Montpellier Plus et la Gazette : Dufour et les estivales ...

Publié le par benedicte

Montpellier Plus   et la Gazette : Dufour et les estivales ...


19 mai 2008
...ESTIVALES 2008
Marc Dufour met de l’ordre et prend place sur l’esplanade

On chamboule tout aux Estivales, la manifestation qui s’installe tous les vendredis de juillet et d’août sur l’esplanade depuis trois ans. Marc Dufour, le nouvel adjoint chargé de l’édition 2008 (il succède à Gabrielle Deloncle), a décidé de faire le grand ménage. « Je n’ai pas demandé un sou de plus à Hélène Mandroux. Et comme je voulais développer la manifestation, j’ai été obligé de ventiler différemment le budget », explique-t-il. Première victime collatérale, Jean-François Boyer qui n’a plus droit de cité sur l’esplanade. Le Nîmois perd son statut de monsieur Loyal. « Nous allons accentuer la promotion et l’animation. Même chose pour la sécurité. J’ai demandé à Régine Souche, l’adjointe chargée de la tranquillité publique, de mobiliser plus la police municipale », poursuit Marc Dufour.
Tout cela remis à plat, les Estivales 2008 vont connaître un nouvel élan. « D’abord nous aurons 9 manifestations. La première soirée aura lieu le 4 juillet et nous finirons en septembre lors du Congrès mondial de l’eau. Nous allons aussi proposer un véritable marché nocturne avec des potiers, des peintres, des artisans qui travaillent le verre ou le cuivre. Nous ajoutons tout cela aux bouquinistes déjà présents ». Pour la fête au sens strict, là aussi, on monte d’un cran. « Nous aurons quatre points musicaux avec de la salsa, du tango, du flamenco et du bal musette du côté du Corum ». Pour cela, Mickaël Delafosse, adjoint à la culture, est chargé de trouver des groupes locaux. « Les Estivales conserveront aussi leur aspect gastronomique avec dégustation de vin et d’huître. Mais on fera un effort vers les producteurs d’huile et de fromage. Nous allons élargir l’offre de dégustation », indique Marc Dufour. Et ce dernier espère arriver à un accord avec les commerçants de l’Écusson qui sont invités à laisser leurs boutiques ouvertes le vendredi jusqu’à 22 heures. « Il serait dommage de ne pas faire profiter les commerçants locaux d’une manifestation qui draine plus de 8 000 personnes chaque soir ». La quatrième édition des Estivales marque donc une rupture à la sauce Dufour.

Jean-Jacques Sarciat


Et après, le marché de Noël ?
Si les Estivales sont couronnées de succès, Marc Dufour devrait ensuite se pencher sur le dossier du marché de Noël. Là aussi, on peut penser que le périmètre financier de 2008 sera identique à celui de 2007. Là aussi, il va falloir trouver des solutions pour donner une nouvelle dimension à la manifestation de fin d’année. Pour certains prestataires, il sera temps de ne plus croire au Père Noël.
J.-J. S.

_________________________________

 

20 mai 2008
ESTIVALES« Ce n’était pas une foire »


Les critiques à mots couverts de Marc Dufour sur l’ancienne formule des Estivales ont fait bondir Gabrielle Deloncle, hier, à l’heure de lire son quotidien gratuit préféré.
« La manifestation répondait aux critères du cahier des charges, réplique l’ancienne adjointe aux commerces de la Ville, Cette manifestation faisait la promotion de la viticulture et nous avons toujours atteint les objectifs fixés. Lorsqu’on voit le nombre de jeunes qui venait (ndlr, environ 6 000 personnes par soirée), on ne peut être que satisfait Les Estivales n’étaient pas une foire ».




La Gazette du 22 mai 2008
(cliquer pour lire)

Publié dans MoDem Herault

Commenter cet article