Midi-Libre du 29 février - Frêche : « François, je crois que je t'aime beaucoup » et commentaires avisés de lecteurs !

Publié le par benedicte


undefinedMidi-Libre du 29 février - Montpellier
Frêche : « François, je crois que je t'aime beaucoup » et
commentaires avisés de lecteurs !
 

Édition du vendredi 29 février 2008 - MONTPELLIER
Frêche : « François, je crois que je t'aime beaucoup »  
Georges Frêche avait été exclu du Parti socialiste durant la campagne de la présidentielle. Hier, il a demandé retour en grâce à François Hollande en meeting à Montpellier.
Si l’article est toujours en ligne … Lire ici >>   ...sinon rapporte essentiellement les cirages de pompe, propos faux-culs, etc… de Frêche à Hollande lors du meeting cité.


Lecture_journal.jpg Par contre sont intéressants les commentaires des lecteurs, qui prouvent que les citoyens ne sont pas tous les imbéciles que les politiciens veulent croire … et ça fait plaisir maintenant comment rassembler dans une réflex
ion cEcrire.jpgollective toute ces réflexions individuelles qui vont dans le bon sens celui de la lucidité, de la conscience et du refus de la fatalité … nous finirons par trouver !

Je les mets ci-dessous, ne sachant pas combien de temps l’article restera accessible aux non-abonnés ...

 

29/02/2008 à 10h43 | Paul
A Pat : ne vous laissez pas tromper par la com institutionnelle de l'agglo et de la région. Pour info, le dernier budget annuel "com / relation publique" du CR LR était de 14 millions d'€ (ou 18, mais je pourrais vérifier), bref, le budget pour une campagne nationale d'un candidat "milieu de tableau" à la présidentielle. La tactique "com" de Frêche est de faire produire par des médias externes à la Région, si possible nationaux, des articles élogieux (mais sur quelles sources s'appuient-ils ???) et ensuite, de reprendre ces articles dans les médias locaux pour flatter l'égo local. Par contre, personne bien sûr ne communique sur les piètres performances dans certains secteurs (emploi, impôts locaux, étalement urbain, faiblesse chronique des infrastructures de transport, ...). Ensuite, ce que je reproche surtout à GF, c'est le système clientéliste généralisé qu'il a mis en place, à l'échelle des individus à Montpellier mais aussi à l'échelle des élus pour distribuer les subventions de l'agglo ou de la région (c'est quand même nos impôts à tous) à ceux qui rentrent dans son système, et malheur aux autres et aux citoyens qu'ils représentent. Enfin, ce que je lui reproche en dernier, c'est son modèle de développement basé sur la course à la taille (ex: faisons la communauté urbaine avec Sète pour concurrencer Marseille, Toulouse, Barcelone, ou encore profitons le plus possible de l'attractivité climatique de la région pour faire venir le plus de monde et capter ainsi de nouvelles taxes, sans se soucier de l'emploi ou des impacts sur l'étalement urbain, le coût de l'immobilier, les milieux et ressources naturelles). On ne boxera jamais dans la même catégorie que ces métropoles même en rapprochant Mtp, Nîmes, Ales et Sète, ce qui serait de toute façon ingérable (pour info, la superficie du grand Lyon 30x30 km est pratiquement la même que celle de la CAM actuelle, mais avec 1,2 M d'hbt). Alors autant imaginer un autre modèle de développement basé sur ce qui fait l'originalité actuelle du Languedoc-Roussillon : un réseau de villes moyennes (avec une un peu plus grosse Mtp) bien reliées avec une répartition géographique équilibrée "habitat / emploi / services" et une mutualisation de certains équipements très structurants (ports, aéroports). Mais ce que veut Frêche, c'est le système "capitale / banlieue" qui devient une hérésie, y compris pour la DIACT et Bruxelles, si on accepte les principes du développement durable. Pat, je vous conseillerais de réécouter le discours de G Frêche au Grenelle de l'Environnement à Perpignan et la bronca qu'il a soulevé (questions de forme mais aussi de fonds) et vous constaterez que Frêche n'a rien compris au DD. Pour lui, il n'y a que l'économie, et après lui le déluge. Si un jour le LR ressemble à PACA avec son mitage urbain continu, son engorgement monstre, ses prix de l'immobilier délirant, ce n'est pas son pb, il sera parti depuis longtemps.


29/02/2008 à 13h47 | Fortmarrie
Au moment de l'exclusion de Frêche du PS, celui-ci a déclaré sur FR3 LR qu'il avait eu "François" au téléphone et qu'ils s'étaient mis d'accord sur une sanction !!! L'exclusion n'en a pas été vraiment une. 2) Un système dans lequel un élu peut se présenter et se représenter ad vitam aeternam n'a rien de démocratique. Frêche est au pouvoir depuis trente ans. Lui et Mme Mandroux ont près de 70 ans. Ils ont eu le pouvoir assez longtemps. Qu'ils laissent donc la place aux jeunes. 3) Et si Frêche reste au pouvoir après les prochaines élections, ça veut dire que le peuple le souhaite, et donc que le peuple est un peu stupide. Je comprends que des gens comme Badiou (qu'on ne peut accuser d'être de droite) remettent en cause le suffrage universel. 4) Je ne trouve pas que Paul insulte Frêche. Il décrit le système avec objectivité. :-)) 5) Je n'apprécie pas la présence de Dufour dans la liste.

29/02/2008 à 13h50 | bgm34
Bravo Paul, il y en a quand méme quelques un qui ont compris le "système" Frèche lequel est plus apparenté à la Cosa Nostra qu'à une pratique politique normale. Quand à Henry je crois déja lui avoir écrit que c'était "un cireur de pompes". Frèche est un schizophrène, dangereux qui plus est.

29/02/2008 à 16h17 | jim
Pathétique ... Hollande un bon bilan avec aucune rénovation idéologique qui explique le fiasco de la division sur le référendum européen, deux présidentielles et législatives de perdues, qu'est-ce que ça serait si c'était un échec ?! le PS a perdu et prendra tant qu'il ne sera pas clair sur l'économie de marché et l'immigration, le PS devrait s'occuper des classes moyennes et non de satisfaire telle ou telle bien pensance idéologique ; quant à Frêche, s'il affirme ne plus s'occuper de rien à la Mairie de Montpellier, pourquoi il est sur la liste ? il prend les gens pour des cons ! et puis Dufour et le MoDem qui s'allient avec Frêche, c'est contre-nature, étant donnés les propos de Frêche sur divers sujets ... en fait le MoDem s'allie aux municipales avec les listes qui ont le plus de chances de passer, Delanoë à Paris, Juppé à Bordeaux, dans la tradition opportuniste du centre, il n'y a rien à attendre de ce parti

29/02/2008 à 17h17 | Paul
A Laurent : Je reprend votre phrase et je vais y répondre : "Mesdames Messieurs les donneurs de leçon si vous etes si fort pourquoi le suffrage des urnes ne vous a t il jamais donné votre chance". Tout d'abord, je ne suis qu'un électeur et pas un candidat. Ensuite, je ne suis pas habitant sur Montpellier (dont un élu occupe ensuite mécaniquement la présidence de l'agglo) mais dans une commune de la CAM. Comme les élus communautaires ne sont pas élus au suffrage universel, je n'ai donc jamais pu exprimer à travers mon vote mon soutien à telle liste ou tel projet intercommunal. Il ne s'agit donc même pas de soutenir un candidat qui gagne ou perd une élection (c'est la base de la démocratie et je la respecte profondément), il s'agit d'un cas où une instance beaucoup plus puissante qu'une commune est constituée (je parle de l'agglo voir bientôt d'une communauté urbaine) et pour laquelle le citoyen n' a absolument AUCUN moyen d'exprimer son avis par un vote ou au moins à l'occasion de débats publics !!! Alors, oui, je tire à boulet rouge sur Frêche non seulement à cause du contenu (car je ne suis pas d'accord avec son projet et ses réalisations contrairement à vous), mais surtout, et de très loin, à cause de la méthode antidémocratique de son système. La démocratie ne se résume pas à 5mn de participation à la vie publique tous les 6 ans au moment du vote, or, même ça on ne l'a pas sur les questions d'intercommunalité à Montpellier. je me console en me disant que je voterai aux régionales et je sais déjà pour qui je ne voterai pas.


29/02/2008 à 17h50 | eliza de montpellier
a LAURENT monsieur dufour est un opportuniste ,gamin pour etre dans les traces de delmas..monsieur dufour vinent de s'atribuer le sigle modem ,alors quil s'etait présenté contre georges aux. régionales..il a bradé la compagnie air littoral et que fait-il maintenant avec la gauche , sinon vouloir partager le gâteau sans aucune conviction politique.un coup adroite ,un coup à gauche bayrou.. souvenez vous delmas etait, indépendant ( comme giscard) je pense indépendant paysan ensuite parti républicain ,alors que de ce temps là c'etait le CDS qui etait le parti dont bayrou se reclame aujourd'hui..mémoire selective mon cher ou simple oubli..ce n'est pas grave avec mes salutations

29/02/2008 à 21h07 | bgm34
A Paul: Aujourd'hui, enfin je me sens moins seul. Je fais partie des "colonisés" par Montpellier avec un Frèche qui a une ambition démesurée et dangereuse. J'habite dans une commune qui a voté par référendum à 92% contre son rattachement à l'agglo. Mais un conseil municipal, "bon chic, bon genre" socialiste bien sur "le doigt sur la couture du pantalon" a voté dans la semaine qui a suivi l'adhésion à l'agglo. Je pense qu'en ce moment à Moscou, et en Russie, beaucoup ont le meme ressentiment que moi. Nous vivons dans une région "bananière".

01/03/2008 à 09h37 | Paul
A bgm34 Je vous rassure, vous n'êtes pas seul à partager ce sentiment de déficit démocratique de base à Montpellier, et encore plus à l'agglo et désormais à la région. Plein de gens le pensent (dont les élus) mais peu le disent tout haut pour éviter les représailles. Et ce n'est pas une analyse fondée sur une appartenance politique à droite ou à gauche. C'est un constat factuel. La gouvernance est le 4ème pilier du développement durable et il est complètement absent chez nous (comme d'ailleurs celui de l'environnement et dans une moindre mesure celui du social, seule l'économie prime). Beaucoup de gens disent que ce n'est pas grave, seuls les résultats comptent. Je trouve que c'est une analyse à très courte vue. On fabrique de plus en plus des habitants consommateurs de biens et services et de moins en moins des citoyens attentifs et mobilisés à la vie publique et au développemnt de nos territoires (De Gaulle parlait de "veaux"). De mon côté, j'habite dans une commune ou le maire s'est abstenu (= couché) lors du vote en 2001 sur l'élargissement de l'agglo. Depuis, on se demande toujours ce que nous a apporté ce passage, à part une déchetterie, un concert par an sur la place du village et le ramassage des ordures (mais ça, toutes les communes y ont droit). Pour le reste, rien, aucun gain en qualité de services sur le territoire communal. Les transports en commun sont par exemple toujours aussi déplorables. Pas de chance, notre maire n'était pas du bon bord et pas suffisamment pugnace. On est dans une agglo où la répartition géographique des investissements est trés corrélée au réseau politique du pouvoir en place. C'est malheureux à dire mais c'est un constat. Les gens disent que c'est partout pareil ailleurs. Là aussi, c'est faux et de toute manière, ce n'est pas une raison pour se satisfaire d'un tel système.

 

Publié dans Hérault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bruno gutierrez 02/03/2008 16:09

Bravo, paul pour cette analyse que je partage à 100%. Que votre lucidité se répande sur les citoyens de cette région.