Hérault : ce que nous ne devrions pas tolérer de la part de ces élus !

Publié le par benedicte

Hérault : ce que nous ne devrions pas tolérer de la part de ces élus !

 

Guerres de pouvoir, mauvaises comédie de boulevard, utilisation des fonds publics comme s’il s’agissait de leur fonds personnels, … quelques exemples locaux dans les articles ci-dessous, qui se rajoutent à ceux donnés précédemment et qui hélas sont le quotidien de la vie politique française.

Ce n’est pas pour faire dans le potin, mais j’aimerais que mes concitoyens/électeurs prennent conscience qu’il n’est pas possible que notre société aille dans le bon sens, que la situation s’améliore, tant qu’ils continueront à voter pour des individus dont la seule occupation est la recherche du pouvoir et sa conservation, par tous les moyens, pour se pavaner en pérorant comme des petites dindes, tout en vivant sur le dos de la collectivité, c’est à dire sur notre dos !
Chez nous c’est le PS de la mafia Frêche, mais l’opposition UMP n’est pas forcément plus propre, et ailleurs c’est différemment semblable, les étiquettes n’ont aucune importance, c’est le même produit avarié dont seul l’emballage diffère.

La guéguerre interne du PS entre A.Vezinhet et G.Frêche, qui s’est étalée dans la presse régionale à propos de sénatoriales, donne une bonne idée de ce qui motive ces personnes, bien trop occupées en intrigues et complots de cour, et à accroître leur pouvoir et  avantages personnels pour se soucier de l’intérêt général, expression dont ils ignorent totalement la signification.
André Vezinhet s’offusquant dans un Montpellier Plus d’un fonctionnement totalitaire du PS local, était aussi crédible qu’une vieille tapineuse jouant les vierges effarouchées ! Depuis les nombreuses années qu’il profite et fait partie intégrante du système, sans jamais le dénoncer, faire passer une lutte de pouvoir et de succession interne pour un combat pour la transparence et la démocratie, c’est se moquer du monde. J’espère que peu de personnes ont été dupes !

Par ailleurs comme le fait remarquer un lecteur du Midi-Libre concernant l’affaire du TGV, ces personnes parlent de l’argent du contribuable comme s’il s’agissait du leur … affligeant et indécent !

 

Des gens vides et creux, à l’ego boursouflé, dont certains n’hésitent pas à afficher une vulgarité et bassesse intérieure décomplexées, comme G.Frêche ou N.Sarkozy, et qui, appelons les choses par leur nom,  nous prennent ouvertement pour des cons ! Ne croyez-vous pas qu’il serait temps de réagir ? Et d’arrêter de permettre à ce qu’il y a de plus nain, creux, avide et veule, dans la classe politique et dans la société, d’avoir la main mise sur les affaires publiques !



 

FRECHE GELE L'AIDE AU DEPARTEMENT
C’est la guerre du rail entre Frêche et Vezinhet. Pour obliger le Département à cofinancer la Ligne à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan, le président de la Région a menacé, hier, de bloquer les aides attribuées par sa collectivité au conseil général de l’Hérault. « Chaque année, on lui verse 9 Millions d'euros, explique Georges Frêche. Si Vezinhet ne veut pas payer la LGV, on bloquera les subventions pendant trois ans, ce qui, grosso modo, couvrira sa participation au projet »
C’est ce qui s’appelle "couper les vivres".
J.-M. S.

_____________________________________

Interview : André Vezinhet règle son compte à Frêche

Frêche veut obliger le département de l'Hérault à investir dans le dossier du TGV. Le président du conseil général dit non et règle ses comptes.

Comment réagissez-vous aux menaces de Frêche ?
Sur le fond tout d'abord. Je rappelle que le département de l'Hérault a voté à l'unanimité contre tout subventionnement au projet de ligne grande vitesse du TGV, car il n'est pas de notre compétence. C'est un investissement qui consacre une ligne européenne. En tant que tel, il est financé par l'Europe et l'Etat, prioritairement. Quant au conseil général, il aide énormément le secteur des transports. Mais dans l'Hérault.

Pas question de faire évoluer votre doctrine sur le TGV ?
Vous savez combien les neuf départements de l'arc méditerranéen et du couloir rhodanien, que j'ai réunis il y a quelque temps, s'investissent dans les transports : nous mettons un milliard par an sur ce secteur. Imaginez tout le bien que nous pensons du TGV. Nous soutenons le dossier, mais pas financièrement. Le comble, c'est que l'Etat, par la voix de Georges Frêche, veut que nous injections 60 M€. Ce même Etat qui me doit 200 M€ sur les transferts de compétence.

Sur la forme, les propos de Georges Frêche vous interpellent aussi ?
Le président de la Région a une manière de traiter la souveraineté et l'indépendance des collectivités qui est scandaleuse. Le conseil général est libre de ses choix. Il n'a pas besoin de recevoir une injonction à payer.

Frêche évoque même des mesures de rétorsion à l'encontre de votre collectivité...
C'est du délire ! A peine croyable ! Je suis effaré, atterré, attristé d'une telle déclaration. Il méprise le contribuable héraultais, lorsqu'il évoque un tour de passe-passe pour régler la question. Je dénonce la trivialité du propos. C'est insupportable. Son objectif ? C'est de pénaliser le contribuable en supprimant 9 M€ d'aides liées à une convention Région-Département. Somme, qu'au demeurant, il ne verse pas. Au lieu des 14 M€ contractualisés depuis 2004, auxquels nous devrions avoir droit, eh bien, la Région n'a versé que 4,8 M€. Quand il menace de me supprimer 9 M€, encore eût-il fallu qu'il me les versât.

Le Département aide aussi l'Agglo de Montpellier, non ?
Effectivement. Frêche est aussi président de l'Agglo et j'ai avec lui un contrat que j'honore, à hauteur de 55 M€ chaque quatre ans (tramway, voies pénétrantes...). C'est mon honneur que de respecter la signature du conseil général. Alors on pourrait dire : « A tour de passe-passe, tour de passe-passe et demi. » Et en venir à couper les vivres à l'Agglo. Eh bien, il n'en est pas question. J'honorerai le contrat que j'ai signé et que j'ai fait valider par mon assemblée, à l'unanimité. Je ne prendrai pas en otage les résidants de l'Agglo, comme le fait Georges Frêche avec les contribuables de l'Hérault. Il aurait été bien inspiré s'il avait pris en compte le fait que ces contribuables représentent 40 % du corps électoral de la région. Je suis scandalisé d'une telle pratique. Ce n'est pas possible de traiter la politique ainsi. C'est indigne d'un élu de la République et de la démocratie.

Frêche veut-il vous faire payer votre fronde aux sénatoriales ?
Où allons-nous ? Il veut me punir ? Il manie le fouet de la punition ? C'est dérisoire, stupide. Mais nous sommes habitués avec lui. Ses dérapages, quotidiens, sont insupportables. Je ne fais pas face au Père Fouettard qui, à chaque fois que je vais lui déplaire, va me rentrer dedans. Quelle est cette posture qui tient à dire : « Il paiera quand même. L'Hérault paiera, c'est sûr. » Eh bien non, le contribuable héraultais ne doit pas payer 3 points d'impôts de plus tous les ans pour lui faire plaisir.

Le TGV devrait pourtant être un dossier consensuel ?
Quand je vois la photo publiée par Midi Libre, avec les députés UMP derrière Frêche et Borloo qui se fendent la poire, c'est ubuesque. S'ils rigolent comme cela, c'est qu'ils estiment qu'il y a un dindon de la farce. Le dindon, c'est le contribuable de la région. Au lieu de rire, ils auraient dû penser que l'engagement de Frêche à hauteur de 300 M€ représente 200 % d'augmentation des impôts pour le citoyen de la région. Moi, c'est un chèque que je n'ai pas le droit de tirer sur l'avenir. Frêche l'a fait. Il a ses raisons et je ne les conteste pas.

Propos recueillis par François MARTIN

________________________________________

Commentaires de lecteurs :

20/06/2008 à 15h46 | coco
Devant ces propos, Mr Vezinhet devrait être interdit de représenter des électeurs et MR Frèche devrait prendre sa retraite. Le contribuable est là pour payer le TGV et ces indignes représentants du peuple. Le déficit public est abyssal on comprends pourquoi quand on voit de tel comportement de nos soi-disant représentants

20/06/2008 à 12h10 | zoreil
2 vieillards entre de se disputer le leadership du PS héraultais, spectacle pitoyable, ils feraient mieux de penser à leur salut

20/06/2008 à 09h31 | l'Ardechois
Aux prochaines élections il faut se débarrasser de ce fada qui pense que la région est à lui, et qui distribue notre Argent à son bon vouloir "si on est sage". Vezinhet est bien plus mesuré mais je suis éffaré quand j'entend ces hommes politique parler de l'argent du contribuable comme si il était a lui.





Fonds publics : la danseuse du maire de Lattes




Publié dans Hérault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charlotte 01/07/2008 11:22

Tous vendus, tous à jeter comme des malpropres qu'ils sont. bises

benedicte 21/10/2008 20:04


Mais bon, c'est nous (enfin par toi et moi) qui leur permettont d'être en place et d'y rester ! C'est ce qui me fait le plus enrager :)