Les manifestations au Tibet ... dans la Chine des JO

Publié le par benedicte


Les manifestations au Tibet ... dans la Chine des JO

Le Monde 14 mars 2008 tibetAlors que je n'ai pas encore fini de parler de la Palestine, le Tibet revient sur devant l’actualité ... bien, la situation est différente, il ne s'agit pas d'apartheid, de violences et d'humilitations permanentes et n'a pas les mêmes implications en terme géopolitique, mais ce n'est pas une raison pour passer sous silence ce qui se passent actuellement, de surcroît cet été les JO auront lieu à Pékin.

Pas question bien entendu de réellement demander à la Chine de respecter les droits de l’homme et puis pourquoi l’exiger de la Chine plus que d’Israël ou de la Russie pour la Tchétchénie ou de qui que ce soit d’autre d’ailleurs. Ils ne sont pas respectés non plus chez nous, bien que cela prenne une forme différente, la privation des droits ne l’est pas par la force physique, elle est légalisée par la loi, mais les recours de la population face à cette privation de leurs droits n’existent pour ainsi dire pas non plus … et les lois liberticides s’empilent les unes sur les autres touchant à peu près tous les domaines.

Bien entendu, pour en revenir au Tibet, une certaine comédie politique est mise en scène vis à vis de la Chine, des protestations pour la forme qui ne seront pas suivies de suites concrètes, pour contenter en quelque sorte les citoyens de nos pays. Pour le fond les tibétains sont livrés à eux-mêmes … et les chinois aussi, car  les plus humbles n'ont rien gagné en droits de l'homme et encore moins en conditions de vie  dans le passage du communisme au capitalisme.

Concernant les JO, la question du boycott divise comme toujours, comme pour le Salon du Livre avec Israël comme invité d'honneur, les arguments généralement les plus avancés étant qu'il ne faut pas mélanger politique et sport ou culture, et qu'il faut être présent pour ne pas isoler ceux dont les droits sont spoliés et en profiter pour établir liens et dialogues. Etant donné la comédie politique de façade, il est évident que la Chine ne sera pas boycottée par nos gouvernements. le lobbying doit être fait sur les sportifs et intellectuels et surtout devrait être un refus d'y assister en tant que spectateur ... je ne crois pas que ce sera un succès de ce côté là non plus cette année. Toutefois n'ayons pas nous-mêmes deux poids deux mesures, mettant en exergue certains états et faisant preuve de complaisance avec d'autres, apprenons à nous informer pour ne pas participer à la diabolisation, pour des raisons différentes, de certains états, je pense à l'Iran et au Venezuela en particulier, qui sont de surcroît deux pays extrêmement différent, sans pour autant tomber dans l'excès inverse, mais qui ne nous menacent en aucun cas et ne présentent de danger que pour des intérêts politico-économiques qui ne sont pas les notres.
Nous devons donc apprendre à nous informer à des sources suffisamment différentes pour faire la part des choses, pour ne pas être manipulés et ne pas réagir à contre-sens en toute bonne foi. Je ne dis pas ceci pour la Chine, il n'y a pas photo, et ce ne sont pas seulement les tibétains dont les droits sont violés.

Mais balayons d’abord devant notre porte, attaquons nous chez nous à une remise à plat de notre société, cherchons et trouvons les moyens de construire une démocratie digne de ce nom, non par égoïsme parce que les autres ne nous concernent pas, cela n'exclut aucunement la dénonciation de toutes les exactions commises ailleurs, mais parce que c’est par ce qui est proche qu’il faut commencer, que ce n'est que là que nous avons réellement les moyens d'agir.
Tout est imbriqué. Si la démocratie n’existe pas chez nous, nous ne sommes pas honnêtes en dénonçant son absence ailleurs. Ensuite si nos pays étaient de réelles démocraties, nos gouvernements n'appuieraient, ni ne soutiendraient des gouvernements qui ne le sont pas !
En travaillant à faire respecter nos droits humains ici, nous aiderons indirectement et bien plus efficacement, tous ceux qui se battent pour essayer de les faire respecter chez eux.


En attendant quelques articles sur la situation ci-dessous.



undefinedAliciabx vendredi 14 mars avec des liens sur plusieurs articles faisant le point sur la situation
Les manifestations des moines tibétains dégénèrent dans la violence

A Lhassa, les forces de l'ordre sont intervenues après une manifestation réunissant plusieurs centaines de personnes, en majorité des moines bouddhistes. De source médicale, il y aurait plusieurs morts. ( ... )


undefined


A quelques mois des JO, pourquoi le Tibet se révolte
Par Pierre Haski  14/03/2008
Le sang a coulé à Lhassa, la capitale du Tibet: dix morts officiellement, cent selon les Tibétains en exil. A quelques mois des Jeux olympiques de Pékin, le Tibet et à travers lui la question des droits de l'homme, se trouvent propulsés à la "une" des journaux du monde entier -sauf en Chine où c'est la réélection du président Hu Jintao qui fait les gros titres, les événements de Lhassa étant minimisés.
Que se passe-t-il au Tibet? Pourquoi ce mouvement? Quelles conséquences aura-t-il sur les JO? Etat des lieux en quatre questions. ( ... ) 



HRW
Human Rights Watch

Chine : Les ouvriers migrants du bâtiment victimes d’abus à Pékin 
Les bâtisseurs du « Nouveau Pékin » escroqués sur leurs salaires et privés de services essentiels
(New York, le 12 mars 2008) – Les ouvriers migrants du bâtiment qui construisent le « nouveau Pékin » sont régulièrement exploités : ils se voient refuser des salaires corrects et travaillent dans des conditions dangereuses, sans assurance contre les accidents ni accès à des services médicaux ou autres services sociaux, a déclaré Human Rights Watch dans un nouveau rapport publié aujourd’hui.
Le rapport de 61 pages, « One Year of My Blood » (« Un an de mon sang »), documente le non respect de la part du gouvernement chinois de ses multiples promesses de protéger les droits des ouvriers migrants du bâtiment, et aussi de mettre fin aux privations entraînées par la nature discriminatoire du système chinois d’enregistrement de résidence (« hukou »). Environ 1 million d’ouvriers migrants du bâtiment, venus d’autres régions de la Chine, représentent près de 90 pour cent de la main d’œuvre du bâtiment à Pékin. Ces travailleurs sont les bras qui permettent la réalisation des infrastructures et des installations sportives liées aux Jeux Olympiques. Les Jeux Olympiques de Pékin débuteront le 8 août 2008.  ( ... )

 

Publié dans Politique Monde

Commenter cet article