Mensonges, ignorance & mépris des politiciens ... et François Bayrou ?

Publié le par benedicte

Mensonges, ignorance & mépris des politiciens ... et François Bayrou ?


Je cherchais sur le net, suite à l'adoption du RI du MoDem, s'il y avait eu un autre compte-rendu que celui du JDD, quand je suis tombé sur l'article reproduit ci-dessous de Rue89 "RSA : Bayrou en flagrant délit de mensonge".

Une des caractéristiques des politiciens c'est leur ignorance. Le travail pour lequel ils sont censés être payé est  sous-traité à des collaborateurs et peu ont l'air de s'intéresser à ce que font ceux-ci ! Un citoyen lambda ouvert tant soit peu à ce monde, en a une vision plus réaliste, et donc pertinente, qu'un politicien tiré au sort au hasard. 

Une autre caractéristique du politicien est son mépris du peuple, avec lequel il prend soin d'éviter tout contact en dehors de périodes électorales. Quelle torture et cauchemar, ça a du être pour ces notables, de voir débarquer en masse tous ces "gueux" au MoDem, voulant absolument participer ! Evitant toute confrontation, il peut rester convaincu de son immense supériorité et savoir, et de la stupidité de ce troupeau de mouton ignares, qu'est à ses yeux le peuple, masse anonyme informe et sans intérêt.
Vous n'avez pas idée du mépris qu'ils ont pour nous, si vous en étiez conscients, si vous pouviez être une mouche quand ils sont entre eux, quand ils ne sont pas en train de nous jouer la comédie pour nous donner le change, et que vous entendiez ce qu'ils pensent du peuple qu'ils affament pendant qu'ils s'empiffrent ... nous serions tous
déjà dans la rue ! 

Mais les politiciens étant majoritairement d'une égale ignorance, et tenant le peuple pour plus ignorant qu'eux, lorsqu'ils viennent parler dans les médias, ils racontent n'importe quoi, sachant que les autres font de même, et seraient bien incapables de les reprendre sur leurs mensonges. Quand au peuple, il leur paraît inenvisageable qu'il en soit capable, sauf très marginalement ce qui est totalement sans importance. Dans ces pseudo-débats, il ne s'agit d'affirmer haut et fort, que ses certitudes valent plus que celles de l'autre, en jouant sur les mots, des points de détails, en accusant l'autre de mensonges et contre-vérités, bref du sophisme de prisunic ou un jeu de poker-menteur dont nous faisons tous les frais !


Cette comédie a un objectif de manipulation des citoyens et beaucoup en sont conscients. Mais beaucoup de personnes croient malgré tout, que les politiciens ont des connaissances et sont compétents, même s'ils les utilisent uniquement pour satisfaire leurs intérêts personnels et abuser les électeurs. Pourtant ce n'est pas le cas.

Je reconnais qu'il est assez effrayant de réaliser que nous sommes gouvernés par des imbéciles incompétents dépourvus de tout sens des responsabilités ou des fous, parce que ce serait comme être dans un paquebot qui dérive en pleine tempête (vu la situation mondiale actuelle) avec personne ne sachant le diriger.

En réalité, en gardant l'image du paquebot pour faire un parallèle, ce n'est pas qu'il n'y ait personne à bord qui sache lire les cartes ou les instruments qui permettraient de diriger le bateau, il y en a parmi les passagers, ainsi que nombre de personnes ayant les autres compétences nécessaires à le manoeuvrer.
Le premier problème est que le capitaine et ses officiers sont incompétents, qu'ils ont choisi un équipage, également incompétent, pour que leur autorité ne soit pas remise en cause, interdisent aux passagers d'accèder au pont, les déclarant totalement incompétents en navigation et incapables d'émettre un quelconque avis pertinent sur la conduite du navire.
L'autre problème est que la grande majorité des passagers sont persuadés que l'équipage et son commandement ont des connaissances supérieures, qu'aucun passager ne saurait avoir. Ils voient que le bateau va dans la mauvaise direction, mais pensent que cette direction est sciemment choisie.
Cette croyance les empêchent et les dissuadent de monter massivement sur le pont pour prendre possession du commandement du bateau, persuadés
qu'ils sont de ne pas avoir les compétences pour le diriger et que bateau va dériver ... Effrayés à cette idée, ils n'arrivent pas à entendre ceux, qui sachant lire les cartes et les instruments, tentent de leur expliquer que le bateau dérive déjà, qu'il n'y a personne qui le dirige, qu''il va au naufrage, et que parmi eux, il y a suffisamment de compétences pour manoeuvrer le navire et essayer de le sortir de la tempête, mais qu'il faut monter en masse sur le pont, pour destituer le commandement et une partie de l'équipage.

Pourtant nous voyons bien la situation ne cesse d'empirer, que les problèmes se multiplient et gagnent en ampleur, et les exemples de l'incompétence et de l'ignorance de ceux qui prétendent nous diriger ne cessent de se multiplier.

Nous en avons eu un bel exemple lors du débat Royal-Sarko de l'entre-deux tour de la campagne présidentielle. Je rappelle qu'ils s'agissant de candidats postulant à la plus haute fonction de l'Etat, qu'ils avaient eux-mêmes choisi les questions du débat, les connaissaient donc à l'avance et étaient supposé avait préparé les sujets.
Et pourtant ! Pour ne prendre que le nucléaire, aucun des deux ne connaissaient les chiffres, et les journalistes non plus visiblement ... ce qui a fait couler beaucoup d'encre sur les forums du net entre supporters des 2 camps, non sur qui avait raison mais sur qui avait moins faux que l'autre !

Et ne me dites pas qu'on ne peut pas tout savoir, ils ont choisis les questions, et ont eu le temps de les préparer, et il n'y en avait pas 100 ! Quand vos enfants reviennent avec une note déplorable d'un contrôle prévu à l'avance et dont le sujet était connu, est ce que vous leur dites "ce n'est pas grave, on ne peut pas tout savoir ..."  ? J'en doute.

Et ils n'ont pas honte d'étaler devant tous, leur absence de conscience "professionnelle" et de sérieux, leur incompétence et leur ignorance. C'est dire à quel point, ils se foutent de nous.

Et Xavier Darcos, ministre de l'Education incapable de faire une règle de trois ? Un ministre qui a la prétention de réformer l'Education Nationale alors qu'il ne maîtrise pas les savoirs élémentaires que l'on demande à nos enfants d'acquérir, vous ne trouvez pas ça ... inquiétant ?

S'il est vrai qu'avec le gouvernement actuel nous avons atteint des sommets dans la nullité, que Sarkozy est un problème en soi et fait partie du problème, il n'est pas LE problème.

Le problème est une caste politicienne, où règnent l'ignorance et l'irresponsabilité décomplexées ! 

 

Pour en revenir à François Bayrou, depuis l'automne, il a démontré de diverses manières, qu'il se moque, tout autant que les autres politiciens, du sort et de l'avenir des français. Sa parole s'est avérée sans valeur et ses prises de positions floues et opportunistes. En interne nous avons eu droit à un catalogue de manoeuvres, d'intrigues et de bassesses de la part des caciques UDF et opportunistes/arrivistes extérieurs, digne d'un Dallas de province. Toutefois celles et ceux  qui continuent à se battre en interne pour remettre le MoDem dans la voie du projet initial, gardent mon respect et mon estime, ne doutant pas de leur honnêteté, bien que je pense qu'ils font preuve d'aveuglement et sont en train de s'épuiser dans un combat voué à l'échec ...

Notre chantre du renouvellement des pratiques politiques, a déclaré courant février sur un plateau télé, qu'après avoir étudié l'impact du RSA avec des dizaines d'assistantes sociales de Pau, ce dispositif ne marchait pas.

 

Sauf que les Pyrénées-Atlantiques n'avait pas postulé pour l'expérimentation du RSA. Donc FB, n'a jamais étudié le problème avec une quelconque assistante sociale, qui n'aurait pas manqué de le lui apprendre, ni ne s'est renseigné d'une quelconque manière sur le sujet ...
Sur ce Manuel Valls, député PS, a renchéri, hors champ de la caméra, que c'était pareil dans son département l'Essonne ... qui s'est avèré ne pas participer non plus à ce dispositif. Quand à Xavier Bertrand présent sur le plateau, ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité, donc du ministère chargé de ce dispositif, il n'a pas pipé mot, n'ayant pas la moindre idée des départements qui expérimentaient ce dispositif !

Martin Hirsch furieux s'est fendu d'une lettre asez ironique à François Bayrou, que je vous mets ci-dessous en texte et avec l'image du courrier original :


Monsieur le Président,

"Henri le Béarnais considérait que Paris valait bien une messe. Vous semblez considérer que Pau vaut bien une contre-vérité, même lorsque cette contre-vérité concerne la pauvreté.

J’ai été très choqué de vous entendre tenir des propos parfaitement inexacts et de mauvaise foi sur le revenu de solidarité active dans l’émission «A vous de juger » le jeudi 14 février. D’un ton péremptoire, vous avez affirmé que le RSA ne marchait pas, vous appuyant sur les prétendus dire des travailleurs sociaux de votre département, les Pyrénées-Atlantiques, qui vous auraient dit que cela n’avait rien changé pour les rmistes qui reprenait un emploi.

Peut-être que rien n’a changé dans ce département … mais le RSA n’y est pas expérimenté ! Le Conseil Général ne s’est pas porté candidat.

Soit vous l’ignoriez, soit vous l’avez délibérément occulté : dans les deux cas c’est un mépris à l’égard des personnes en situation de pauvreté et de celles qui travaillent avec elles.

La lutte contre la pauvreté est un sujet trop sérieux pour s’accommoder de tels procédés. Je vous le dis avec d’autant plus de colère, que vous revendiquez un discours de vérité et sincérité. Sachez que le RSA est expérimenté depuis 3 mois et que déjà des milliers de personnes en ont bénéficié. Les premiers résultats vont dans le bon sens et la reprise d’un emploi s’accompagne désormais réellement d’une augmentation des ressources.

Je vous invite à vous rendre dans l’un des départements qui expérimentent le RSA. Ils sont nombreux. Ils sont volontaires. Ils sont dynamiques. Je vous invite à y discuter avec les bénéficiaires de cette mesure et les travailleurs sociaux. Je vous y accompagnerai volontiers et ce sera à vous de juger, mais sur pièces et sur place. Cette fois en toute honnêteté et connaissance de cause.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de mes sentiments les meilleurs, et de mon meilleur souvenir.

Martin Hirsch

______________________________________________________________________



Peu importe ce que je pense de Martin Hirsch et du RSA, c'est le procédé qui consiste à se moquer du monde, avec des affirmations péremptoires sur des sujets dont on ignore tout, en n'ayant cure de s'informer sur ce qu'il en est, alors même qu'ils affectent la vie de millions de personnes, qui est condamnable sans appel.

Il en est de même pour tous les sujets dont parlent les politiciens. Parfois nous avons les connaissances dans le domaine évoqué suffisantes pour nous en apercevoir par nous-mêmes, parfois d'autres les ayant communiquent et font circuler l'information, et là on peut dire merci au net, mais faut-il encore croiser cette information ... et souvent nous n'avons pas la possibilité de savoir ce qu'il en est, en particulier quand des chiffres invérifiables sont avancés, bien que nous sachions que les plus médiatisés sont truqués, comme les chiffres du chômage, la hausse des prix et du pouvoir d'achat, sans pouvoir déterminer à quel point.

Quand à François Bayrou, un individu capable de mentir avec autant d'arrogance sur un sujet aussi sensible que la misère ... si vous croyez à son intégrité, à sa volonté de renouveler la politique et de remettre la démocratie en route, c'est à dire de permettre aux citoyens de réinvestir les affaires publiques ... si jamais il accède au pouvoir, vous tomberez de haut, et même de très haut. Son discours de vérité et sincérité, n'est qu'un discours démagogique de plus. Il n'y a qu'à voir comment il a traité ce qui pourrait être considéré comme "le peuple du MoDem", c'est à dire les adhérents.


Comment sortir de là ?

Je serais très heureuse de pouvoir vous dire que je sais, mais ce serait un gros mensonge ! Personne ne peut prétendre détenir individuellement LA solution, nous devons les rechercher ensemble. Il nous faut réapprendre à retisser des liens et pas seulement sur le net, car les solutions ne peuvent être  recherchées et mises en oeuvre que collectivement. Mais soyez conscients que les politiciens n'ont pas de solutions et plus grave n'en cherchent pas, pas pour nous, nos vies n'ont aucune importance à leurs yeux.


 


RSA: Bayrou en flagrant délit de mensonge
Par Chloé Leprince | Rue89 | 20/02/2008 

Pour prouver l'inefficacité du Revenu de solidarité active, il prétend en avoir fait le bilan à Pau... où il n'est pas appliqué.

En voulant dénoncer la "baguette magique" et les "effets d'annonce" du gouvernement, François Bayrou a fait un flop, sur France 2. Invité de "A vous de juger" jeudi 14 février, au côté de Rachida Dati et de Xavier Bertrand, il a voulu frapper fort sur la pauvreté... mais ce sera un coup dans l'eau.

"Le RSA, ça n'existe pas. Ca ne marche pas", prend pour exemple le leader du Modem, pour qui "rien n'a changé du tout" depuis la création du RSA (Revenu de solidarité active), un dispositif qui permet de reprendre une activité sans risquer de gagner moins que le montant des prestations sociales et lancé à l'arrivée de Martin Hirsch, ex-président d'Emmaüs, au gouvernement.

Pour étayer sa démonstration, François Bayrou affirme avoir fait un "bilan précis" de la mesure, deux jours plus tôt, avec "des dizaines d'assistantes sociales à Pau":


 

Le Revenu de solidarité active, destiné à faciliter la reprise d'activité des allocataires des minima sociaux, n'est effectif à ce jour que dans 27 départements. Et pas dans les Pyrénées-Atlantiques. Le Conseil général du département (présidé par Jean-Jacques Lasserre, un proche du leader centriste) ne s'est même pas porté candidat au dispositif, note d'ailleurs l'entourage du Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté.

Furieux des accusations de François Bayrou, Martin Hirsch a fait parvenir à ce dernier une lettre mardi. Dans ce courrier, que s'est procuré Rue89, il dénonce "la mauvaise foi" de son détracteur:

"Henri le Béarnais considérait que Paris valait bien une messe. Vous semblez considérer que Pau vaut bien une contre-vérité. [...] Sachez que le RSA est expérimenté depuis trois mois et que déjà des milliers de personnes en ont bénéficié."

"En colère", le Haut Commissaire pourrait bien avoir décidément besoin de faire encore de la pédagogie. Egalement sur le plateau, Manuel Valls, député PS de l'Essonne et maire d'Evry, rebondit en effet sur les propos de François Bayrou et lâche, hors du champ de la caméra:

"Dans l'Essonne, c'est la même chose."

Mais là encore, l'Essonne n'expérimente pas le RSA. Xavier Bertrand, le ministre du Travail, dénonce de son côté cette "polémique" avant de se prendre lui aussi les pieds dans le tapis, faisant valoir pour sa part que "dans [son] département, ça marche... comme dans la moitié des départements". S'il doit être élargi le 1er mars à sept nouveaux départements (les Deux-Sèvres, la Mayenne, la Dordogne, la Creuse, le Doubs, la Seine-Saint-Denis et le Rhône) le RSA n'est aujourd'hui appliqué que par 27 conseils généraux. Soit un quart.

Addendum le 21/02/2008 à 11h15:

Joint ce jeudi matin par Rue89 par téléphone, François Bayrou a reconnu avoir cédé à "l'imprécision" "du fait du brouhaha sur le plateau" de l'émission "A vous de juger":

"Je ne connais pas le détail des expérimentations, et je ne savais pas que ce n'était pas appliqué dans les Pyrénées-Atlantiques, j'ai même découvert hier qu'il n'y avait qu'une expérimentation en cours, dans l'Eure. Ce que j'ai voulu dire à Xavier Bertrand qui prétendait que le RSA avait permis d'améliorer les choses, c'est qu'à Pau, ça ne marche pas."

Apprenant ce jeudi matin que le RSA est aujourd'hui appliqué dans 27 départements mais pas dans le sien, François Bayrou, qui prépare sa réponse à Martin Hirsch, s'interroge:

"Alors, faisons un bilan. Je voudrais bien savoir si ca marche. Et puis, si ça marche, pourquoi ne serait-il pas appliqué à Pau?"

Publié dans Politique France

Commenter cet article

charlotte357 25/05/2008 16:45

Nous avons tellement cru en une politique "autrement" saine et vraie avec FB. Il nous a fait monter si haut avec ses discours humanistes, que lorsqu'on tombe Aie, ça fait horriblement mal. On ne peut être déçue par st Nabot car avec lui le discours a toujours été ras les paquerettes. Alors, je suis comme vous, plus aucune confiance dans le Béarnais suurtout depuis "Versailles" ou nous avons été COCUS.bises

benedicte 25/05/2008 21:08


Oui parce qu'une politique "autrement", saine et vraie est nécessaire et c'était à quoi nous étions nombreux à aspirer et prêts à travailler. FB c'est pas bon, dont acte ... nous allons devoir
trouver par nous-même comment la construire, et nous avons intérêt à faire des sortes de brain-storming un peu partout ... parce que ce n'est que collectivement que nous trouverons de solution ...
mais il ne semble pas que ce soit encore d'actualité. Bises


ciboulette 20/05/2008 10:11

Ce ne sert à rien de s'énerver béné. Les fans de Bayrou ont toujours le même discours et utilisent les bons arguments de droite,  genre "si tu dénonces les frasques de Bayrou, c'est que tu les hais parce que tu l'as adoré !!" Cela a déjà été écrit des milliers de fois. On doit prendre NS pour le Dieu des Mondes alors et lui vouer un amour au-delà de l'éternité, vu ce qu'on lui met dans la gueule ! Ah oui, c'est vrai, c'est pas pareil, j'oubliais. Un mensonge de Bayrou, c'est une gaffe du pépère fatigué parce qu'il travaille beaucoup, et le même mensonge du nabot c'est un crime contre l'humanité !

benedicte 21/05/2008 01:18


je ne m'énerve pas, j'explique pourquoi mon point de vue. NS comme il est complétement à la masse, la majorité des gens s'en rendent compte, pour les autres ça dépent, c'est moins évident ... je te
retournes le t'énerves pas. Maintenant que peut-on faire pour sortir de là :) bises


LV 20/05/2008 02:59

Les politiciens, obnibulés par leur carriérisme, sont tous des menteurs et des lâches, ce sont les "qualités" pour arriver en haut du panier de crabes...Et la malhonnêteté intellectuelle m'épuise."On est pas dans la m.... !" comme disais je ne sais plus qui :-(

benedicte 21/05/2008 01:10


Oui c'est fatiguant, quand j'en vois un à la télé je zappe, je ne supporte plus de les entendre. Je n'arrive pas à l'effort d'écouter des émissions où ils sont présents ... c'est une véritable
allergie. Je prends les infos sur le net ... pourtant il faut connaître ses ennemis :) Mais effectivement on est dans m**** ! amicalement


Hortus 20/05/2008 00:41

Quelle haine ! L'avez-vous donc tant aimé... Cet acharnement que vous mettez à combattre Bayrou finit par être suspect. Ce que je regrette parce que j'apprécie d'autres positions plus nuancées.Vous n'avez d'ailleurs que peu de matière à vous mettre sous la dent puisque vous ressortez une affaire vieille de quelques mois sur lequel Bayrou a fourni des explications plus ou moins convaincantes je vous l'accorde :) Mais là où je lui concède le droit à la gaffe, vous c'est l'exécution immédiate en place publique. Vous savez sans doute faire mieux.Pourtant il m'a semblé voir quelques imprécisions et approximations dans vos propos... Seriez-vous vendue vous aussi ?Diable !!!! 

benedicte 20/05/2008 02:39


Je hais les politiciens ! C'est une haine presque immémoriale :) Je plaisante. J'en veux peut-être un peu plus à FB comme je l'ai répondu à Cib, parce que je l'ai cru honnête, mais à peine
plus.
Il m'a servi d'illustration du comportement politicien. Je pense réellement ce que je dis concernant ceux qui nous gouvernent, ls se moquent réllement, au sens propre et figuré, de nous. Et tant
que la majorité des gens n'en seront pas conscients, ils ne feront rien. Et je redoute que, la situation se dégradant, ça finisse par exploser violemment, et ce en l'absence de toute idée ou projet
de solution alternative pour la suite. Et je vous assure que je suis beaucoup plus inquiète que je ne le dis pour les temps à venir.
L'erreur c'est de leur accorder le droit à des erreurs qui n'en sont pas. C'est une manière de fonctionner, c'est un état d'esprit. Ce que vous appelez des gaffes, ce sont les rares fois où ils
sont pris en flagrant délit. Alors ils jouent le droit à l'erreur qui est humaine, et vous vous laissez abuser. Dans le cas précis évoqué, je suis presue sûre que si Martin Hirsch, dont je répète
je ne suis pas une fan, avait été un politicien il n'aurait rien dit, parce que Manuel Valls (PS) et Xavier Bertrand (UMP) n'ont pas fait mieux ... personne ne connaissait le dossier droite, gauche
et centre confondus. Quand à Bayrou, c'est lui qui a lancé le sujet, donc il n'a aucune excuse. Dans le cas contraire, si on vous demande votre avis sur un sujet que vous ne connaissez pas, et
personne n'est censé tout savoir, une attitude honnête et responsable est de dire que vous ne connaissez pas suffisament le dossier pour émettre un avis pertinent.
J'ai travaillé dans le privé et le public, je n'ai jamais eu de problème avec un client ou un usager parce que je lui avais dit que je n'avais pas la réponse, mais que j'allais voir et que je les
tenais au courant ou les recontactais. Et des gens qui font et racontent n'importe quoi, j'en ai cotoyé dans le travail et bonjour les dégâts à rattraper ensuite. Sauf qu'en politique, il n'y a
personne pour ratrapper les dégâts et que c'est nous qui les subissons.
Donc je suis en colère après tous les politiciens, et si j'ai épinglé au passage FB c'est parce  qu'il nous joue depuis plus d'1an une comédie de père la vertu.
Je ne sais pas ce que vous entendez exactement par imprécisions ou approximations, je ne suis pas écrivain ou journaliste j'ai du mal à structurer ma pensée à l'écrit ... je suis encore en
apprentissage :) ... et puis il y avait un gros mouvement d'humeur, les politiciens me mettent très en colère ! Pour terminer sur FB, je lui en veux pour toutes les personnes qui croient toujours
en sa sincérité au MoDem, et qu'il mène en bateau avec condescendance et mépris, utilisant leurs convictions et leur désintéressement pour s'en faire un marche-pied. Et c'est terrible quand ce que
vous preniez pour vérité, s'avère être une illusion qui se brise, alors que vous avez mis toute votre énerige à la porter ... certaines vont avoir réellement du mal à se remettre du choc et elles
ne méritent pas ça.
Je ne fais pas une fixation sur Bayrou et le MoDem, sur les 50 derniers articles depuis le 30 avril, il n'y en a eu que 2 sur le MoDem local, 1 sur le RI le 16 mai et celui là en partie seulement
sur FB ... c'est loin d'être une obsession :)
Et non, je vous rassure, je ne suis pas vendue, ... ni à vendre !!! amicalement


ciboulette 19/05/2008 23:18

voilà c'est très bien. Ca fait assez longtemps que je claironne que FB est au moins aussi dangereux que NS. Un opportuniste de la même trempe, menteur, beau parleur, embourbeur et qui en plus se sert de la misère humaine pour asseoir sa notoriété. Il a berné des millions de gens déçus en leur faisant croire qu'il était des leurs. Il s'y connait sûrement en canassons, en course, et discours de paddock. LE reste, c'est pour le blé et le plaisir d'avoir une cour pendue à ses basques.

benedicte 20/05/2008 00:55


Je suis tombée sur l'article par hasard comme je l'ai dit. Et comme je n'ai pas tes facilités d'écriture, ça m'a pris des plombes d'écrire un article ... F.Bayrou, il est comme les autres, si je
lui en veux un peu plus qu'aux autres, c'est parce qu'il joue les pères la vertu ... et que j'avais adhéré au MoDem bien sûr :) mais il ne faut pas plus focaliser sur FB que sur NS, c'est un
véritable problème de représentation politique que nous avons, comme tu l'as déjà dit aussi. On est vraiment mal ! Bises