonce. MALIN, NON!!!!!!
Faites comme moi, branchez vous sur (par exemple) Europe1 avant midi et écoutez , attendez en laissant mijoter à feu doux et vous constaterez que le lendemain la soupe des réformes se transforme en douceur avec ce goût      subtil de salé très sucré. Ah au fait , Europe 1 c'est qui le patron? ,Lagardère bien sûr. 
A  DROITE TOUTE,  SI TU NE VAS PAS A LAGARDERE,
LAGARDERE VIENDRA  A  TOI?   On dirait Zorro and C°
@très bientôt

 

Publié dans Politique France

Commenter cet article

charlotte357 05/05/2008 19:51

Très très intéressant cet article, il met des mots sur ce sentiment confus que les couacs n'en sont pas vraiment. Après tout ils essaient et s'il y a réaction on fait son mea culpa comme la mère Lagarde hier chez Moati. "on n'a pas bien expliqué" on a manqué de pédagogie"," je prend ma part de responsabilité" Le sark croyait que sa repentance le ferait remonter dans les sondages. Loupppppé, paf c'est bien fait

benedicte 05/05/2008 21:29


C'est loupé et c'est bien fait, mais ça ne change rien à la situation dans laquelle nous nous trouvons, ça prouve au moins que les gens ne sont pas aussi con que Sarko le pense ! et c'est déjà ça !
Bises


marie laure 03/05/2008 18:26

Je suis très contente que tu nous ais déniché le blog de pouvoir et psychopathie :) Une mine d'infos pour voir les choses sous un autre angle !

benedicte 05/05/2008 13:42


Il est très bien ce blog, il n'y a pas un article tous les jours, mais ils sont toujours intéressants. Et j'adore la photo de l'avatar du blog :) Bises


LV 03/05/2008 15:07

Excellent ! Quelle type de génération pourra engendrer notre société d'égoïsme planétaire ? Triste avenir ou prise de conscience d'une génération soit disant perdue pour un monde solidaire ?

benedicte 05/05/2008 13:41


Je ne sais pas, il y a deux tendances opposées qui se développent en même temps, et la majorité des gens qui semblent être dans un état de torpeur entre les deux. Le problème c'est le fait que les
jeunes générations sont de moins en moins éduquées, dans le sens où les adultes ne se préoccupent pas de leur développement psycho-affectif. Quel est le % d'adultes qui passent réellemen du temps
avec leur enfants ? qui ont un relationnel avec leurs enfants depuis la petite enfance ? On va se retrouver avec une génération d'adultes qui n'ont pas été socialisés ... bonjour les dégâts alors
que seule l'entraide, le partage, la conscience du bien commun peuvent nous sortir du cauchemar dans lequel nous nous enfonçons. En même temps malgré cela il est heureux de voir qu'il y a des
jeunes qui sont créatifs, ont une réflexion critique etc... donc tout n'est pas perdu :) Amicalement