Pour une majorité de Français, l'immigration est une chance ... si !

Publié le par benedicte

Et bien si ! C'est ce qui ressortirait d'un sondage commandé à TNS Opinion par le German Marshall Fund of the United States (*) portant sur 7 pays Européens et les Etats-unis.

Je n'accorde pas de valeur de vérité aux sondages. D'une part les questions posées ne permettent pas d'exprimer une véritable opinion, en vous obligeant à vous positionner sans guère plus de nuance que "pour" ou "contre", c'est à dire le niveau de débat de l'Arène de France de Stephan Bern. En plus le panel de questions est très souvent construit de manières à orienter les réponses, puisque les sondages sont utilisés entre autre par les gouvernement comme outil de manipulation de l'opinion tout en prétendant se référer à elle.

Les sondages, comme les tests sont fort peu fiables comme outil de représentation de l'état d'esprit d'une population sur des sujets de sociétés et prévoir ses comportements, de part leur nature même.

Ce sondage n'a pas plus de valeur que les autres, je suis allée vérifier les questions et l'échantillonage ... mais pas moins que les autres, lol !

Il ne peut pas être plus éloigné de la réalité que les sondages sur la popularité de Sarko, dont le dernierlui donne 44% de satisfait de son action ... 44 % c'est à peu près son score réel, c'est à dire le % de des électeurs (et non de suffrages exprimés, il faut arrêter de tricher) qui a voté pour lui. Or le nombre de ses électeurs qui regrettent amèrement leur vote est croissant, alors à mois de prendre 30% du panel dans le fichier des adhérents de l'UMP, il est impossible d'obtenir ce % dans un "échantillon représentatif' de la population, sans truquer les résultats ! Vous en tirez les conclusions que vous voulez !

Mais pour une fois qu'un sondage ne peut servir la politique du gouvernement, et va à l'encontre de l'idée que l'immigration est le problème majeur de nos concitoyens, publions gaiement ... lol !


( Dessin de PAF, album "Le bonheur est dans la vigne !!..."
Edité par l'association Vivre en Minervois )


(*) pour en savoir plus sur cette fondation lire sur le Réseau Voltaire "Le German Marshall Fund, un reliquat de la Guerre froide ?" qui commence ainsi :

"Conçu pendant la Guerre froide par Willy Brandt pour arrimer l’Europe aux Etats-Unis, le German Marshall Fund fut une pépinière de journalistes, d’universitaires et d’hommes politiques dévoués à l’atlantisme. Débarrassé de son aspect idéologique à la chute de l’URSS, le Fonds continue pourtant à intéresser les services secrets états-uniens qui restent bien représentés dans son Conseil d’administration...."




Sur le blog Hexagone de Catherine Coroller, journaliste à Libération.


17 novembre 2008

Pour une majorité de Français, l'immigration est une chance

Incroyable mais vrai. A en croire les conclusions du sondage commandé à TNS Opinion par le German Marshall Fund of the United States (1), dont les résultats ont été rendus publics lundi 17 novembre, les Français voient l'immigration d'un oeil beaucoup plus favorable que les Américains, Britanniques, Allemands, Italiens, Néerlandais et Polonais. Vu les commentaires de certains internautes sur ce blog, on aurait pu en douter. Mais les chiffres sont là. Contrairement aux Britanniques, les Français considèrent l'immigration comme une chance et non comme un problème (à 46% contre 35). Contrairement aux Italiens, ils rejettent massivement le lien entre immigration et criminalité (à 70%). Contrairement aux Britanniques encore, ils ne sont que 24% à juger que les étrangers prennent le travail des Français. Contrairement aux Polonais, ils estiment que les immigrants devraient être autorisés à s'installer définitivement et non temporairement en France (à 72%), et bénéficier des mêmes droits politiques (à 64%) et sociaux (à 81%) que les Français. Et contrairement aux Britanniques une nouvelle fois, ils estiment qu'il faut faciliter l'entrée légale des travailleurs ou étudiants étrangers (à 80%).

Si les Français se montrent relativement indulgents vis-à-vis des migrants eux-mêmes, ils sont d'accord à 82% pour que le taux des amendes infligées aux employeurs de sans-papiers soit relevé, et à 80% pour un renforcement des contrôles aux frontières. Pour autant, ils souhaitent (à 85%) que les montants consacrés à l'aide au développement des pays d'origine soit augmentée.

Apparemment, les Français ne sont pas non plus islamophobes. A la différence des Polonais, ils considèrent (à 66%) que les modes de vie occidentaux et musulmans sont conciliables, et à 58% que les fidèles de l'islam ont beaucoup à offrir à la culture du pays d'accueil.


(1) Fondation américaine dont le but est de resserrer les liens transatlantiques. Cette étude cofinancée par plusieurs fondations a été réalisée entre le 29 août et le 29 septembre 2008 dans chacun des sept pays auprès d'un échantillon représentatif de 1000 personnes.




Commentaires :


Une question non évoquée dans l'article, et où la réponse des français tranche avec celles des autres pays est la suivante : "Des personnes se définissent comme appartenant à un certain groupe ethnique. Quand vous pensez à vous, à quel type de groupe vous sentez-vous appartenir ?" (p.78). Plusieurs réponses sont admises et les groupes se divisent en : race (noir, arabe, blanc caucasien, métissé, hispanique), ethnicité (11 zones géographiques), religions (musulman, juifs, chrétien, hindu, bouddhiste), autres (à spécifier), ne sais pas, ne veux pas répondre et sans appartenance. Je vous fais remarquer que la rubrique "race" a oublié (?) les asiatiques.

Etant donné que plusieurs réponses peuvent être données le total dépasse les 100%, toutefois il est évident que les 3 derniers choix ne donnent lieu qu'à une seule réponse.

Ce qui est intéressant concernant les français est que la majorité, 54% des réponses est "sans appartenance", qu'il y a 11% "je ne sais pas", soit 65% de personnes interrogées ne se définissant pas par l'appartenance à une ethnie ou communauté quelle qu'elle soit, alors que le total de ces 2 rubriques donnent pour les autres pays : USA 11%, Allemagne 41%, Angleterre 29%, Italie 22%, Hollande 17% et Pologne 16%

Les rubriques restantes se répartissent entre : 29% autres, 3% blanc caucasien, 2 % européen de l'ouest, 2% européen de l'est et 2% chrétien.  Le détail de "autres" n'est pas donné, il recouvre probablement pour partie des sentiments d'appartenance régionalie mais pas forcément qu'eux.

La bonne nouvelle est que les français interrogés ne se définissent que très marginalement en rapport à la race, ethnie ou religion. Les autres pays , excepté l'Allemagne, ayant une proportion significative de personnes se définissant comme "blanc caucasien" ou "chrétien", les polonais s'étant définis à près de 60% à la fois en terme de "blanc caucasien" et "chrétien".


Maintenant la réponse à des questions aussi binaires en quelque sorte et sorties du contexte de la situation dans chaque pays n'ont pas grande signification. Par exemple il n'est pas étonnant que les anglais soient totalement ou plutôt d'accord à 52% avec l'affirmation que les immigrants prennent leur travail. L'ultra-libéralisme a mis la société anglaise en ruine. Il a fait venir massivement de la main d'oeuvre de l'est entre autre, au-delà de ses besoins réels, pour la mettre en concurrence avec la main d'oeuvre britannique et pratiquer le dumping salarial, ce qui a poussé un peu plus dans la misére et le chômage les classes populaires ... donc il ne s'agit pas de l'expression d'un sentiment xénophobe en soi, mais pour une bonne partie un simple constat qui peut engendrer et a sûrement engendré par contre une augmentation de la xénophobie.


D'autres questions peuvent de part leur ambiguité (volontaire ?) mélanger les torchons et les serviettes dans le même choix de réponse. Par exemple, la question : "Lors de votre prochain vote, est-ce que la partie du programme du parti des candidats concernant l'immigration influencera votre vote ?"(p.68). Les réponses possibles sont : oui beaucoup, oui un peu, non pas vraiment, non pas du tout, ne sais pas, ne veux pas répondre. Cette question ne parlant pas du contenu du programme, mais seulement si ce domaine vous importe, va cumuler dans les 2 premières réponses à la fois, (a) ceux qui ayant peur de l'immigration veulent une politique de répression plus ou moins dure de l'immigration clandestine ou non, et (b) ceux qui plus ou moins sensibilisés aux atteintes portées aux droits de l'homme et à la démocratie des politiques actuelles concernant l'immigration veulent une autre politique. Or il est impossible de séparer dans les % obtenus les raisons (a) et (b). Je pense que la raison (b) est minoritaire,  mais personnellement telle que la question est posée, j'aurais répondu "oui, beaucoup" pour la raison (b), à moins d'avoir soupçonné que ma réponse puisse être interprétée comme ayant pour raison (a) et alors j'aurais répondu "non, pas du tout" ce qui n'est pas exact et reposerait sur une interprétation de l'utilisation qui pourrait être faite de la réponse à cette question ...


Conclusion laissez tomber les sondages, ils n'ont aucune valeur !

Publié dans Politique France

Commenter cet article

Charlotte 02/02/2009 21:47

Sondage le monde : popularité de NS 47% +3%. pres d'une moitié des français lui font confiance Et après avoir fait un tour sur la blogosphère, force est de constater que la france est bien partagée entre les pro et les anti.Bises ma béné

benedicte 03/02/2009 03:34


Mais non Charlotte, je t'assure qu'après 18 mois de Nicolas le petit, comme je l'ai lu dans un article, la français ne sont pas partagés en 2, et qu'il n'a nullement 47% d'avis favorable, ça c'est
de l'intox, pour que ceux qui s'opposent, réagissent justement de la manière dont tu réagis.
Le Point a censuré un commentaire que j'avais déposé, sur la grève du 29 le jour même, où proliférait les commentaires haineux de roquets, et dont je regrette de ne pas avoir fait une copie. Je
parlais de la grève, mais j'avais également dit, et c'est probablement ce qui a été censuré, que minoritaire dans la population ceux, ces personnes étaient très nombreuses sur les forums, au point
que l'on pouvait se demander s'il ne s'agissait pas de personnes payées par le gouvernement. Je l'avais mieux formulé, ceci dit. C'est le recrutement de blogueurs par Israël qui m'a fait pas penser
à ça.
Les sondages donnaient un soutien de 65% de la population à la journée du 29, et chez les gens de droite 41% y étaient favorable, autant dire qu'à droite on fait la gueule aussi !
Je ne crois pas aux sondages comme je l'ai dit dans cet article, mais relis ce qui j'ai mis en préambule. 47% c'est son score réel auprès des électeurs, et une partie de ceux qui ont voté pour lui,
lui en veulent déjà à mort ! Point final, les sondages je m'en fous.
Je répète que c'est pour intimider les gens, qu'ils ne sentent pas vraiment majoritaire, et après cette censure de mon commentaire sur Le Point, je vais penser qu'il y a réellement des gens pour
polluer et inonder les commentaires des articles et les forums, pour que les gens n'osent pas l'ouvrir.
Donc la France n'est pas partagée entre les pros et les antis, et jamais aucun président depuis la guerre n'a déclenché une telle hostilité et mépris de la part des français. Il se fait siffler à
chaque déplacement qu'il fait, des gens du peuple refusent de lui serrer la main, ce sont des réactions viscérales pas calculées ... alors ce ne sont pas des sondages truqués qui changeront la
réalité !
Il faut laisser tomber les sondages !
Bises