A lire chez Plume au Vent : Déprime récurrente des français

Publié le par benedicte



  A lire Chez Plume au Vent

Je relaie l'article tout de suite après l'avoir lu, parce que j'ai vu l'émission qui y est citée.
Bien des choses n'ont pas été évoquées et/ou pu l'être dans le temps imparti, dont certaines, que Ciboulette se charge avec talent d'évoquer dans son article dont je mets le début ci-dessous, la suite à lire chez elle !

Déprime récurrente des français
mercredi 2 avril 2008

Hier soir, Taddéi sur F.3 lançait le débat sur le moral des français, au plus bas depuis que l’INSEE existe d’après les économistes présents sur le plateau.
Ceux-ci expliquent qu’en fait, la déprime des français dure depuis longtemps. Elle connaît des hauts et des bas. On ne peut donc pas l’associer à la conjoncture économique, les courbes ne se juxtaposant pas.

Si on compare le moral des français à celui des citoyens des Pays Nordiques,
- Dans les Pays Nordique, on a confiance en l’avenir, on se sent plutôt heureux, et on est confiants tout court.
- En France, on n’a pas confiance en l’avenir, on se sent plutôt malheureux et on est défiants de tout et de tout le monde.

La France s’est parait-il repliée sur elle-même, n’étant plus un Pays entreprenant, novateur, diversifié, original. Pire, elle est allée cherchée son identité dans l’immanquable Pays de l’Oncle Sam et s’est donc désincarnée pour devenir un ersatz des USA.

Les Français ne se retrouvent plus dans ce Nouveau Monde auquel il faut maintenant obligatoirement se référencer pour ne pas paraître déclassés, cocardiers, alors qu’ils sont toujours et de manière légitime attachés à leurs valeurs historiques. Mieux, le président actuel, missionnaire d’un Président américain ivre de guerres et de pognon, joue le tampon qui essuie les derniers contours de nos idéaux. Il attaque au boulet les derniers pans de notre esprit républicain, se gondole en s’opposant systématiquement à tout protocole, fait exprès d’être le contraire de ses prédécesseurs. Tout est bien programmé. Du coup, les français, privés d’antennes, de points de repères, tournent en rond sans plus savoir où ils sont. Ils sont pris de la maladie du chien qui se mord la queue.

Il y a dans les Pays Nordiques l’amour du Pays et des traditions qu’on ne trouve plus en France. La France et les français perdent leur identité. Oui, la France a été un Pays fort, Pays des Lumières, des inventions, des droits de l’Homme et du Citoyen. Pays phare sans doute convoité, jalousé qu’il fallait mettre en berne, le nez dans le fumier.... Lire la suite >> 

Publié dans Société

Commenter cet article