Vive la Vie !

Publié le par benedicte

Vive la Vie !

 

 

Univers Nature 25 mars 2009

Coup dans l’eau pour la fertilisation des océans

L’expérience controversée de géoingénierie (1) LOHAFEX est un échec cuisant. Ce projet, mené par des laboratoires indiens et allemands, était la première expérience à grande échelle pour tester l’efficacité de la fertilisation des océans dans la séquestration du CO2 atmosphérique. Malgré de vives protestations, l’expérimentation a été conduite le mois dernier dans l’océan indien. Mais les résultats montrent en définitive qu’une très petite quantité de carbone est stockée.
Bien que l’introduction du fer stimule effectivement la croissance des algues, cette profusion a été suivie par une explosion de… prédateurs. De petits copépodes (crustacés) se nourrissant du phytoplancton ont vu eux aussi leur population augmenter et, ont limité de fait la croissance algale, respectant par là même les règles bien connues de n’importe quel étudiant en première année de biologie. L’expérience aura au moins eu le mérite de montrer que nous sommes bien loin de maîtriser ce qu’il se passe au fond des océans…

Elisabeth Leciak





Nous ne maîtrisons et ne contrôlons rien ... pas seulement le fond des océans !


Le vivant se moque éperdument de la connerie humaine, de ses fantasmes ridicules de maître de l’univers et qu’elle prétende savoir ce qu’elle ignore … heureusement, lol ! Que ce monde serait triste, vide, laid, stérile, s’il était à l’image de l’humanité ! Comme disait avec humour Cioran, ce n’est pas une erreur qu’a commis la nature, mais un attentat contre elle-même, en permettant l’homme !

Soit nous corrigeons notre bug d’origine, la mutation létale de départ dont la propagation a donné ce que nous sommes, soit nous continuons dans cette voie qui est celle de notre disparition. Certes nous entraînerons dans notre mort une partie des autres espèces vivantes de cette planète, mais pas toutes, et la vie repartira de ce qui restera se développant sous d’autres formes, se déployant dans d’autres directions ... librement !

Vive la Vie !


Nos prétentions à dicter au vivant sa conduite, ne donnent que des résultats malheureux, et un peu de conscience du monde dans lequel nous vivons, nous enlèverait toute illusion, concernant les progrès ou bienfaits apportés par la science. 

Dans les décennies à venir, nous allons être confrontés aux conséquences des atteintes au fonctionnement du vivant que nous avons particulièrement multipliées ces 50 dernières années, y compris au sein de notre propre espèce, en raison de cette croyance aberrante en un vivant mécaniste dont nous pourrions modifier la programmation. Le vivant n’étant pas une machine et ne réagissant pas par automatisme ou réflexe (il faut vraiment que nous soyons abrutis pour le croire), c’est dans le temps que nous constatons les conséquences de nos conneries ! Le vivant est en mouvement, il s'adapte en fonction de sa nature propre et des changements, y compris subtils, des innombrables éléments de son environnement avec lesquels il est en interrelation. Rien n’existe isolément et en soi, tout est interdépendant, en interaction, en mouvement à l'équilibre perpétuellement changeant.


Je doute qu'il serve à quelque chose de chercher à l'expliquer, voire à démontrer qu'il en est ainsi, c'est à la portée de tout un chacun de le constater, aucun niveau d'études n'est requis, le cursus "prise de conscience de la réalité" n'existe pas !  Etant donné le nombre probable d'années d'études des individus (nombreux de surcroît) ayant participé au projet cité ci-dessus, qu'ils ignorent "les règles bien connues de n’importe quel étudiant en première année de biologie" ... il y a de quoi exploser de rire ! La surenchère des diplômes, l'allongement croissant de la durée des études, en guise de production de savants et experts, ne produit en réalité que des incompétents érigeant leur ignorance en savoir et vérité avant-première. Mais ce n'est pas étonnant, c'est une conséquence de cette représentation mécaniste fausse du monde et du vivant. J'avais mis un article Analyses des réformes de l'éducation publique ( 3 interviews) où la seconde intervenante dénonçait une vision mécaniste de l'acquisition des savoirs où la réflexion n'a pas sa place. Tout est lié, que vous le vouliez ou non.


Cela peut sembler très complexe, mais ne l'est pas tant que ça, puisque la source commune est cette représentation mécaniste. En voir la fausseté est en soi un changement de vision et perception du monde, du vivant et de la réalité. Cela ne résoudra pas en soi instantanément les problèmes, mais nous permettrait de nous mettre sur le chemin de leur résolution, au lieu de continuer sur celui, actuel, où nous travaillons à en engendrer chaque jour davantage.

Comprendre les causes, origines de cette représentation est une autre chose, car rien ne surgit comme ça sans raison, rien n'a de cause première, mais est issu d'un ensemble de facteurs causals. Prétendre la connaissance de la cause originelle de quoi que ce soit, indispensable à la compréhension de ce qui est, est un artifice inconscient pour ne pas faire face à la réalité, et à la notre en premier lieu. Je n'irais pas plus loin dans cette direction ici, ce sera hors-sujet et je n'ai aucune vérité avant-première à délivrer. Je suis quand même relativement cohérente ou honnête, pour un être humain, je ne démonte par la croyance aux experts et spécialistes, pour m'ériger en autorité à leur place, si j'ai bien quelques éléments de certitudes, j'ai un nombre presque infini de doutes et questions sans réponses !


Pour revenir au sujet traité, bien qu’en permanence, nous puissions constater, que les manipulations du vivant, non seulement ne produisent pas les résultats « miraculeux » annoncés, ne résolvent pas les problèmes qu’elles prétendaient résoudre, mais en engendrent de nouveaux que nous n’avions pas, nous n’en tirons aucune leçon et nous persistons dans l’erreur.

Ce devrait être pourtant suffisant pour s’interroger et remettre en cause cette manière de voir les choses.


Je suis toutefois satisfaite que l’expérience citée ait été très rapidement un échec, ce qui a évité sa mise en œuvre à une plus grande échelle. Le fait qu’elle ait échoué concernant les objectifs affichés, ne signifie pas pour autant qu’elle ait été neutre et n’ait pas engendré des processus de transformation qui vont continuer leur chemin, après son abandon.


Mais vous devriez toutefois vous poser des questions sur le fait, que ces soi-disant experts et scientifiques ignorent ces « règles bien connues de n’importe quel étudiant en première année de biologie » et en faire la déduction logique, qu’ils sont totalement déconnectés de la réalité, y compris des connaissances élémentaires de base de la discipline dont ils se prétendent spécialistes … ce qui en fait, au choix, des gourous, des charlatans, des déments, des gens qui ne savent pas ce qu’ils font, sont incompétents et ignorants,. Donc l'autorité dont ils prétendent se prévaloir, ne repose sur rien, sauf le fait que vous voulez croire qu’ils savent ce que vous ignorez et possèdent des connaissances "supérieures" que vous ne sauriez comprendre. 



Et la bonne question est : pourquoi voulez-vous le croire ?



PS : en cherchant des images, je suis tombée sur l'article suivant de notre-planète.info : Emissions humaines de dioxyde de carbone et acidification des océans :


« Les émissions humaines de dioxyde de carbone, outre l’augmentation de la charge de l’atmosphère en gaz à effet de serre qu’elles provoquent, ont pour conséquence d’altérer la chimie de l’océan, le berceau de la vie sur Terre (...)  » ... (lire la suite sur le site)


Si vous ne voyez pas le rapport : au vu de ce constat de l'acidification des océans, l'idée même de vouloir augmenter le taux de CO2 absorbé par les océans est vraiment une idée de taré ! Et je le répète : heureusement que ça a été un échec quasi-immédiat !

C'est comme cette merveilleuse idée, qui est du niveau de réflexion du gamin/e de moins de 10 ans, qui pour faire croire à ses parents qu'il/elle a rangé sa chambre, a poussé en vrac tout le bordel sous le lit : le captage et stockage du CO2 !
Là j'ai juste envie de hurler !
En plus, il repose sur un mensonge similaire à celui des agro-carburants, lire par exemple Captage et séquestration du CO2 : un remède pire que le mal   Mais pas de souci, 20 projets à grande échelle, dont j'aimerais connaître le coût et à qui ça rapporte, sont mis en chantier actuellement, sous l'égide de l'AIE (Agence Internationale de l'Energie) encore un organisme bien "propre", au service d'intérêts financiers privés, où pullulent les "experts" (ça va finir par devenir un gros mot !) et se parant d'un titre ronflant visant à faire  croire à une vocation d'intérêt public ... lol ! 


Loin de prendre conscience de nos conneries, d'arrêter d'en faire et tenter de réparer un peu les dégâts qu'elles ont engendrés ... nous nous y enfonçons et les multiplions avec une énergie et une bêtise sans cesse renouvelées. Arghhh !!!
Et dire qu'il y en a qui croient que des extra-terrestres vont venir nous sauver (oui concernant les E.T., il y a deux clans, ceux qui veulent notre perte et ceux qui veulent nous sauver ... vous ne lisez pas le net ?) ... m'enfin, il faudrait qu'ils soient gravement atteint ces E.T., pour faire autre chose que mettre un cordon sanitaire autour de la Terre, histoire de s'assurer qu'on aille pas semer notre merde ailleurs ! Autant pour ceux de l'autre clan, qui seraient bien crétins de dépenser de l'énergie pour nous détruire, et drôlement incompétents pour n'avoir pas encore réussi dans leur entreprise, alors que nous faisons ça très bien tous seuls, et qu'ils n'ont qu'à attendre, ce qui ne saurait tarder, que nous en ayons fini avec nous-même !

Fin du PS et du coup de gueule pour aujourd'hui !


Photos :

Océan :  Mario Lomas (côte irlandaise)
Extra-terrestre : Humour.com

Publié dans Planète-environnement

Commenter cet article

sixtine 01/04/2009 19:37

Très bon article ! Comme tu as raison !Ma fille a fait des études scientifiques et elle suit tout à fait ton raisonnement...Mais le monde de la Science fait peur...Trop déconnecté de la réalité ! De là à dire : " ils sont fous, ces savants " !...il n'y a qu'un pas , et il est vite franchi !

benedicte 05/04/2009 16:52


C'est en fait que la science, mais c'est vrai pour tous les domaines de recherche, y compris les science humaines, a cessé d'explorer et chercher à comprendre la réalité, pour entrer dans le
tripotage intellectuel, échaffaudant des théories et concepts, à partir de théories et concepts, eux-même issus de théories et concepts, etc... sans qu'à aucun niveau, il ait été vérifié que ces
théories et concepts n'étaient pas infirmé par des faits, la réalité.
Toute théorie par nature, étant une spéculation intellectuelle est plus ou moins fausse, elle est une spéculation. Dans le cas où elle est élaborée à partir de faits constatés, c'est la
confrontation avec des faits que l'on ignorait précédemment qui font qu'elle sera remise en cause, en tout ou partie et va être abandonnée ou évoluer.
Mais puisqu'actuellement, étant donné qu'elles ne sont plus que des spéculations, issues de multiples niveaux de spéculations jamais vérifiée, on cherche à les prétendre vraies, en recherchant des
faits qui permettent d'aller dans le sens des spéculations, qui ne sont que des points de détail sortis de leur contexte, tout en niant la réalité ou l'existence des nombreux faits qui montrerait
en évidence que la théorie relève du délire et non d'une avancée dans la réalité.
Il y a aussi un autre problème, la science n'a plus pour objectif d'explorer et chercher à comprendre la réalité, mais celui de chercher à modifier et contrôler la réalité pour obtenir un résultat
précis qui en réalité l'objectif de la recherche, c'est une recherche avec des oeillères. Il y a toute une façon de faire, indépendamment des véritables mensonges organisés, de fausser
involontairement les résultats obtenus en labo, en créant un environnement expérimental artificiel qui n'existe pas dans lequel on va obtenir le résultat que l'on voulait obtenir, mais qui va
donner un résultat différent mis en oeuvre dans la réalité parce que l'environnement est composé d'une multitude d'éléments et variables, que l'on a déibérément occultés et supprimés de
l'environnement expérimental !
Mais c'est différemment presque aussi dangereux aussi dans les sciences humaines : psycho, socio, éducation, etc.., que dans les sciences physiques, la seule différence, importante toutefois est
que la nuisance n'est que sur notre espèce et non sur la planète entière.
Mais apparemment les gens préfèrent écouter le prêche de gourous prétendant détenir la vérité, que de s'intéresser à ceux qui n'ont pas vraiment parce que l'avancée dans l'exploration dans la
réalité n'apporte pas de réponse définitive, mais un lot de questions supplémentaires à chaque réponse trouvée à une question précédente ...
Et je n'ai pas de réponse au pourquoi et encore moins de solution à ce problème ... mais je cherche