Hérault et région : MoDem, UDF, Nouveau Centre et une campagne chasse l'autre ...

Publié le par benedicte


Hérault et région : MoDem, UDF, Nouveau Centre et une campagne qui chasse l'autre ...


J'ironise mais bon je ne suis plus au MoDem depuis 4 mois, donc je peux prendre avec humour ce passage de la campagne électorale des municipales/cantonales à la campagne électorale en vue des élections internes départementales ...
Par ailleurs MoDem, UDF et Nouveau Centre ... c'est la confusion la plus totale !
Mais en fait je trouve ça exaspérant, donc publication des infos reçues avec quelques commentaires énervés ...

Et puis c'est assez de considérer qu'être un élu ou avoir été candidat aux élections, donnerait un statut d'adhérent supérieur, voire serait le signe distinctif de ceux naturellement (lol) destinés à diriger les autres ... remake de ce qui s'est passé après les législatives, d'ailleurs avec un bilan zéro en terme de construction du mouvement.
Et puis c'est oublier que tous les politiciens sont des élus majoritairement des élus, et que vu leurs agissements, leur mépris du peuple, leur déconnection totale des préoccupations et soucis de celui-ci, leur empressement à se servir dans les caisses publiques, etc... ce n'est vraiment un critère permettant de juger de la probité, des convictions, des valeurs et des compétences qui devraient être celles des personnes gérant les affaires publiques, ce qui est déjà très ennuyeux, et sans rapport non plus avec celles nécessaire à la structuration d'un mouvement et la fédération de ses adhérents.

Le MoDem n'a plus d'importance personnellement, je vois bien dans quelle voie il s'est engagé et rien de bon n'en sortira. Ce qui est dit au-dessus doit être pris comme un commentaire général concernant les partis politiques, et non comme spécifiquement lié au MoDem. Mais il est clair, que cette optique est impropre à la construction d'un mouvement citoyen destiné àpermettre au peuple de reprendre ses droits et une reconstruction de la Démocratie.

Le 29 octobre j'avais écrit sur le blog : "Ne perdons pas inutilement notre temps et notre énergie à chercher à contrer les intrigues politiciennes d'une poignée de personnes mal itentionnées. Leurs manoeuvres finiront par se retourner toutes seules contre elles. Utilisons notre temps et notre énergie pour nous rassembler, adhérents UDF, Cap21, directs MoDem, pour nous organiser et commencer à travailler ensemble à la réflexion et l’élaboration de projets. Faute de quoi, nous nous présenterons aux prochaines élections sans avoir rien à présenter à nos concitoyens, laissant le champ libre à toutes les manœuvres politiciennes et électoralistes. Résultat, nous donnerons l’image d’un énième petit parti politicien, qui disparaîtra aussi vite qu’il est apparu dans le paysage politique français, tuant au passage l’immense espoir de changement qu’a suscité le projet de F.Bayrou dans notre pays.
Ce n’est pas ce que nous voulons, alors travaillons à construire en fonction de ce que nous voulons sans nous définir en fonction de ceux qui s'opposent à cette construction."

Maintenant c'est trop tard, le MoDem a déjà explosé en fait, bien que les résultats se verront d'ici quelque temps.


En attendant ci-dessous, les informations qui cumulées ont provoqué ce mouvement d'humeur !



Rumeurs et chuchotements


Il semblerait que lors d'une réunion à la Grande Motte Thierry Bouvarel, tête de liste Modem, élu dans l'opposition municipale, ait déclaré qu'il allait travailler à réorganiser le MoDem.
Toutefois bravo pour à T.Bouvarel pour ne pas avoir cédé aux pressions d'Yvan Lachaud et s'être maintenu au 2ème tour des municipales voir l'article de l'Agglorieuse du 2 avril ci-dessous :

Grogne au Nouveau Centre
Le Nouveau Centre est en ébullition dans l’Hérault, avant la désignation de son président départemental. Jean-Jacques Pons est délégué départemental designé par Paris. Et même si sa figuration à la 11e place sur la liste UMP de Jacques Domergue ne permet pas au Nouveau Centre d’avoir un élu, son poste n’est pas remis en cause. En revanche, les municipales de La Grande-Motte provoquent divers remous en raison d’un micmac entre anciens de l’UDF. Au premier tour, Thierry Bouvarel, qui réalise 12 % avec l’étiquette MoDem, se retrouve en position d’arbitre entre le maire sortant Henri Dunoyer et l’UMP Stephan Rossignol. Yvan Lachaud, député nîmois Nouveau Centre, mais aussi employeur de Bouvarel dans l’enseignement catholique, voulait faire pencher la balance pour Dunoyer. Bouvarel a tenu bon et s’est maintenu, favorisant l’élection du candidat UMP. La manoeuvre d’Yvan Lachaud n’a pas été appréciée par certains militants qui ont adressé à son sujet un courrier incendiaire à Hervé Morin. Pour la présidence de la fédération de l’Hérault, on parle de Sébastien Frey, premier adjoint au maire d’Agde et nouveau conseiller général vainqueur du socialiste Régis Passerieux. N’oublions pas l’inusable Daniel Vercier qui, écarté par Marc Dufour au temps de l’UDF, ne désespère pas de revenir au premier plan avec le Nouveau Centre.



Des bruits courrent que Georges Frèche serait prêt à aider Marc Dufour à se maintenir à la présidence du MoDem de l'Hérault, contre vent et marée, c'est à dire contre l'opposition interne. Il est vrai que compte-tenu de tous les propos que G.Frèche a tenu, concernant cette alliance avec le MoDem, il serait inadmissible que ceux-ci soient bêtement battus en brèche du fait que M.Dufour soit désavoué par les adhérents ! Toutefois reste-t'il assez d'adhérents en dehors des courtisans et vassaux de M.Dufour pour le désavouer ? ... pas sûr vu les vagues de départs successifs depuis le Congrès !
A suivre ...



Biterrois

Il y a déjà eu l'invitation à la soirée démocrate (voir ici) de Philippe Vignon à Béziers où avecGuilhem Johannin la lutte pour le pouvoir local est engagée. Un article est paru à ce sujet dans La Semaine de l'Hérault, petit hebdo biterrois, du 27 mars 2008. Indépendamment du ton de l'article, très sarcastique, mais il n'en reste pas moins que cette lutte de pouvoir est une réalité sur le terrain ... depuis des mois ! J'ai déjà dit ce que je pensais de G.Johannin, je n'insisterais pas.


CENTRISME - Un militant du MoDem nous écrit pour témoigner de la lutte intestine qui sévit actuellement au sein du MoDem du biterrois

Rififi au Modem du biterrois

Décidément, il y a du BALZAC chez les personnages ex-candidats MoDem aux cantonales de Béziers, teint pâle à la 19ème, regard clair, mais empreint d'une avidité féroce à la Rastignac réussir !
Réussir à tout prix voilà bien un thème de l'arrivisme Balzacien, ne pas craindre la corruption, savoir ouvrir les portes des grands salons.
Pour des gens sans envergure, dont l'avenir est incertain, il ne reste rien d'autre pour assouvir ses ambitions. Mais quelle aubaine le MoDem est un tremplin idéal pour y parvenir, et pour cela tous les moyens sont bons, mais voilà ils sont deux, à s'affronter par voix de presse interposée.
Les faits sont là, les deux personnages ont décidé de tout torpiller, afin de conquérir la cité Biterroise, on les imagine à la Rastignac, fixant la statue de Paul Riquet et prononçant ces mots "à nous deux maintenant !".
Nous sommes en 2008, la belle bannière Orange de François BAYROU a été souillée dans les caniveaux de la vieille citadelle cathare, les candidats de pacotille ont fini par discréditer la vision orange, alors on ne peut s'empêcher de penser à la célèbre phrase d'Arnaud AMAURY "tuez les tous Dieu reconnaîtra les siens."
Lorsqu'on est on est un bourrin qui sort d'une course à réclamer on ne peut prétendre courir le Prix du Président de la République !
Jaques Lemable Bédarieux




L'appel "Non, François Bayrou n'est pas seul"


Ci-dessous, reçu par mail, cet appel de candidats MoDem aux municipales. Je ne connais pas les personnes qui ont signées, en dehors de Georges Fandos qui est dans notre département, et ce n'est pas après lui que j'en ai, bien que je pense qu'il ait fait une erreur en signant ce texte.


Non, François Bayrou n’est pas seul

A l’aune de certains commentaires ou aux vues des déclarations de quelques nostalgiques de l’UDF, les français pourraient croire François Bayrou isolé. Il serait barricadé avec quelques irréductibles dans la forteresse de ses convictions et de son ambition.

L’image est plaisante mais nous voulons dire combien elle est fausse. Nous qui avons conduit des listes Modem dans 24 villes de France de plus de 100 000 habitants affirmons ici combien les convictions et les ambitions portées par le président du Mouvement Démocrate sont partagées. Nous incarnons la nouvelle génération annoncée pendant la campagne présidentielle.

Nous sortons du clivage gauche-droite, nous n’acceptons pas les vieilles recettes qui usent la foi de nos concitoyens en la démocratie, nous proposons un modèle de développement économique mieux partagé, nous choisissons le développement durable et l’Europe est notre horizon politique.

Nous avons montré, dans cet exercice politique fondateur que sont les élections municipales, notre capacité à rassembler des équipes et à porter un projet différent de ceux du PS et de l’UMP. Certes les résultats sont parfois en deçà des objectifs mais nous sommes tous conscients d’avoir posé les fondations.

Le Mouvement Démocrate est une organisation naissante, encore dans la transition avec la structure héritée de l’UDF et son fonctionnement n’est pas exempt d’erreurs et de ratés. Pour autant, grâce à l’enthousiasme des militants, notre mouvement s’est installé dans le paysage politique à l’occasion de ces élections et nous comptons aujourd’hui un bon nombre élus, reconduits ou nouveaux. Aussi sommes nous prêts à prendre nos responsabilités et notre part dans l’organisation à construire pour demain.

Notre engagement politique n’est en effet pas éphémère et nous sommes aux côtés de François Bayrou. Il a eu la lucidité d’ouvrir un nouvel espace politique et de dessiner les contours d’une France apaisée, ambitieuse et respectueuse de ses idéaux. Nous la bâtirons avec lui.

Eric Lafond (Lyon), Philippe Berta (Nîmes), Christophe Hénocq (Argenteuil), Jean-Jacques Belezy (Limoges), Mireille Alphonse (Montreuil), Sylvain Canet (Boulogne-Billancourt), Yannick Leflot-Savain (Amiens), Philippe Gonon (Besançon), Gilles Artigues (St Etienne), Benoit Blineau (Nantes), Philippe Lailler (Caen), Hervé Cael (Nice), Chantal Cutajar (Strasbourg), Caroline Ollivro (Rennes), Bruno Ravaz (Toulon), Dominique Fanal (Le Mans), Clotilde Ripoull (Perpignan),Richard Morales (Villeurbanne), Mickael Cabon (Brest), François-Xavier de Peretti (Aix-en-Provence), Georges Fandos (Montpellier), Guillaume Lapaque (Tours), Michel Fanget (Clermont-Ferrand)


Commentaires :
Je ne sais pas qui en a pris l'initiative et dans quel but, mais
personnellement, les déclarations générales d'intention qui ne posent rien en soi, brandissent F.Bayrou et des grands mots mais dépourvu fond  ... c'est comme  l'appel à la vigilance républicaine de Marianne ( Pourquoi j'ai décidé de ne pas signer, si j'étais toujours au MoDem, je ne soutiendrais pas cet appel, parce que n'importe qui peut le signer, étant donné qu'il n'engage à rien de concret.
Concernant F.X.Peretti (*) j'avais reçu et publié le bas de ses affiches de campagne ( Aix en Provence un candidat VRP multicarte aux municipales ! )
Philippe Berta était premier de la liste d'élus et cadres UDF, se présentant au Collège des adhérents (sic) du Conseil National, liste dont les manoeuvres ont transformé cette élection interne, en parodie de démocratie.

 

(*) j'étais allée visiter son site de campagne et avais écouté une de ses interview,, je ne me base que sur cette affiche pour parler ainsi




Ci-dessous l'article de l'Agglorieuse du 2 avril 2008, concernant Catherine Labrousse et son appel pour la construction du MoDem, source le blog de Catherine Labrousse merci à la mouette pour l'nfo. La presse régionale reste toujours le seul organe d'information des adhérents du MoDem ...



Ne faisant pas dans le people, vous n'aurez pas ici la photo dans la piscine !


L'appel ci-contre de
Catherine Labrousse, jeune cadre ambitieuse chez D&co et élue dans la majorité PS de la mairie de Montpellier, après 7 ans passés dans l'opposition de ce même conseil municipal.


Aucun rencontre des adhérents n'est prévue, et aucune réclamation ne pourra être faite quand à la synthèse faite par on ne sait qui, puisque personne ne saura ce qui a été envoyé  ... remake de la pseudo commission statut d'avant Villepinte ... rien de nouveau sous le soleil !




Alès : appel à la création d'un centre autonome


Un centre autonome à Alès - jeudi 3 avril 2008

Revenir sur les résultats de l'aventure du centre incarnée par le Mouvement Démocrate et par François Bayrou ne sert pas grand monde, cependant, il faut bien le reconnaitre, sur le bassin alésien les résultats sont faibles.

L'alliance entre le "centre Modem" et le PS sur la ville d'Alès était une erreur stratégique menée de main de maître par M. Collet. Chacun en tire les conclusions qu'il veut.

En attendant d'y voir clair sur les stratégies des uns et des autres nous souhaitons poursuivre nos actions dans l'esprit centriste, à savoir une vision pro-européenne et un libéralisme régulé au profit de la société dans son ensemble.

Nous sommes donc organisés aujourd'hui en centre autonome, dans la tradition du centre portée par l'UDF et nous vous invitons à nous rencontrer (Paulette Vicente, Jehan Giroud ou Yann Riché) à la permanence du 9 rue du Faubourg d'Auvergne à Alès, le vendredi après midi ou sur rendez-vous.

Nous vous diffusons ci-dessous le manifeste de Thierry Cornillet (UDF-Modem), manifeste que nous partageons pour le plus grande partie.

 




Pyrénées Orientales : MoDem ou UDF ?

 

On peut se poser la question au vu du courrier reçu par les adhérents et envoyé par erreur semble-t-il à un adhérent, membre du bureau provisoire départemental du Gard.


Sa réponse ci-dessous :

Messieurs les Président et Délégués provisoires du Mouvement Démocrate des P.O.

Je reçois votre invitation pour une réunion de " l'UDF-MODEM"  le 9 avril à Perpignan Je vous prie d' excuser mon absence à cette rencontre pour deux raisons :

1) j'habite dans le Gard et je suppose qu'il s'agit de faire un bilan des élections dans les P.O. Je ne suis donc pas concerné. J'espère pour vous tous des P.O. qu'il s'agira d'un vrai bilan démocratique, transparent,participatif et partagé.

2) sur le document joint je lis donc que cette invitation est faite au nom de l'UDF-MODEM 66 et si j'avais habité dans les P.O., je n'aurais pu y répondre favorablement :
- En effet je connais l'UDF. Un parti politique qui a été une des composantes fondatrices du Mouvement Démocrate lors de son congrès du 2 décembre à Villepinte et dont François Bayrou a dit  je cite le 2 décembre " à partir d'hier et d'aujourd'hui, le Mouvement Démocrate est un parti unitaire dans lequel chaque adhérent est à égalité".
- Le MODEM; je connais. je suis adhérent du Mouvement Démocrate.

Mais "l'UDF-MODEM".... Je ne connais pas . Je m'interroge même sur deux points :
-Juridiquement, cette appellation "udf-modem" fait elle référence au nom d'une personne morale disposant de tous les attributs  des personnes morales eu égard au dépôt de ce nom auprès d'un service déconcentré de l'état chargé d'enregistrer ces personnes morales?...
- Si j'ai bien compris Villepinte, l'udf fait partie du MODEM et ne doit pas être cité précisément. C'est comme si vous disiez "Partie du MODEM-MODEM". Je n'en vois pas l'utilité, d'autant plus que je crois même que François Bayrou lui même n'aime pas trop le mot MODEM mais préfère qu'on dise "MOUVEMENT DEMOCRATE".
- En terme de communication, pensez vous que cela soit pertinent de poser le rassemblement des démocrates des P.O. sous ce nom, auquel si vous devriez citer l'une des composante fondatrices il faudrait y ajouter , compte tenu de l'origine politique des adhérents de plusieurs départements que pour ma part je connais : "ex UDF -ex VERTS - ex CAP 21 - ex PS- ex PC - ex UMP- ex DE VILLIERS , ex d'ailleurs non identifiés - ex "de nulle part" (comme dit François Bayrou lui-même et qui étaient les 75 % de Seignosse)-MODEM....  Pas facile à dire, ni à écrire sur une invitation, n'est ce pas ?... Pas très rassembleur ni unifiant, ne croyez vous pas ?...

Alors Messieurs les Présidents et Délégués provisoires du Mouvement Démocrate des P.O. (puisque nous sommes tous à égalité depuis le 2 décembre si j'ai bien entendu Bayrou à Villepinte)
POURQUOI  cette appellation sur une convocation des adhérents du Mouvement Démocrate des P.O. mais aussi, et j'ai envie de rajouter le mot SURTOUT,    POUR  QUOI?...

Bien évidemment Messieurs les Présidents et Délégués provisoires du Mouvement Démocrate des  P.O. Je n'attends pas une réponse de votre part et si réponse devait être faite, bien sûr il me parait plus pertinent qu'elle soit  présentée aux adhérents du Mouvement Démocrate des P.O.

Cordialement
Eric Chartier
Adhérent du Mouvement Démocrate.
Membre du Bureau Provisoire du Mouvement Démocrate du Gard.

Publié dans MoDem

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article