L'Irlande dit NON au traité de Lisbonne ... Merci !

Publié le par benedicte

L'Irlande dit NON au traité de Lisbonne ... Merci !

Vive les irlandais ...
Et Guiness pour tout le monde !  
 
   
 
 




 


 








                



Source carte Ireland.com The Irish Times les résultats des comtés sur le site
Images et gifs animés en provenance du site http://yves.marsal.free.fr/


Publié dans Politique Monde

Commenter cet article

marc d HERE 14/06/2008 23:45

Ce non est une mauvaise nouvelle pour tous les Européens. Sans doute n'est-il pas définitif. Quoiqu'il en soit cela rend d'autant plus importante la présidence Française qui devra, pour compenser cet échec institutionnel, faire avancer concrètement ses priorités: défense, environnement, immigration, Union pour la Méditerranée. Sarkozy doit y parvenir;

benedicte 18/06/2008 11:28


Ile est évident que nous ne sommes d'accord, ni sur ce NON, que j'estime être une bonne chose, cette Europe de la féodalité libéralo-capitaliste et impérialiste va t'en guerre derrière les USA, est
un projet que je rejette ... et j'estime que la copie doit être revue, pour construire une autre Europe, une Europe de peuples.
Quand à Sarkozy, Khadafi vient de lui coller une vraie gifle, concernant l'Union pour la Mediterranée ... à psychopathe, psychopate et demi :)
La défense ? Se défendre de quoi ? Nous n'avons pas d'ennemi et ce qui vien d'être annoncé est une armée d'agression de pays étrangers et non une armée de défense !
L'immigration ? Mais elle est encouragée par les partie négrières des patrons, il n'y a qu'à voir comme il réclame à cor et à cri la régularisation des milliers de leur employés corvéables à merci
... qu'ils exploitent dans des conditions refusées par les français qui ont d'ailleurs raison ... et puis lorsque nous arrêterons de piller les pays dont sont originaires les migrants, tout en
faisant croire que chez nous c'est l'Eldorado, peut-être qu'ils ne chercheront plus à la misère en venant chez nous, au péril de leur vie pour certains !
Quand au mot environnement, il semble qu'aucun politicien, ne sache ce qu'il signifie en réalité en dehors d'une utilisation publicitaire !
Les priorités de Sarkozy sont en réalité rendre les riches plus riches en rendant les pauvres plus pauvres (il faut bien prendre l'argent quelque part), détruire le peu qui reste de droits sociaux,
de services publics, et de démocratie, et participer sous tutelle des USA à la recolonisation du monde par l'occident pour en piller les ressources au bénéfice des parasites mondiaux de la finance
... et c'est en-cours, hélas !
Et sans véritable opposition, parce que le PS est tout aussi pourri, l'hypocrisie en plus, et ferait la même politique s'il était au pouvoir !
Nous ne sommes pas sortis de l'auberge ! Amicalement


charlotte357 14/06/2008 18:41

Ca fait du bien mais ne changera pas grd chose pour ceux qui ont ratifié le traité.Rigolo  l'animation !!bises

benedicte 14/06/2008 21:42


Oui je sais ! Mais ça m'a fait plaisir tout de même que constater que malgré des pression similaires à celles que nous avons eu en 2005 pour le TCE, les irlandais aient voté NON !
Que les français soient cohérents pour les européennes, c'est à la proportionnelle, alors qu'ils refusent de voter pour les enfoirés qui ont voté le changement de constitution ou se sont abstenus
comme de minables hypocrites : UMP,PS, NC et MoDem ... qu'ils soient cohérents, qu'ils soient de droite, de gauche ou d'ailleurs, qu'ils votent pour les autres, on reparlera d'ici là, quand on
connaîtra les listes qui se présentent ... Bises


Falconhill 14/06/2008 17:31

Bonne Guiness. Et agréable blog, du département d'à coté. Je ne vais pas souvent à Montpellier, mais je repasserai ici. Avec plaisir.Bon weekend

benedicte 14/06/2008 19:13


En fait je n'aime pas la Guiness, mais difficile d'imaginer un pub irlandais sans elle :)
Moi non plus je ne vais pas souvent à Montpellier, je suis complètement à l'ouest dans le minervois à côté de Lézignan-Corbières ! Bon week-end également...


Alex 13/06/2008 23:19

UNION EUROPÉENNE • Comment Bruxelles veut contourner un non irlandais Alors que les Irlandais se prononcent sur le traité de Lisbonne, The
Daily Telegraph assure que les dirigeants du pays et les autorités
européennes ont déjà prévu les moyens d'appliquer le texte. DE BRUXELLES, De hauts responsables à Bruxelles préparent des plans pour s'assurer
que le traité de Lisbonne sera bien appliqué ailleurs au cas où
l'Irlande le rejetterait par référendum. Des mesures comme la création
d'un président de l'Union européenne (UE), d'un ministre des Affaires
étrangères et de services diplomatiques seront peut-être retardées,
mais elles devraient malgré tout finir par être mises en place. A en croire un diplomate, un "mécanisme de soudure" serait en
discussion. Si l'Irlande rejette le traité, peut-être sera-t-elle
simplement retirée de la liste des signataires. Elle ne serait ainsi
pas légalement contrainte d'en respecter les clauses. D'ici à la fin de 2009 ou au début de 2010, quand la Croatie entrera
dans l'UE, un "traité d'adhésion" ayant valeur d'amendement sera voté
par tous les membres, y compris Dublin. Il comprendrait une série de
protocoles prévoyant sur le papier des "issues" aux problèmes que
l'Irlande peut avoir avec l'UE, comme les pouvoirs fiscaux ou une plus
grande coopération militaire. Ces textes ne seraient pas sans rappeler les clauses d'exemption dont
dispose le Royaume-Uni sur la Charte des droits fondamentaux et les
questions sociales dans le traité de Lisbonne actuellement ratifié à
Westminster. Comme le reste de l'Europe, l'Irlande n'organise pas de
référendums sur les traités d'élargissement de l'UE. Avec les nouveaux
protocoles, Dublin pourrait faire passer un traité d'adhésion au
Parlement irlandais sans avoir recours à une consultation du peuple. "Ce mécanisme ne serait pas plus incompréhensible ou légaliste que le
traité lui-même", déclare-t-on de source officielle. "Il n'est
probablement pas plus compliqué que les allées et venues qui ont été
nécessaires pour transformer le Traité constitutionnel en traité de
Lisbonne après son rejet par les Français et les Néerlandais. Tout est
une question de temps." Ces dernières semaines, les responsables irlandais se sont réunis à
huis clos pour débattre de la possibilité d'une application du traité,
avec ou sans référendum. Lors de discussions portant sur la création
d'un corps diplomatique européen, les 7 et 13 mai, les diplomates
irlandais ont défendu leur position sur la composition du Service
d'action externe européen et le rôle du futur ministre des Affaires
étrangères de l'UE. Les minutes secrètes de ces rencontres, que le Daily Telegraph a pu
examiner, montre que Bobby McDonagh, représentant de l'Irlande auprès
de l'UE, a plaidé auprès de ses collègues afin que ces négociations et
la position de Dublin restent confidentielles. "[Nous] devons nous
montrer prudents quant à la façon de présenter ces questions !" Bruno Waterfield The Daily Telegraph

benedicte 14/06/2008 12:48


Oui je sais que ça ne va pas retarder longtemps la mise en place de cette Europe totalitaire que l'on cherche à nous imposer... merci pour l'information que je vais ajouter à celles des autres
informations glanées sur le net. Amicalement