Sauvegardons la laïcité de la République (pétition)

Publié le par benedicte


Sauvegardons la laïcité de la République
Appel Laique

Une petition circule mise ci-dessous, qui a déjà recueuillie 84 007 signatures à la date du 19/02/08, mais d'abord l'article de Brigitte sur le sujet des la laïcité, du moins le début et vous irez lire la suite sur son site :


Logo_Chez_Louise.jpg 
Les racines culturelles de l’Europe   11 février
 
« Si vous coupez l'Europe de ses racines culturelles, il reste un grand marché ! » André Comte-Sponville dans l'émission politique présentée par Christine Ockrent, "Duel sur la 3".

Belle façon de faire peur et d'imposer un choix ! Pour un philosophe, c'est un peu léger !
A moins qu'il y est volonté de jouer sur l'ambigüité des mots culturels et culte !

Certes les deux mots ont une racine commune, mais si l'on se penche sur les définitions de chacun de ces mots, on s'aperçoit très vite qu'il n'y a rien de commun entre leur sens. La culture est l'ensemble des structures sociales et des manifestations artistiques, religieuses, intellectuelles, qui définissent un groupe par rapport à un autre. Le culte, lui est un hommage rendu à Dieu, à une divinité, etc. c'est une cérémonie, un office religieux.
La particularité de la religion, c'est que contrairement aux autres domaines de la culture, elle a, dans le plus grand nombre de cas, tendance à vouloir orienter le mode de vie et de penser des individus, à vouloir restreindre leur champ de connaissances à un seul objet, le dieu auquel on rend un culte !Et c'est a ce titre qu'elle ne doit en aucun cas entrer dans le cadre de la loi de 1905, qui elle, dans ses fondements, ces principes, a été votée pour favoriser les champs de la connaissance auquel la religion s'oppose !
 
Asséner, comme le fait entrer André Comte-Sponville, un tel poncif dans l'esprit des gens, c'est faire l'impasse d'une réflexion sur ce que sont les racines culturelles de l'Europe. Il serait peut-être bon de se demander d'abord, si les racines culturelles de l'Europe sont ancrées uniquement dans la religion.
Rappelons que l'Europe puise ses racines cultuelles, d'aussi loin que l'on puisse remonter, dans le celtisme et dans une multitude de religions polythéistes. Chronologiquement, le christianisme est la plus récente religion implantée, imposée, sur le continent européen ! La culture celtique et les cultes qui s'y rattachent sont encore présents dans notre pays et font partie intégrante de notre civilisation !

Comme nous l'avons dit plus haut, la culture n'est pas faite que de religion. Elle est faite, dans le registre croyance, de mythes, de légendes, et en dehors de ce registre, de traditions alimentaires, vestimentaires, architecturales, etc... Et en matière d'Europe, dans ces domaines, la diversité mettrait à mal toute tentative d'uniformisation des racines culturelles. Et c'est tant mieux !
 
Les racines culturelles de l'Europe ne sont donc pas uniquement religieuses.


Sauvegardons la laïcité de la République
Les organisations et personnalités signataires rappellent solennellement que, selon l’article 1er de la Constitution, la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Ces quatre termes indissociables définissent des principes qui s’imposent à tous, au premier rang desquels le Président de la République. Or, les déclarations récentes de Monsieur Sarkozy, mêlant ses convictions personnelles et sa fonction présidentielle, portent atteinte à la laïcité de la République.
La mise en cause de ce principe constitutionnel indispensable à la paix civile est inacceptable. Depuis 1905, grâce à la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat, la République assure à chaque citoyen la liberté de conscience, garantit sa liberté de croire ou de ne pas croire et de pratiquer le culte de son choix, de n’en pratiquer aucun ou de pouvoir en changer. Elle permet ainsi de vivre ensemble, dans le respect de chacun, quels que soient ses origines, ses choix philosophiques  ou ses convictions religieuses.
Dans notre République et notre société multiculturelle, la diversité doit être richesse et non source de conflit. Pour cela, la laïcité, assurant l’égalité en droit des citoyens dans le respect des lois de la République, permet à la fois l’expression du pluralisme des convictions et la recherche de valeurs communes pour construire une communauté de destin.
Dans un monde aujourd’hui global et de plus en plus complexe, où se multiplient les voies d’accès à l’information et aux connaissances, et où explose la médiatisation  des événements et de la pluralité des représentations du monde, seule la laïcité permet l’émancipation de tous en favorisant le libre accès au savoir et à la culture et le discernement de chacun pour un libre choix de vie, par une démarche rationnelle et critique faisant toute  leur  place au doute, à l’imagination et à la créativité.
C’est pourquoi, les organisations et personnalités signataires s’opposeront à toute tentative qui mettrait, de fait, en cause la laïcité par une modification du contenu de la loi de 1905. A l’heure où nos concitoyens éprouvent des difficultés et des inquiétudes croissantes, elles les appellent à promouvoir la laïcité comme une exigence partagée avec la ferme volonté de bâtir ensemble une société où la justice sociale assurera, quotidiennement, pour toutes et pour tous, la liberté, l’égalité et la fraternité. 

Publié dans Démocratie

Commenter cet article