Manipulateurs et pervers narcissiques : mode d'emploi

Publié le par benedicte

Manipulateurs et pervers narcissiques : mode d'emploi


D’abord un certain nombre d’informations à ce sujet, d’autres articles viendront donnant d’autres sources et éclairages sous la dénomination de psychopathes ou pathocrates … mais relevant du même schéma structurel de fond.

Plus tard je tâcherais de donner ma position qui relève non de ce que j’ai lu, mais de mes recherches personnelles de compréhension lié à mon vécu familial et personnel.
J’ai un avis très personnel sur la question, toutefois, je souhaite donner des informations et analyses de sources différentes, avec lesquelles je suis globalement d’accord, bien qu’en désaccord sur certains points.
C’est un sujet auquel je suis particulièrement sensible, et sur lequel j’ai du mal à m’exprimer calmement (ceux et celles, qui m’ont entendu en parler de vive voix pourront confirmer 
J), de ce fait ce ne sera probablement pas immédiat.

Toutefois, quelque soient les analyses qui puissent être faite de l’extérieur, pour avoir une idée de ce type de personnalité, les témoignages de personnes ayant été sous leur influence, encore mieux si elles s’en sont dégagées, sont ce qu’il y a de plus intéressant à lire, et ne croyez pas que ce soit exagéré, même si ça bouscule l’image que vous avez ou voulez avoir de l’humanité ou l’être humain.

Que ce soit dérangeant, voire effrayant de regarder cet aspect de la réalité humaine, certainement, mais justement il est nécessaire de ne pas fermer les yeux.
Ce type de personnalité est minoritaire, mais non marginale, sans qu’il soit possible d’en évaluer avec certitude le pourcentage dans la population. Ce qui les rend dangereux est l’absence de connaissance de notre propre nature et le refus d’admettre que ces personnes sont structurellement ainsi, donc ne changeront pas. De ce fait elles ont toute latitude pour nuire, alors que les identifier et les isoler est suffisant pour leur ôter ce pouvoir de nuisance, car ce sont des personnes d’une grande lâcheté et couardise, lorsqu’elle ne sont pas en position d’impunité, donc parfaitement conscientes de leurs actes et agissements, et reponsables au sens psychologique ou psychiatrique.

 



Le blog d’Electre : Nec cæsus cedam, le manifeste d'une victime insoumise.

Blog à parcourir en tous sens, le meilleur que j’ai croisé sur ce sujet. Si vous pensez avoir une personnalité de ce type dans votre entourage ou vos proches, à lire absolument.

L’ensemble des articles d’Electre, vous en apprendrons plus sur le schéma de fonctionnement de ces personnes et comment vous en défendre, que tous les articles de spécialistes psy. Les psys regardent généralement les choses de l’extérieur, les victimes de l’intérieur et pour en sortir doivent comprendre le schéma de fonctionnement de l’autre et les mécanismes dans lesquels elles sont enfermées.

Le travail effectué par Electre à travers son site mérite d’être salué et les témoignages et conseils posés en commentaires par des lecteurs/trices sur les articles sont souvent intéressants à plus d’un titre.

Les manipulateurs sont parmi nous
Entrée thématique pointant sur diverses rubriques dont les critères cités ci-dessous :


Comment déceler un manipulateur  ? (les critères)

Voici quelques unes des principales caractéristiques : il culpabilise les autres au nom d'un lien affectif ; il met en doute les qualités des autres ; il sème la zizanie et la suspicion ; il sait se placer en victime pour qu'on le plaigne ; il est égocentrique...

Voici les 30 critères du manipulateur, extraits du livre " Les manipulateurs sont parmi nous" d' Isabelle Nazare-Aga. permettant de déceler un manipulateur. Si quelqu'un répond à 14 (ou au moins, une dizaine) de ces critères, il est manipulateur. (ajout personnel ...et un pervers narcissique en porte 20 ou plus)

  • Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle
  • Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes
  • Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions
  • Il répond très souvent de façon floue
  • Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations
  • Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes
  • Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions
  • Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l'air, dévalorise et juge
  • Il fait faire ses messages par autrui
  • Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner
  • Il sait se placer en victime pour qu'on le plaigne
  • Il ignore les demandes même s'il dit s'en occuper
  • Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins
  • Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert
  • Il change carrément de sujet au cours d'une conversation
  • Il évite ou s'échappe de l'entretien, de la réunion
  • Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire en sa supériorité
  • Il ment
  • Il prêche le faux pour savoir le vrai
  • Il est égocentrique
  • Il peut être jaloux
  • Il ne supporte pas la critique et nie les évidences
  • Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres
  • Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui
  • Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé
  • Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous
  • Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté
  • Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d'autrui
  • Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas fait de notre propre gré
  • Il fait constamment l'objet des conversations, même lorsqu'il n'est pas là

Items proches, donnés par d’autres auteurs:

  • Il est efficace pour atteindre ses propres buts mais au détriment d' autrui.
  • Il sait tout et il est difficile de l’impressionner
  • Il affiche une assurance à toute épreuve, écrase les autres
  • Il ne tient pas ses promesses
  • Il a très rarement tord, et refuse de changer
  • Il transgresse les règles
  • Il s’arrange pour fréquenter des personnes dans la culpabilité, la crainte, l’échec
  • Il se dit victime de l’incompétence des autres
  • Il s’approprie les efforts des autres, leurs idées
  • Il utilise l’ironie, la suspicion

  _______________________________

Notes personnelles :

C’est un faisceau convergent d’éléments et de petits détails qui permettent de les démasquer.
Les pervers narcissiques portent la quasi-totalité des caractéristiques ci-dessus, vous remplacerez « il peut être jaloux » par « Il est jaloux » (jaloux à prendre dans le sens d’envieux)

Le plaisir ou la joie de l’autre l’assombrit et il cherche à l’éteindre, alors que ses malheurs ou soucis le font jubiler.
Ce sont des cérébraux, dépourvus de la moindre émotion, dépourvus de tout sentiment de culpabilité.
Ce ne sont pas des personnes intelligentes, mais calculatrices, ce qui est différent. Elles sont vides à l’intérieur, elles sont incapables de ressentir quoi que ce soit, si vous êtes attentif tout est joué de manière outrancière en fait, comme au théâtre et sans aucune subtilité ou nuance. Il en va de même du discours, leur langage est en fait pauvre en terme d’expressivité, l’articulation de leur pensée est binaire, simpliste même si elle se masque sous des termes conceptuels, sophistiqués ou prétendument savant destinés à engendrer la confusion chez l’autre.

 _______________________________

 
Un exemple vivant, omniprésent sur les médias, voire caricatural : N.S. Je dis caricatural, parce qu'il est facile à repérer. Ce qui donne l'ampleur du problème quand on se rappelle que 47% des électeurs français ont voté pour lui ... et on voit ce que ça donne à la présidence !

Sur le blog d'Electre un article comportant une analyse de discours de Sarkozy et un gag le SarkoPipo à aller voir pour rigoler sur le site de son auteur Pascal Haumont:

Le SarkoPipo  vendredi 25 janvier 2008
Voir et analyser un manipulateur à l'œuvre de façon ludique: laissez Nicolas Sarkozy trouver une explication bidon à votre place.


A propos du même sujet à l'époque de l'élection présidentielle

Vendredi 18 mai 2007
Le pervers narcissique

Petite leçon de psychologie : le pervers narcissique et ses complices
L'actualité analysée par le psychiatre Serge Hefez
"Les pervers narcissiques n'éprouvent aucun respect pour les autres, qu'ils considèrent comme des objets utiles à leurs besoins de pouvoir, d'autorité, ou servant leurs intérêts. Il font des promesses qu’il ne tiendront pas, sachant que les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Pris en flagrant délit de mensonge, ils sont capables de nier avec un aplomb hors du commun...
(...)

 



Des sites concernant ce sujet, mais aussi sur et contre la violence morale

Lisez les témoignages … en particulier ceux sur La Rage de Vivre. Voyez jusqu’où ça peut aller et les conséquences en terme de destruction de personnalité. Ce n’est pas plaisant à lire, mais fermer les yeux n’est pas admissible.
Je ne suis pas forcément d’accord avec tout ce qui est dit concernant la personnalité perverse, en particulier concernant son enfance qui excuserait ses actes, il utilisera tout ce qui lui permet d’être considéré comme irresponsable s’il est acculé, il n’y a aucune corrélation entre le vécu et la personnalité perverse, le vécu n’influera que sur la manière dont la perversité se déploiera et dans le choix du profil des victimes.
Je suis d’accord sur un point soulevé dans l’un des profils, ils redoutent les personnes qu’ils ne peuvent manipuler et encore plus lorsqu’ils se sont trompés, voyant en elle une proie facile et qu’elle s’avère ne pas l’être.
Nous avons peut-être tous des tendances à la manipulation mais le vrai manipulateur n'a aucune capacité de remise en cause et d'empathie.
Jugez les gens sur leurs actes et non sur leurs dires. Un manipulateur ne tient jamais ses promesses !


En-dehors du blog d’Electre : Nec cæsus cedam que je rappelle ici,

Une autre personne a fait 2 blogs sur ce sujet, compilation d'informations, à lire mais avec recul, l'auteur étant visiblement « fasciné » par le sujet … ce qui me laisse un peu perplexe,


Les sites d’associations :

 

Autres :

 



Des livres sur le sujet :


Le Harcèlement moral : la violence perverse au quotidien
de Marie-France Hirigoyen
première parution 1998, maintenant en poche aux éditions Pocket

Quatrième de couverture
Il est possible de détruire quelqu'un juste avec des mots, des regards, des sous-entendus : cela se nomme violence perverse ou harcèlement moral. Dans ce livre nourri de nombreux témoignages, l'auteur analyse la spécificité de la relation perverse et met en garde contre toute tentative de banalisation. Elle nous montre qu'un même processus mortifère est à l'oeuvre, qu'il s'agisse d'un couple, d'une famille ou d'une entreprise, entraînant les victimes dans une spirale dépressive, voire suicidaire. Ces violences insidieuses découlent d'une même volonté de se débarrasser de quelqu'un sans se salir les mains. Car le propre du pervers est d'avancer masqué. C'est cette imposture qu'il faut dévoiler pour permettre à la victime de retrouver ses repères et de se soustraire à l'emprise de son agresseur. S'appuyant sur son expérience clinique, l'auteur se place en effet, en tant que victimologue, du côté des personnes agressées pour que le harcèlement qu'elles subissent quotidiennement soit pris en compte et nommé pour ce qu'il est : un véritable meurtre psychique. Le sujet du harcèlement moral reste largement inédit en France. D'où l'intérêt de ce livre remarquablement documenté, qui est aussi un guide pratique pour les victimes ou ceux qui veulent les aider (choix de la thérapie la mieux adaptée, étapes à court et long terme vers la guérison...) et pour les professionnels auxquels il propose une approche nouvelle. Mais plus largement, par son style clair et vivant, il intéressera tous ceux qui ne souhaitent pas rester indifférents face à ce problème de société. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.


Pour en finir avec les tyrans et les pervers dans la famille
de Yvonne Poncet-Bonissol
Editions Chiron janvier 2003

Présentation de l'éditeur
La cellule familiale est un microcosme où naissent et mûrissent les personnalités, mais où ils arrivent parfois qu'elles soient systématiquement battues en brèche et cassées. Le tyran et le pervers, au masculin comme au féminin, fait régner son ordre, s'immisce peu à peu dans les relations ou L'identité de L'autre, le phagocyte et le soumet... Comment débusquer le pervers, repérer ses agissements ? Comment s'en défendre ? Comment sauver la relation ou s'en sortir ? Cet ouvrage offre un portrait du partenaire au profil pervers narcissique, engagé à détruire plus qu'à construire le couple. Il explique sur quoi se construit cette relation épuisante et comment s'en défaire, tant au plan psychologique que juridique.


Les manipulateurs sont parmi nous : Qui sont-ils ? Comment s'en protéger ?
de Isabelle Nazare-Aga
Editions L’homme Eds De – novembre 2004

Présentation de l'éditeur
Sympathiques, séduisants, réservés ou carrément tyranniques, les manipulateurs empruntent différentes attitudes, utilisent diverses manœuvres pour parvenir à leurs fins. Agissant en douceur, nous flattant et nous charmant par leurs paroles, ces proches - parents, conjoint, connaissances, collègues de travail - parviennent par ailleurs à nous culpabiliser et à nous dévaloriser, à semer en nous le doute et le malaise. Qui sont les manipulateurs ? Comment s'y prennent-ils pour nous tenir sous leur emprise ? Pourquoi se comportent-ils comme ils le font ? En sont-ils conscients ? Leurs victimes portent-elles aussi une responsabilité ? Quels sont les moyens de nous protéger de ces terroristes du sentiment ? Dans cet ouvrage percutant, Isabelle Nazare-Aga répond à ces questions et montre à quel point les manipulateurs sont présents autour de nous. Curieusement, la société actuelle confie à ce genre de personnes des postes clés, sans se préoccuper des dégâts psychologiques importants que celles-ci peuvent causer à leurs concitoyens.


Echapper aux manipulateurs : Les solutions existent !
de Christel Petitcollin
Editeur Guy Tredaniel  / septembre 2007

Présentation de l'éditeur
La manipulation mentale fait peur et fascine à la fois ! Elle est de plus en plus présente dans la vie quotidienne : chantage affectif familial, jeux de pouvoir au travail, domination individuelle dans le couple, forte influence d'un ami... Il existe une catégorie d'individus nuisibles et destructeurs dont le but reste le même à travers les siècles : satisfaire leurs priorités à nos dépens. Leurs techniques - simples et sophistiquées à la fois - sont d'une redoutable efficacité. Ainsi, de nombreuses personnes vivent une relation d'emprise ou de harcèlement sans même le savoir. Elles sont angoissées, stressées, désorientées, parce qu'un manipulateur dans leur entourage, tel un vampire, les vide de leur énergie. C'est pour ces victimes d'emprise et de manipulation au quotidien que j'ai écrit ce livre.




Interview de Christel Petitcollin à la sortie de son livre


Je tiens toutefois à corriger quelques points erronés :

  • Il n'y a pas construction d'une personnalité manipulatrice, c'est structurel et non une pathologie développée dans l'enfance.
  • Le cycle familial présenté parents manipulateurs, enfants manipulés devenant parents d'enfants manipulateurs, est infondé. Il relève d'une méconnaissance des problèmes psychologiques que développent les enfants victimes des violences psychologiques, et parfois physiques, d'un parent pervers, de la manière dont ces problèmes vont influer dans leurs comportements avec leurs enfants, et de l'influence que ne manquera pas d'exercer le parent pervers sur ses petits enfants pour les manipuler et les monter contre leurs parents.
  • Dans une fratrie, s'il ne peut être exclu qu'il puisse y avoir plusieurs personnalités perverses, je pense que ce soit très courant. Par contre si l'un des enfants a une personnalité perverse, il manipulera ses frères et soeurs, et généralement arrivera à se faire passer pour le plus gentil ... et oui.
  • Une personne perverse peut avoir un enfant pervers mais pas forcément, et inversement un enfant pervers n'a pas forcément un parent pervers ...


Il n'y a donc pas de règle, s'il y a des familles où ce type de personnalité est plus fréquente, il n'y a pas d'hérédité à proprement parler. D'ailleurs, si on reprend N.S. :
sur les deux fils de son premier mariage, l'un a la même type de personnalité que son père et l'autre non.

_________________________________________

Linternaute.com - Interview - 28/10/2007
Christel Petitcollin : "Tout le monde peut être victime d'un manipulateur ! "

Hommes ou femmes, patron ou conjoint, mère ou frère... les manipulateurs provoquent de gros dégâts autour d'eux. La psychothérapeute Christel Petitcollin auteur de "Echapper aux manipulateurs" nous dit comment les reconnaître et les éviter.

Vous venez d'écrire "Echapper aux manipulateurs". Qu'entendez-vous exactement par "manipulateur" ?
Ce sont des gens qui satisfont leur priorité à nos dépens. Ils n'ont aucun respect des autres. Ils les utilisent. J'aurais pu employer le terme de "pervers narcissique" pour les définir mais je n'ai pas souhaité utiliser cette expression dans mon livre. Tout simplement parce que ce terme les diabolise et que tout ce qui les diabolise sert leur cause.

Mais finalement, ne sommes-nous pas tous un peu manipulateurs ?
Nous avons tous des tendances à la manipulation mais le vrai manipulateur n'a aucune capacité de remise en cause et d'empathie. Il n'est pas capable de voir la souffrance de l'autre.

En tant que psychothérapeute, qu'est-ce qui vous a poussé à écrire un livre sur ce sujet ?
C'est l'une des problématiques qui revient le plus dans mes consultations. J'ai vraiment été interpelée par la fréquence des cas de personnes victimes de manipulateurs. Et par leur aspect standard. C'est toujours à peu près la même histoire, le même scénario. Au bout de 15 ans de pratique, je me suis rendue compte qu'il existait vraiment un profil de manipulateur.

Quelles sont ses caractéristiques ?
C'est une personne immature et égoïste. Ce sont aussi des gens cyniques, insatisfaits, cruels, sans scrupules et profondément méchants. C'est d'ailleurs un fait que beaucoup ont du mal à accepter.

Finalement, est-ce un simple trait de caractère ou un véritable problème psychologique ?
C'est une pathologie. Il y a une part de folie chez les manipulateurs. Mais attention, ces derniers sont responsables de leurs actes. Ils sont conscients de ce qu'ils font et le font même exprès. Voilà pourquoi le fait de les considérer comme des malades n'est pas une bonne chose. Ils ont l'habitude de passer entre les mailles du filet et ne sont en aucun cas demandeurs de changement. Pour eux, ce sont les autres qui ont un problème. D'ailleurs, ils se moquent des psychologues et des thérapies.

Quelles sont les causes de cette pathologie ? Avez-vous des exemples concrets à nous donner ?
Cette pathologie se développe durant l'enfance lorsque l'on se rend compte que les adultes sont bêtes et manipulables. Il faut vraiment réaliser que pour un enfant, c'est terriblement effrayant de voir qu'il peut prendre ses parents pour des imbéciles. La manipulation mentale devient alors un mécanisme de survie. Souvent, j'ai pu remarquer que les parents manipulateurs ont des enfants manipulables qui, une fois adultes, ont des enfants manipulateurs. Pour éviter cela, je conseille donc aux parents de bien cadrer leur enfant et d'arrêter l'angélisme. Mais c'est vrai que ce n'est pas toujours facile, surtout à notre époque où la société nous pousse à nous comporter de manière égoïste et à ne plus tenir compte des besoins des autres, notamment à travers la publicité.

Pouvez-vous nous donner quelques chiffres sur les personnes manipulatrices ? Y  a-t-il par exemple autant d'hommes manipulateurs que de femmes manipulatrices ?
Ce n'est pas si simple mais je crois bien qu'une étude sur le sujet les estimait à 2 % de la population. Mais beaucoup d'entre eux ne sont pas repérables. En tout cas, aucun secteur n'est épargné. Il peut s'agir d'un conjoint, d'une mère, d'un frère, d'un patron… peu importe l'âge et le sexe. Selon moi, la manipulation n'est pas l'apanage des hommes. Il y aussi des femmes manipulatrices, mais elles sont moins brutales. Par ailleurs, pour un égo masculin, il est très difficile d'admettre qu'il s'est fait berner.

Dans votre livre, vous parlez "d'emprise psychologique". Que voulez-vous dire par là ?
Avoir une emprise sur les gens : voilà l'objectif des manipulateurs. Cela s'apparente à une secte. En général, ce "travail" d'emprise psychologique est assez long. Le manipulateur progresse étape par étape pour coloniser le mental de sa victime. En premier lieu, il met en place une stratégie de séduction. Il charme, observe, teste, flatte l'égo. Puis, petit à petit, il colonise votre vie. Il fait le vide autour de vous, vous brouille avec vos amis, mélange amical, professionnel, amour. Il se permet de juger. La période de séduction fonctionne jusqu'à ce qu'il soit sûr que la personne est sous emprise. Ensuite, il tombe le masque. Cela peut être lors de la première cohabitation, à la naissance du premier enfant ou bien, le soir du mariage.

Que recherchent-ils en agissant ainsi ?
Ils cherchent à se faire prendre en charge. D'un point de vue matériel, les manipulateurs vont faire dépenser beaucoup d'argent à leur victime. D'un point de vue émotionnel, ensuite, ils attendent que l'on prenne en charge leur folie.

Tout le monde peut-il être victime d'un manipulateur ?
Oui, tout le monde peut être victime d'un manipulateur ! Tout simplement parce qu'il est très difficile d'être méfiant à chaque instant. Et puis, il y a chez le manipulateur une volonté délibérée de tromper son monde. A l'image des sectes, il va choisir des personnes, non pas fragiles, mais qui sont dans une période de faiblesse passagère, notamment à cause d'un deuil ou d'un divorce. Les personnes victimes sont en général optimistes, joviales, gentilles.

Comment peut-on éviter de se laisser prendre au piège d'un manipulateur ?
Tout d'abord, méfiez-vous des amitiés trop rapides et de ce qui parait trop beau pour être vrai. Arrêtez aussi de croire au prince charmant. Ensuite, jugez les gens sur leurs actes et non sur leurs dires. Un manipulateur ne tient pas vraiment ses promesses.

Jusqu'où un manipulateur peut-il aller ?
Ils peuvent être dangereux. Je pense que beaucoup de personnes violentes sont manipulatrices. Au-delà de la violence physique, il y a la violence verbale qui peut être très ordurière chez les femmes notamment. Mais ce qui les rend vraiment dangereux c'est notre manque d'autoprotection.

Avez-vous des exemples concrets ?
Les manipulateurs se débrouillent pour que l'on ne se soit pas couvert juridiquement. Si vous souhaitez mettre un contrat ou une promesse par écrit, ils vous répondront des phrases du genre : "Quoi, mais tu ne me fais pas confiance ?!" Résultat : lors de séparation, le manipulateur repart les poches pleines et vous sans rien et sans aucun recours. Au-delà de l'aspect financier, il y a aussi l'aspect psychologique. Dans mon cabinet, les gens que je reçois sont démolis, épuisés, ont perdu leur estime de soi, sont stressés, ont parfois des problèmes de poids, de dos...

Quelles sont les réactions d'une personne qui est sous emprise ?
Elle est maladivement culpabilisée, s'excuse sans arrêt, s'autodénigre, change de caractère.

Comment peut-elle sortir de cette emprise ?
Il y a d'abord une prise de conscience de cette emprise. Les victimes réalisent qu'elles sont comme "droguées". Voilà pourquoi le déconditionnement est très dur. Dans ces cas-là mieux vaut se faire accompagner par une thérapeute. Je conseille aussi fortement de couper définitivement les ponts avec le manipulateur. Ensuite, pour se reconstruire, il sera important d'apprendre de ses propres erreurs. Mais en général, les personnes sous emprise ont un fond résolument positif. Le plus dur pour elles sera alors de se pardonner d'avoir été trompées.

Avez-vous un dernier conseil à donner à nos lectrices pour faire face aux manipulateurs ?
Moins vous aurez peur d'eux, moins ils auront de pouvoir sur vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alexandra 10/05/2011 15:22



Bonjour,


 


j'ai appris par hasard ce matin que ma meileure amie etait sous l'emprise de son copain (conjoint manipulateur)


j'ai d'abord adoré cette personne quitte à douter du discours que tenait mon amie lors de leurs nombreuses disuptes.. son copain reussissait toujours à me faire douter d'elle et a se faire passer
pour la victime... jusqu'au jour ou ils se sont séparés et que mon amie s'est enfin confiée a moi j'ai commcené a douter de lui !!!


a la suite de cela il est revenu en pleurant pour qu'elle le reprenne en jouant sur les sentiments !!!! voila bientot 3 semaiens qu'ils sont de nouveaux ensembles et 3 semaines que je ne la vois
plus !!!!son copain lui a clairemetn fait comprendre que je le genais et qu'il souhaitait que je ne fasse plus partie de sa vie a elle; chose qu'elle refusait jusqu'a aujourd'hui !!!! son excuse
a elle : tout faire pour que leur 2eme chance focntionne tout faire pour sauver son couple meme si elle doit mettre de cotes certaines personnes !!!!!


 


en decouvrant les profils de manipulateurs et pervers narcissiques je me rends compte que c'este xcatement ce qu'est son copin....


j'ai peur pour elle mais je ne sais vraimetn pas commetn faire pour la sortir de la !!! etant donné que son copin a reussi a lui faire comprendre que j'en voulais a leur relation et que mon but
etait de les separer je ne sais pas comment la sauver sans la perde



MONTICO 02/04/2011 18:06



Se soumettre ou se démettre face à un manipulateur pervers est la question. Se soumettre quand on croit l'aimer, qu'on n'a pas la force de le quitter, avec son concert de souffrances,
d'humiliations, toute sa vie, au prix de notre liberté, de notre identité, de notre joie de vivre.


Ou bien se démettre, même si on l'aime encore, pour respirer enfin, sortir de l'ombre, être soi-même, indépendante, abolir notre esclavage.


Une fois que le lien est perdu, le manipulateur peut être déstabilisé à son tour par notre aptitude à le combattre. Je me suis effondrée après cette lutte qui m'a épuisée moralement. Je me
suis livrée à ce duel pour sortir de mon état de victime.


Je compare les manipulateurs à ces toréadors qui affaiblissent les taureaux avant sa mise à mort sous l'acclamation des spectateurs. Cependant, il arrive parfois que, dans un
instinct de survie, le taureau se retourne contre son persécuteur et c'est la consternation, on plaint le bourreau qui devient la victime... 


C'est comme dans la guerre, il faut connaître la stratégie de son adversaire et s'en servir pour déjouer les pièges qu'il nous tend. C'est sur un terrain miné que j'ai mené ma bataille pendant la
durée de mon divorce et j'ai pu mettre en échec les pièges de mon adversaire en jouant sur le même terrain, de façon souterraine, ce qui l'a déstabilisé.


Je ne suis pas convaincue que ce soit une thérapie nécessaire à toutes les victimes, mais en tout cas c'était la mienne.


 


 



bd 01/05/2010 02:59



Très bon article sur les personnes perverses et manipulatrices. J'ai été moi-même (et suis toujours en partie) victime d'une manipulatrice, qui m'a littéralement volé les 25 plus belles
années de ma vie.  Justement, j'aimerais beaucoup que l'on parle systématiquement non seulement des manipulateurs, mais aussi des manipulatrices. Même si cela va sans dire pour
les différents auteurs, cela va encore mieux en le disant !  Ainsi, il faudrait écrire systématiquement soit "personnes manipulatrices", soit "manipulateurs-trices". Les
victimes, quel que soit leur sexe, en seront reconnaissantes.



baehrel 08/04/2010 17:08



 


Voilà 1 partie de ma vie de merde



9 ans de vie commune


3 enfant 6-2-1 an


1 maison + 2 voitures


Elevé par une mère et 1 beau père qui l’ont monté contre son père


Modele parental de monsieur qu’il considere comme une vie familiale normale  :



homme (père et beau père) : devant le tv , bière a la main avec  son chien (qu’il aime + que ses enfants) assis sur le canapé a regarder SES
programmes ou faire SES activités (chasse, balades etc….)


Femme (mère et belle mère) : soumise, fait tout qq soit son été de santé fatigue etc…. ;ménage, cuisine, table, repassage, ttes activités avec les
enfants, etc….



2 femmes avant moi, toutes 2 sont parties du jour au lendemain sans le prévenir (fuite par peur je suis sure maintenant), 1 divorce avec celle avec qui il était
marié (lui victime d’une conne), 1 fille de 8 ans ½ (qui a évidemment tt les defaut a cause de l’éducation de « merde » de sa mere)



pour l’instant je ne peux pas le quitter redoutant « l’apres » je parle des harcelements et de la pression économique (refus d’effectuer les travaux, de
vente de la maison, des voitures etc….)



A ) Il culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la
conscience professionnelle, etc.



         -me demande des comptes sur tout (ou sont passer les clefs usb (que je n’utilisent pas )


         - « tu as pensée a Thibaud », « que va penser ta mère »



B )Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilité.  
 



problèmes au travail  (impossible de tenir + de 2 ans dans un service sans que cela ce passe mal (UPLQ 19-2000/BAC 19-2001/ BJ 1-2002/
MATERIEL 192002/03/Compagnie Sécurisation 2003-2010) car pbl relationnels avec ses collègues de longue durée « tous des cons »


mes collègues présents ou de mes anciens services sont « des bons a rien »


famille «qu’il supporte»


*** je suis responsable de tous ses malheurs :



crédit de la maison « non ce n’ai pas vrai tu ne m’as jamais rien dis pour faire un crédit »  je lui avais dis d’effectuer des devis
d’entrepreneurs pour les travaux a venir et faire un crédit maison qui engloberait celui des travaux, le faire accepter par le banquier puis avec l’argent en surplus effectuer les travaux par des
entrepreneurs moins chers et avec le reste de l’argent solder les crédits voitures. A l’époque je n’ai eu comme réponse que « tu racontes que des conneries comme d’habitude »


achat du chien (qui nous a pourri 2 ans ½ de vie en detruisant/pissant partout comme son précédant chien) : (s’est moi qui l’ai « poussé » à acheter un
chien : ça tombe bien je n’aime pas particulièrement les chiens, et Laurent lorsqu’on est parti chercher le chien de ma mère a fait ½ tour sur la route pour acheter son chien en me disant
«&



uneseulesolutionléradication 01/12/2009 00:26


J'avais "un collègue" de sport qui ressemblait à ça, ils sont super vulnérable n'oubliez pas que ce sont des gens faibles qui en plus ont la carrence d'avoir tous la même faiblesse, à savoir qu'ils
ne supportent pas l'humiliation et la moquerie (privée ou en publique), vous pouvez les rabaissez un peu ça les remets à leur place, ensuite montrez leur de face que vous n'avez pas peur d'eux et
posséder un sang froid et un détachement énorme car ils sont malades, ne surtout pas leur porter quelquonque estime vous pourriez brider vos coups alors que lui ne se retiendra pas. Et reposez vous
toujours sur la loi ne vous laissez pas emporter si cela vous emmène à vous discrediter devant la LOI (ils en ont une peur bleue ^^).
Petite anecdote :
Je l'avais battu sur son propre terrain ayant détecter une grande perversité chez cette personne (loin de me douter de la provenance pathologique jadis), j'ai concocter un piège qui placer dans son
contexte à redoutablement bien marcher.
J'avais écrit une lettre ou je me dévalorisais et laissais transparaitre multiple "fausses faiblesses". Il l'a reçu de façon indirect (je jouais au con "genre je ne savais pas qu'il l'avait lu). En
même temps je le testais défois sournoisement pour savoir comment il réagissait quand je tentais de cacher les fausses faiblesses pièges. En bref tout était fait pour lui faire gonfler son égo en
le laissant croire qu'il me possédait...lol i sont vraiment trop con...ils sont tellement convaincu d'être supérieur...
Un jour je décide de refermer le piège, je fait croire que j'ai des soucis, évidement, il me ressort un passage de la lettre, je lui rigole à la gueule, de façon à ce qu'il comprenne qu'il sait
fait baiser (il détestent qu'on leur fasse subir la même chose^^). Suite mauvaise pour lui il rage tente de m'harceler moralement via le net et téléphone >>> je coupe les ponts, l'humile
dépose une plainte chez les flics pr harcèlement morale avant et hop finito le pervers narcissique. (bon ct galère qd même, le genre de souvenir dont je me passerais)
Conclusion : lisez l'art de la guerre il y a les bases de la perversité humaine applicable à toute échelle, ils réagissent pathologiquement les PN, nous ont peu réagir de façon raisonnez et non
maladive, c'est une grande force nous laissant une liberté d'action immense face à ces débiles profonds.