Un père voit son droit de garde restreint pour cause de diabéte

Publié le par benedicte

Un père voit son droit de garde restreint pour cause de diabéte ...???

 

Vous dites justice ? ... il serait peut-être bon de se poser les problèmes de fond qui se posent à notre société, indépendamment de l'institution judiciaire, sur le rôle de la "justice" !

 

Je n'ai pas fait d'article sur le jugement de Lilles, incapable de réussir à exprimer le problème de fond que cela posait selon  moi, mais que Tendre Poison a bien exprimé sur son blog, lire ici, La vulgarité au pouvoir, coup de gueule au départ, mais dans les commentaires Tendre Poison expose le problème de fond concernant la justice, posé par ce jugement, qui a été occulté selon moi et que je n’arrivais pas à exprimer !

Concernant le jugement de Niort, après avoir lu l'ensemble des articles mentionnés ci-dessous, je reste sans voix, parce que les arguments sont incohérents, je dirais simplement en piochant dans les premières lignes du premier article : "on peut s’interroger sur l’opportunité pour Monsieur … de faire monter son fils dans sa voiture". Pour que cet argument soit recevable, cela suppose de considérer Mr x représente un danger non pas pour son fils seulement, mais pour toute personne qu'il est susceptible de croiser en conduisant ... donc soit c'est le cas, et comment se fait-il qu'il soit autorisé à conduire ? Soit ce n'est pas le cas, raison pour laquelle il n'est frappé d'aucune interdiction de conduite, donc cet argument n'est pas recevable même sur le plan strictement juridique !


On est dans l'arbitraire, le délire le plus complet !

Je ne ferais pas plus de commentaires, parce que ça me paraît tellement aberrant ... que je suis sans voix !


Comme le dit Francis, qui m’a informé de ce jugement :

 

Faudra interdire la garde des enfants par tous les cardiaques déclarés,
Faudra interdire la garde des enfants par des fumeurs

Faudra interdire la garde des enfants par des alcooliques
Faudra interdire la garde des enfants par des personnes dont l' ADN est tordu...
etc, etc
Annulation de mariage, aujourd’hui ce jugement, que se passe t'il ?
La justice reflet de la société qu'il faut aseptiser à tout prix...
Pour ce cas particulier, la mère de l'enfant doit avoir le bras long.

Pas sûr que la mère de l'enfant ait le bras long, elle n'est certainement pas saine, mais des tordus il y en a partout et parmi les juges aussi, aucun domaine ne fait exception, et dans ce cas ils disposent d'un pouvoir de nuisance hélas important !



 

Destination Santé
Justice : un diabétique « condamné » à cause de sa maladie 11 juin 2008

 

Incroyable ! Un père vient de se voir dénier le droit de visite élargie qu’il demandait à la justice, au motif… qu’il serait diabétique et que sa maladie ferait courir un risque à son enfant. « Nous craignons que ce jugement ne fasse jurisprudence », dénonce l’Association française des Diabétiques ( AFD). « Or la France compte 3 millions de diabétiques et 15 millions de malades chroniques ».

La décision du Juge aux Affaires familiales du Tribunal de Grande Instance de Niort se base en fait, sur des motifs qui peuvent sembler discriminatoires. « Attendu qu’il peut perdre connaissance (coma diabétique) à tout moment (…) que l’on s’associe pleinement aux craintes de Madame (X, mère de l’enfant, n.d.l.r.) dans la mesure où Sébastien est en bas âge et qu’il peut se retrouver dans une situation dramatique si son père venait à faire un malaise. (…) Que par ailleurs, on peut s’interroger sur l’opportunité pour Monsieur … de faire monter son fils dans sa voiture (…) un malaise au volant pouvant avoir des conséquences dramatiques pour lui-même et l’enfant, sans parler des autres usagers de la route ».

 


 

AFD

A Niort, un père divorcé se voit restreindre le droit de garde de son fils pour cause de diabète

L'affaire (révélée par l'AFD) de ce père diabétique divorcé qui voit la garde de son fils restreinte par le juge des affaires sociales pour cause de diabète, a fait grand bruit dans la presse et commence à susciter de vives réactions dans l'opinion publique.

Alertée par l’Association régionale des diabétiques du Poitou-Charente, par la voix de son administrateur, Jacques Boissinot, l’AFD a choisi de consacrer sa dernière Newsletter « Angles de vie » (N°30 - juin 2008) au sujet.

Dans cette affaire complexe, certes privée, qui oppose un couple divorcé, le juge retient l'état diabétique du père comme critère permettant de restreindre la garde de l'enfant. Il invoque également le risque de malaise au volant. Or cette décision ne semble pas motivée par des faits probants puisqu'elle parle d'une incapacité supposée et non réelle de ce père de famille à conduire ou à garder en toute sécurité son jeune fils. L'intéressé dit pouvoir contrôler son diabète et aucune pièce ou certificat médical dans le dossier ne viennent dire le contraire.

Ce que dénonce une nouvelle fois l'AFD dans cette histoire, c'est que la diabète, en tant que maladie, puisse servir de prétexte à une décision de justice qui n'est autre qu'une discrimination déguisée. Comme souvent, on fait preuve de méconnaissance et de préjugés à l'égard du diabète, sans distinguer les situations individuelles au cas par cas. On simplifie à l'extrême (tout ce qui est diabétique est « dangereux » ou « inconscient » ! ). Le risque de cette dérive, à fortiori quand elle a pour cadre une décision de justice, c'est qu'elle fasse jurisprudence et que demain, toute personne diabétique se voit privée de ses droits pour le seul fait d'être atteinte de diabète.

L’AFD, qui a clairement pris position dans ce débat, invite ses adhérents et ses internautes à réagir.

Pour comprendre :

Publié dans Justice-droit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charlotte357 14/06/2008 18:49

On va ôter la garde des enfants aux parents qui fument aussi. ouaion marche sur la tête dans ce p. de pays.

sixtine 13/06/2008 19:20

Je suis " sciée "...si, effectivement, on doit retirer les enfants à leurs parents potentiellement dangereux, il va y avoir un paquet d'orphelins...le malaise cardiaque pouvant survenir d'un instant à l'autre et quelquefois même sans que la maladie cardiaque ait été diagnostiquée, on est tous des " dangers " en puissance ! On est tombé sur la tête dans ce pays !!!

benedicte 14/06/2008 12:44


On dérive complétement vers du n'importe quoi à l'américaine, un droit procédurier d'où l'esprit de justice est absent, où l'on peut gagner en ayant tort ou en étant coupable, et perdre en ayant
raison ou en étant innocent. C'est une dérive dangereuse ... où l'arbitraire règne en maître. Oui on est tombé sur la tête ! Amicalement