Montpellier : adjoints et délégués maire et élections de l'Agglo, dont MoDem

Publié le par benedicte


Montpellier : adjoints et délégués municipaux et élections de l'Agglo, dont MoDem

 

Maintenant vous saurez à peu près où ils se sont casés ... et qui se ressemble, s'assemble, ce n'est pas pour faire dans l'intégrité, la transparence et la démocratie que l'on intégre une mafia en place !

 



Les adjoints et adjoints délégués de la Mairie de Montpellier

Sur le site de la Mairie de Montpellier
La liste des adjoints et adjoints délégués
à télécharger en PDF

MoDem : 2 adjoints et 3 adjoints délégués

  • Marc DUFOUR Président du Groupe MoDem, Adjoint au Maire, délégué à l’emploi, à l’insertion par l’économique et au développement économique et commercial
  • Frédéric TSITSONIS Groupe MoDem, Adjoint au Maire, délégué à l’économie des ressources et du patrimoine
  • Michel ASLANIAN Groupe MoDem, Conseiller municipal, délégué au forum pour l’emploi et à la Maison des professions libérales auprès de Marc DUFOUR
  • Sophie JACQUEST Groupe MoDem (délégation ?), Conseillère municipale
  • Catherine LABROUSSE Groupe MoDem, Conseillère municipale, déléguée à la restauration scolaire auprès de Jean-Louis GEL



Montpellier Agglo : désignation du président, adjoints et définition des commissions

Intégralité sur le site de l’agglo : Montpellier agglomération

Georges Frêche a été réélu à la Présidence de l’Agglomération de Montpellier, ce vendredi 11 avril, par le conseil communautaire, au 1er tour, avec 88 voix sur 90 suffrages exprimés au cours d’un vote à bulletin secret.
A la suite de cette élection, le conseil communautaire a également élu les membres du Bureau (27 Vice-présidents et un conseiller spécial), les membres de la Commission d'Appel d'Offres, de la Commission Consultative des Services Publics Locaux, ainsi que les représentants de l'Agglomération dans divers organismes. Le Conseil a également approuvé la création d'une liste de commissions.

MoDem : 2 vice-présidents

  • Michel ASLANIAN (conseiller municipal de MONTPELLIER), représentant l'agglo dans Société d'Economie Mixte Locale SOMIMON
  • Catherine LABROUSSE (conseillère municipale de MONTPELLIER), membre titulaire de la Commission d'Appel d'Offres (CAO),représentant l'agglo dans Société d'Economie Mixte Locale Enjoy

et
Frédéric TSITSONIS membre suppléant de la Commission Consultative des Services Publics Locaux (CCSPL)

 



Montpellier plus du 14 avril 2008
AGGLO : Hélène Mandroux ne fait pas l’unanimité sur son nom
La course d’Hélène Mandroux pour prendre la place de Georges Frêche à la présidence de l’Agglo(en cas d’élection au Sénat) ne sera pas un parcours de santé. Vendredi soir, le maire de Montpellier n’a pas fait le plein des voix lors de son élection au poste de premier vice-président. Dans l’urne, 17 votes blancs ont été comptabilisés. Avec 73 voix, Hélène Mandroux a réalisé le plus mauvais score de la soirée. Une déception d’autant plus cruelle que le second poste de premier vice-président a lui été attribuée à Jean-Pierre Moure avec 83 voix. Vendredi soir, le maire de Cournonsec a remporté la première étape vers son accession au perchoir communautaire. Et cela sous le regard bienveillant de Georges Frêche qui ne veut pas entendre parler d’Hélène Mandroux pour lui succéder. J.-J. S.




Les présidents des commissions de l’agglo
(Sous réserve parce que non-mentionnés sur le site de l’agglo, qui met à l’ordre du jour du conseil du 30 avril la désignation des membres des commissions ainsi que ses représentants dans une soixantaine d'organismes, associations ou jurys de maîtrise d'oeuvre.)


Montpellier plus du 15 avril 2008

Voici la liste des présidents ou présidentes des commissions de l’Agglo.

On trouve Gabrielle Deloncle (conseillère municipale de Montpellier) à l’artisanat et au commerce, Louis Pouget (Montpellier) à l’assainissement et à l’eau, Alain Barrandon (Sussargues) à la communication, Pierre Maurel (Clapiers) aux contentieux et aux affaires juridiques, Pierre Dudieuzère (Vendargues) aux copropriétés, Nicole Bigas (Montpellier) à la culture, Christophe Moralès (Montpellier) au développement durable, Claudine Troadec-Robert (Montpellier) à l’écolothèque, Yvon Pellet (Saint-Geniès des Mourgues) à l’économie agricole et à la pêche, Christian Valette (Pérols) à l’environnement, Thierry Breysse (Cournonterral) aux finances, Michel Aslanian (Montpellier) aux innovations, Tatiana Capuozzi-Boualam (Montpellier) à l’insertion, Cyril Meunier (Lattes) à la lutte contre les inondations, Gilbert Pastor (Castries) au développement économique et à l’emploi, Pierre Bonnal (Crès) au personnel, Jacques Atlan (Saint-Jean de Védas) à la politique de la ville, Danièle Santonja (Juvignac) à la protection des animaux, Alain Zylberman (Montpellier) aux relations internationales, Jean-Pierre Grand (Castelnau) à la santé et au handicap, Jean-Marcel Castet (Jacou), Jacques Martin (Montpellier) aux sports, Catherine Labrousse (Montpellier) au tourisme, Robert Subra (Montpellier) au tram, Jean-Pierre Moure (Cournonsec) à l’urbanisme et Hervé Martin (Montpellier) à la voirie. J.-J. S.

 


MIDI LIBRE Édition du samedi 12 avril 2008

Agglo Georges Frêche réélu sans surprise président

Ce n'est une surprise pour personne. Georges Frêche a été réélu, hier soir, à la présidence de Montpellier Agglomération. Et ce d'autant plus facilement qu'il était le seul candidat en lice. A l'arrivée, il réalise un score à la soviétique : 88 voix sur 90 votants pour 2 bulletins nuls seulement.

La séance s'ouvre sous la présidence de Danièle Santonja. Hélène Mandroux annonce son soutien à la candidature de son prédécesseur à la Ville et elle argumente. « La grande Agglo est un impératif. Son contour administratif est un débat annexe. Il faut accueillir ceux qui sont à notre porte et la rouvrir à ceux qui nous ont quittés. » Les premières phrases de Frêche laissent la place à l'émotion. « J'ai beaucoup souffert depuis deux ans. Mais j'ai tenu le coup. Alors, ce que vous venez de faire, c'est un bonheur immense et je vous en remercie. »

Mais la bête politique reprend le dessus dans un discours de politique générale. Sur l'Agglo d'abord. « J'entends travailler avec tout le monde et sans états d'âme. Je le dis franchement et je le ferai loyalement. Une 3e ligne de tramway, un réseau d'assainissement ou une SPA, ce n'est ni de droite ni de gauche. » Sur le mode de scrutin ensuite. « Je suis pour l'élection des agglomérations, à l'avenir, au suffrage universel. Mais tout cela ne dépend pas de nous mais de l'Assemblée nationale. »

On le sait, Georges Frêche souhaite quitter la présidence de l'Agglo à l'automne s'il est élu sénateur. « Je peux apporter aux petites communes l'expérience d'un maire qui connaît l'urbain. Faire que la Lozère se repeuple, c'est aussi important que de faire de Montpellier une ville de 500 000 habitants. » Et puis, Georges Frêche parle de ses amis du Département. Subtilement parfois, lourdement aussi. Gardons la version soft. « Jusqu'à 50 ans, je faisais la guerre. Je me régalais, c'était comme un sport. Aujourd'hui, les règlements de comptes, ça me fatigue. Mais des intelligences délétères sont en train de me mettre des chausse-trappes pour le Sénat. Elles se feront exclure mais ils me prendront des voix. Alors, le Sénat, si j'ai des chances réelles, j'irai. Sinon, chers amis, j'aurai le plaisir de travailler avec vous pendant six ans. »

D'autant qu'il y a la grande Agglo à faire. Le bassin de Thau d'abord, le rôle déterminant du Frontignanais Bouldoire, Sète dans la foulée « avec qui on se cherche depuis quatre siècles », l'intérêt général et non le pouvoir, « le travail de Sisyphe » qui consisterait à l'étendre pour exister d'Alès à Castelnaudary, il l'a dit et redit et l'assure : « On finira pas y arriver. »

Le calendrier est donc fixé. Et, pour qui ne l'aurait pas compris, Georges Frêche n'a pas l'intention de risquer de se faire battre aux sénatoriales avant de se représenter à la Région. De sa succession à l'Agglo, il ne fut pas question. Il a installé la parité et des vice-présidences des villes et des champs. Mais, hier soir, Hélène Mandroux a reçu un premier avertissement. Sous la forme de 17 bulletins blancs. Preuve qu'il lui reste des gens à convaincre.

Jérôme CARRIÈRE

 

Publié dans MoDem Herault

Commenter cet article