Taggée par Sixtine : s’il me restait 500 € et 500 secondes à vivre ?

Publié le par benedicte


Ce n’est qu’il y a 2 jours que je me suis aperçue que j’avais été taggée par Sixtine ... il y a plus de 15 jours ! Il s'agissait apparemment d'une sorte de concours, dont je ne mettrais pas les règles parce qu’il se terminait le 16 février, donc je ne ferais pas d'appel à volontaire pour prendre le relais


Je fais l'article tout de même parce que la mort est un sujet auquel je suis sensible …

Je sais que les tags n'ont pas pour objet d'être traités avec « sérieux », je me doute bien que ce n 'était pas ce qui était réellement demandé, mais je me suis réellement posé la question, qu'est ce que je ferais là, maintenant, si je n'avais que 8 mn 20 à vivre et dans quel état d'esprit je serais ? 

Du coup, je ne voulais pas le poster le jour du 1er avril, la réponse ne convenant pas du tout à ce jour de poisson !

Ensuite j'ai réalisé que ma fille lisait mon blog, impensable de le publier sans la prévenir, de peur qu'elle s'alarme en lisant le texte et me croit au bord du suicide ... et me décider à le faire m'a pris plusieurs jours




500 € et 500 secondes à vivre ...


500 secondes, ça fait 8 mn 20 secondes, et ne laisse pas le temps de faire grand chose avant de partir.


La moitié pour mettre les choses importantes en ordre, la moitié pour moi … je parle du temps.


Un mail pour ma fille, qui est à l’étranger, pour lui dire une dernière fois « je t’aime », lui rappeler que c'est des vivants qu'il faut se soucier, car les morts ont cessé de souffrir ... alors qu'elle ne soit pas être triste et continue sa route sur le chemin de la vie.

Mettre les 500€ dans une enveloppe à son attention, parce que je ne vois vraiment ce que je pourrais en faire.

Laisser un message sur le répondeur de mon ex et ami à la fois, lui dire qu'il prenne soin de lui et que je lui laisse la charge de mon chien et mon chat.

Un dernier message sur le répondeur d’un ami, qu'il apprenne de moi mon départ immédiat.

Un bisou et une caresse à mon chien et mon chat en leur disant de ne pas s'inquiéter qu’on va venir s’occuper d’eux


... et ne pas oublier de vérifier que la porte n'est pas fermée à clef, pour que ce soit possible sans casse.


La moitié du temps au moins s’est déjà écoulée.


Pas assez de temps, pour aller à pied jusqu’au petit bois de pin, et m’allonger sous les arbres, pour partir bercée par le bruissement du vent et le chant des oiseaux ...

et pas assez de temps pour le regretter

Alors monter dans la chambre,

me déshabiller et m’allonger confortablement dans le lit.

Laisser la chaleur de la couverture pénétrer dans mon corps ...


Il reste combien de temps ? 1mn, un peu moins ?


Je pense à ceux que j'aime que je vais abandonner

sans leur dire au revoir ...

Une boule d'angoisse, et des larmes qui coulent,


Allez ! ça ne sert à rien de te sentir coupable !

Tu aurais préféré qu'ils partent tous avant toi ?

Tu te crois indispensable ?

Tu sais très bien que non.

Ils ne t'en voudront pas, continueront sans toi et c'est bien comme ça.

Ne t'inquiètes plus maintenant,  ça ne leur sert à rien et tu n'as pas le temps.


l'angoisse disparaît ...

et les larmes s'arrêtent ...


Je pense à ce monde à feu et à sang,

à cette destruction de tout ce qui est vivant,

à cet enfer renouvelé sans cesse, créé par mon espèce ...

au cauchemar, de devoir regarder sans pouvoir l'empêcher,

devoir le retrouver à chaque réveil et depuis temps d'années ...

Ne plus le voir enfin ! Je l'ai temps désiré ...


Je me sens soulagée ... ce sera bientôt fait ...

Je suis prête à partir ...


Une sensation de paix, je sens que je souris ...

et mon esprit vacille comme au bord du sommeil ...

Une question absurde flotte quelques instants,

sur un mot à écrire, mais je sais pas quoi...

et je m'entends penser que c'est sans importance,

que ça n'a aucun sens ...


La question se dissout ...

et mon esprit aussi ...



Le mot que je cherchais, que j'écris ci-dessous,

si cela était vrai, je n'aurais pu l'écrire :

FIN


Source photos : Espace perso de Adigalia et lovers-poems.com

Publié dans Sas de décompression

Commenter cet article

sixtine 07/04/2009 08:37

Magnifique ! Grandiose !... Rien d'autre à dire !

benedicte 20/04/2009 19:53


Merci, je ne doute pas de ta sincérité et je suis touchée bien que  je ne crois pas que ça mérite autant de compliments ... Je pensais qu'il n'y aurait aucun commentaire, parce que le sujet
était trop sensible et l'expression trop personnelle ... je ne sais pas si ce sont les bons mots. Désolée je ne sais vraiment pas quoi répondre ...