"Du local au global" : samedi 17 mai à St André de Sangonis (34)

Publié le par benedicte

« Du local au global »

Samedi 17 Mai 2008
Saint André de Sangonis - Hérault


Soutenons-nous !
Chacun à notre mesure, apportons une pierre à l’édifice…

Le vivant est en danger, mais il y a des solutions…
Changeons de Paradigme !..

Echangeons sur :

  • Les A.M.A.P :Ethique originelle des Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne.
  • L’Agriculture Alternative : agroforesterie, agro-écologie, B.R.F…
  • Les Eco-constructions : bois, paille, chanvre, etc…
  • Les éco-artisans et bio-artisans : boulangers, maçons, plombiers, etc…
  • Les énergies renouvelables : photovoltaïque, éolien, stato-éolien etc…
  • La valorisation de nos déchets : verts et autres…
  • L’éducation : écoles, vie sociale…
  • Nos cultures…artistes professionnels, amateurs…
  • Les éco-loisirs…
  • Parlons-en ensemble,
  • Pour le bien de chacun et l’ intérêt collectif…

UNISSONS-NOUS !

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants… »
Antoine de St-Exupéry

Participer ou + d’infos : trescalan@gmail.com

_____________________________________

Pour information sur les AMAP

Le site des Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (AMAP)
Découvrez leur mode de fonctionnement, leurs produits

 



PROGRAMME

Projet « Du local au global - ONE »
(Oeuvre des Nations pour L’Environnement)


Contact du projet : Didier VIDAL 

Adresse : La Ferme du Trescalan , lieu-dit Rive Moulin – 34725 Saint-André-de-Sangonis (Hérault - France) trescalan@gmail.com

Fonction :  Exploitant agricole à titre principal. Maraîcher – arboriculteur en sylvagriculture.*

Origine du projet : En tant que petit exploitant agricole soucieux de la préservation de la nature, je me suis trouvé isolé et démuni tout au long de mon expérience face à l’agriculture mondiale. Constatant d’autres cas similaires au mien, je me suis posé la question de la possibilité d’un rassemblement autour d’une cohésion* globale d’une agriculture sincère et respectueuse de l’homme en harmonie* avec la nature.

Constats : De nombreuses organisations, mouvements et rassemblements oeuvrant pour l’environnement se multiplient partout, chacun participant individuellement à la préservation de l’équilibre de la biodiversité* et des écosystèmes*. Face à la crise écologique* mondiale, une coordination pour une cohésion globale semble nécessaire au delà des cultures.

Objectif  général : Mettre en œuvre une synergie* transversale entre les peuples pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes, du local au global.


Objectifs opérationnels : 

  • Organiser une journée d’information, d’échange et de partage, autour d’un rassemblement de tous les acteurs oeuvrant ou souhaitant œuvrer pour l’environnement, qu’ils soient consomm’acteurs, scientifiques, agriculteurs, élus, etc.
  • Déterminer l’éthique* à adopter dans l’intérêt de la communauté humaine et des générations futures.
  • Informer sur la nécessité du maintien et de la valorisation de l’éthique des AMAP (Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) originelles.
  • Promouvoir le BRF (Bois Raméal Fragmenté) comme méthode agricole alternative en réponse à la désertification et à la dégradation des sols et favorisant la réduction des conséquences du dérèglement climatique.
  • Développer un plan d’action locale d’agroforesterie et de sylvagriculture, témoin d’une solution durable et équitable d’un point de vue économique, social et environnemental applicable au global (voir projet ci-joint), alternative à une application de masse de la transgénétique.


Déroulement de la journée :

  • Projection de film
  • Témoignages
  • Conférences
  • Vidéo-conférences
  • Tables rondes
  • Débats
  • Spectacle gratuit


Moyens :

  • Humains :

Les partenaires contactés :
. CREAMAP – Denise et Daniel VUILLON
. Terre et Humanisme – Pierre Rabhi
. Mouvement alter-mondialiste – José BOVE
. Association AVEBRF (Association pour la Valorisation et l’Expérimentation du Bois Raméal Fragmenté) -Jacky DUPETY
. Chambre d’agriculture – Hérault Département Agro-foresterie - économie sociale
. INRA (Institut National de Recherche Agronomique) – Service Agro-foresterie économie sociale

Autres partenaires : Les acteurs de terrains, élus et les citoyens souhaitant œuvrer  dans ce projet.

  • Financiers : Cette journée a pour ambition d’être démonétisée (Aucune charge financière : prestations,  achats divers, ne sera engagée par un tiers). Seuls les défraiements des personnes s’étant déplacées pour le jour pourront être pris en charge solidairement par diverses organisations, associations participantes, sur la base du volontariat sans que cela n’ait pour but de correspondre à des objectifs d’image ou d’ intérêt personnel pour la cause soutenue. Pour se restaurer au cours de la journée, chaque participant apportera sa contribution librement pour un pique-nique partagé.

  • Matériels : La collectivité mettra à disposition ses locaux et éventuellement les équipements nécessaires au déroulement de la journée, ainsi que des associations…

  • Communication : Toutes formes légales de diffusion de l’information  seront à envisager ( presse écrite, radios)  à l’exclusion des supports de communication payants. Seront également exclus tous sponsors.




Mot de l'organisateur

Je me nomme Didier,

Je suis paysan depuis 1993 à Saint-André-de-Sangonis, dans l’ Hérault.
Depuis tout ce temps, je m’évertue dans une recherche d‘une agriculture respectueuse des hommes, des animaux et de la Nature en général.

J’ai malheureusement subi et constaté les dégâts d’une agriculture en perdition de bon sens humain, ainsi que la dégradation de l’être au niveau culturel et spirituel.
Alors, comme un saumon, j’ai remonté le cours de la rivière et essayé des méthodes différentes en agriculture ou inverses de celles apprises auparavant, paraissant plus en harmonie avec moi- même et autrui.

Depuis tout ce temps, j’ai essayé de faire au mieux dans l’intérêt de chacun et des miens.
Je ne suis pas parfait, loin de là, ceux qui me connaissent le savent bien…
Mais j’ai essayé de garder un fil rouge.
Le respect, l’honnêteté dans ce que je fais, la transmission, l’acceptation de ma sensibilité à la nature et à l’art, mon dégoût et mon amour de mes semblables.
Tout ceci m’a forgé une éthique personnelle, qui aujourd’hui, ne me permet plus de tricher.

Mais voilà, je suis en agriculture non conventionnelle, «alternative» ; aujourd’hui je suis sylvagriculteur en A.M.A.P (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) en « circuit court »…
Voulant rester dans l’éthique de l’AMAP originelle des grands-mères du Japon, je ne veux pas trahir mes consomm’acteurs en achetant et revendant n’importe quoi, n’importe comment dans les paniers, voyez ce que je veut dire…ni transmettre n’importe quoi à n’importe quel prix !
Alors nous avons ouvert une Echoppe de producteurs avec des collègues paysans, à la ferme et on se débrouille, des Ecoconstructeurs et bio-Artisans se sont joints à nous…

Mais voilà, le constat aujourd’hui : l’Honnêteté ne paie pas dans ce système, du profit à tout prix, du pouvoir personnel, de la déforestation, de la délocalisation,  de la pollution, etc…!
Je n’arrive pas à vivre de mon travail!
Je ne peux me résoudre à mourir comme mes frères paysans du Monde entier, cela doit cesser !

Que l’on me rende ma dignité et mes rêves…
Car les rêves du pouvoir dirigeant, sont mes pires cauchemars…

Pourtant de vraies solutions écologiques pour tous existent bien, mais pour le bien de qui ?
Alimentation, éducation, animations culturelles, agriculture, habitat, loisirs…

Et si on en parlait ensemble, simplement.
Citoyens, professionnels de l’agriculture et autres, élus…
Unissons-nous autour d’une journée de partage, d’informations, de transmissions et de respect.

Comme le dit le Dalaï-lama, interrogez-vous, enquêtez autour de vous, éduquez-vous, aimez-vous et regardez autour de vous…

Publié dans Agenda

Commenter cet article