Je continue à faire des bonds concernant l’actualité française et mondiale.

Publié le par benedicte

undefined
Je continue à faire des bonds concernant l’actualité française et mondiale.

 

Mon incapacité à écrire au fur et à mesure de mes réactions, et étant donné que d’autres le font mieux que je ne saurais le faire, il y a bien des thèmes que j’aimerais aborder. Mais devant le nombre de faits, toutes les fausses vérités avant-premières assénées en permanence dans les médias, les informations inexactes uniquement parce que des journalistes ne savent même pas de quoi ils parlent, et se contentant de donne l’idée qu’ils se font d’une chose sans avoir pris la peine de se renseigner sur le sujet. Donc, je craque un peu ! ... et ce qui suit va être un déballage un peu en vrac !

Vous devriez vous méfiez de toute personne prétendant avoir LA ou LES solutions à nos problèmes, car elle est dans l’erreur ou ment. Soit elle sait parfaitement ne pas avoir de solution aux problèmes et fait preuve de duplicité, soit  elle en est arrivé à se persuader qu’elle est omnisciente et les plus grands doutes devraient être émis considérant sa santé mentale.

Ne nous laissons pas abuser … vouloir croire aux solutions miracles, aux sauveurs, vouloir agir en faisant l’impasse sur la réflexion, ne peut que permettre à nos problèmes de perdurer et de s’aggraver. Notre société est complexe, parce que faites d’ensembles de mécanismes en interrelations, mais pas si compliquée que l’on cherche à nous le faire croire. C’est la masse d’informations dont nous sommes abreuvés en permanence, semblant n’avoir aucun liens les uns avec les autres, vécus comme autant de problèmes à résoudre par lesquels on se sent submergés sans arriver à discerner les priorités ou à les hiérarchiser.

Ce brouillard est voulu, se référer aux textes déjà mentionnés sur les techniques de manipulation et le sécuritaire. Face à cette confusion, très inconfortable pour l’esprit humain, car aboutissant à un sentiment d’impuissance, de fatalité et de dépossession de tout pouvoir sur sa propre vie, la réponse de celui-ci est d’occulter, d’enfouir cette confusion, pour s’attacher à des choses simples ou des détails qu’il peut maîtriser ou du moins en avoir l’impression. Il va donc naturellement, hélas, être attiré ou séduit pas les discours simplistes de grands YAKA … c’est comme ça que nous nous sommes retrouvés avec un NS à la tête de l’état.

En permanence ceux qui détiennent le pouvoir vous parle de fonctionnement au mérite, mais en réalité cette société fonctionne en donnant la prime à la médiocrité à tous les échelons hiérarchiques et dans les échelons supérieurs le cumul est effarant. Nous sommes de fait dans une société de médiocratie … ce qui ne signifie en aucun cas que je crois en une société de méritocratie, ce terme ne recouvrant à mes yeux rien de précis et étant utilisé par les tenants du pouvoir, pour l’infériorité dans laquelle ils maintiennent la majorité de la population de par le fait qu’elle ne serait pas méritante, sous-entendu contrairement à eux … n’importe quoi.

Une personne incompétente en position dominante, pour conserver cette position s’entoure de personnes aussi incompétentes, voire plus et de courtisans, pour relayer vers la base ses ordres, dans un système fonctionnant à la soumission à l’autorité et la servilité pour grimper dans la hiérarchie. Il sera important de niveler par le bas de manière à rester en position de supériorité.

Actuellement, ces élites auto-proclamées, ne seraient responsables de rien, si elles n’arrivent pas à régler les problèmes, tout est de la faute d’un peuple, qui serait frileux, rétrograde, refuserait le progrès, de s’adapter, de faire comme les autres, etc… alors même que celui-ci est dépossédé de tout pouvoir de décision dans les mesures prises, totalement inappropriées et dont il est d’ailleurs seul à subir les conséquences. Ce peuple étant irrémédiablement imbécile, selon l’oligarchie au pouvoir, elle estime donc de son droit, de le considérer comme négligeable, et de lui imposer sa volonté y compris en criminalisant la contestation pour la museler.

Ce qui caractérise ces personnes est d’être persuadées d’être infiniment supérieures au commun des mortels (vous et moi, entre autres), de prendre pour des traits de génie la moindre platitude qui leur traverse l’esprit, alors qu'elles sont dépourvues de toute imagination et créativité, sans lesquelles aucune réflexion profonde et propositions novatrice ne peut voir le jour …

ras-le-bol.jpgL’autre soir j’ai carrément zappé l’émission de Taddei sur France 3, à moins que ce soit celle de Calvi sur la 2 ( j’ai un trou je suis passée de l’une à l’autre), vu les imbécillités débitées par certains experts économiques ou financiers présents sur le plateau, concernant la Société Générale, la crise américaine dite des subprimes et la crise financière mondiale. Nous sommes entrés dans une crise mondiale, qui est structurelle, n’ayez aucune confiance dans ceux qui prétendent que c’est conjoncturel ou passager, sur ça aussi il faudra revenir.

J’ai cessé de prendre au sérieux l’économie, ou du moins les économistes prétendant faire autorité en la matière, dans les 3 premiers mois de l’année où je l’ai étudié. J’avais reçu un dossier sur l’inflation (je faisais mes études par correspondance et nous étions à la fin des années 70) et je me suis retrouvée à la lire les 4 principales  théories (ce qui signifie qu’il y en avait plus de 4) qui s’affrontaient à l’époque et qui n’avaient quasiment aucun point commun ! J’ajoute que les solutions préconisées par chacune d’elles n’en avaient guère non plus !

Mais nous vivons dans une société où il est sans cesse seriné que nous ne saurions comprendre quoi que ce soit par nous-même et devrions nous en remettre pour presque tout à des spécialistes ou experts, détenant des vérités incompréhensibles aux non initiés et leur faire une confiance aveugle … Problème ils sont dans les sphères du pouvoir depuis des dizaines d’années, ce sont eux qui nous ont mené où nous en sommes. Si vous écoutez bien leur propos, si vous vous renseignez sur un domaine quel qu’il soit, vous serez en peine de trouver une quelconque harmonie dans les théories existantes actuellement. Ecoutez les spécialistes et experts officiels, qui ont la quasi-exclusivité des médias, il n’y a jamais de débat de fond sur les causes, en terme de diagnostic du problème. Qu’un invité sur le plateau tente de ramener le débat sur la réalité, sur le fond en parlant de l’ensemble des faits et mouvements en présence, il se fait couper grossièrement la parole, attaquer ou accuser de ci ou ça, de manière à occulter son propos et les faits sans pour autant en démontrer l’inexactitude. Ces experts et spécialistes, qui se brossent l’ego dans le sens du poil les uns les autres, pérorent en  prétendant détenir un savoir supérieur qui ne saurait être remis en cause, mais ne se gargarisent que de discours creux, sans cesse rebattus et profondément simplistes, alors même qu’ils seraient bien incapables de nous fournir un diagnostic crédible de la réalité de la situation qui seul permettrait de juger de la pertinence de leurs prétendues solutions miracles.

Nous vivons dans une société qui a fait de l’économie une religion, dont ces spécialistes, experts, intellectuels et politiciens sont les prêtres et inquisiteurs. Si nous voulons, ne serait-ce que survivre à l’apocalypse programmée par le système politico-économique actuel, faute de quoi nous n'aurons pas la possiblité de construire une société où le vivant a retrouvé la place centrale qu’il n’aurait jamais du perdre et enfin vivre en paix … il va nous falloir sortir de ces croyances aveugles et arrêter de sacrifier la vie sur l’autel de ces mythes barbares de la croissance et la compétitivité … entre autres !

Il faut prendre conscience que ces experts et spécialistes de tous poils, ne sont que des gourus et/ou bonimenteurs de foire et ne détiennent pas plus de savoir qu’eux. L'autorité dont ils se réclament est auto-proclamée et ce n'’est que par le conditionnement et la manipulation que vous êtes amenés à les croire savants …
Le jargon qu’ils utilisent, a pour premier but, de rendre incompréhensible au non-spécialiste leur discours, soit qu'il n’y ait en réalité rien à comprendre, parce qu’il s’agit de couper des cheveux en quatre sur des points de détails microscopiques déconnectés de la réalité dont ils sont extraits, ce qui permet d’en dire n’importe quoi, soit que le jargon (associé à cette assurance arrogante du spécialiste) permette de donner un air savant à ce qui exprimé en langage clair, s’avérerait être finalement du niveau des discussions de comptoirs à l’heure de l’apéro.


Prenons un sujet d’actualité, cette commission baptisée « pour la libération de la croissance ». Déjà le fait même que cette appellation n’ait pas suscité un fou rire général  … en dit long sur l’absence de recul et d’esprit critique de notre société.
 
  ...  Détenue, kidnappée, séquestrée, emprisonnée par qui ? Que n’a t’on envoyé le GIGN, le Raid, la légion … pour la libérer ! … et traîné le responsable de cette séquestration devant un tribunal international ! … vraiment n’importe quoi !

Cette commission est composée de personnes en mal de reconnaissance, avec un pourcentage très (trop) élevé de grands dirigeants d’entreprise et dirigée par un ego hypertrophié en mal de médiatisation … rien que des personnes qui appartiennent depuis des dizaines d’années aux sphères du pouvoir, ce qui signifie que la situation désastreuse dans laquelle nous sommes est due à leur incompétence et celle de leurs pairs.

 

Mais nous somme priés de faire preuve d’amnésie ou d’azheimer précoce et croire (à l’encontre de toute logique, raison et bon sens) que d’un seul coup la révélation ou la grâce divine les aurait frappé et leur aurait donné la clé USB contenant les 314 mesures du rapport Attali … remède miraculeux de tous nos maux ! Il y a des moments où j’ai l’impression de vivre dans un hôpital psychiatrique planétaire !

 

Bon je ne dirais pas à quel point je considère médiocre le résultat, qui a consisté à regrouper sans aucune corrélation tout ce qui peut traîner ici et là comme Yaka et /ou délires du credo libéraliste de ces milieux, ou l’on appelle « libération » ce qui est « déréglementation » en évitant bien entendu de se préoccuper du bien-fondé ou non de ces réglementations. Une loi ou règle peut être juste ou injuste, supprimer une loi ou règle juste, parce que visant à établir un équilibre relatif, n’est pas une libération, mais une attaque de cet équilibre, participant délibérément à accroître les inégalités, puisque traitée isolément sans tenir compte le moins du monde du contexte.

Ce rapport ne peut paraître savant que pour ceux qui croiyant que ces 314 points sont la déclinaison d’un projet global qui les lieraient entre eux, n’arrivent pas à en comprendre l’articulation. Ne vous cassez pas la tête à chercher, il n’y a rien à comprendre, ce n’est qu’une compilation de bric et de broc, sans queue ni tête, et sans aucune valeur, un inventaire à la Prévert, comme le dit Mathias Delfe, ce qui m’avait aussi traversé l’esprit. Par contre il suffit d’en examiner quelques unes pour s’apercevoir qu’elles auront pour conséquence de tirer vers le bas une partie croissante de la population et de faire sauter quelques uns des rares verrous restants pour limiter l’a rapacité des plus avides.

undefinedDe toute façon Attali ayant bien précisé que c’était tout ou sinon ça ne fonctionnerait pas, toute contestation d’une de ses propositions relevant du crime de lèse-majesté, et comme à l‘évidence un certain nombre de propositions doivent être rejetées et pas seulement celle concernant l’abandon du principe de précaution (visant à interdire tout contrôle des produits mis sur le marché par les multinationales en terme de médicaments, produits chimiques et agro-alimentaire : ogm et viande issue d’animaux clonés) … inutile de perdre du temps à lire l’intégralité de ce rapport dans le détails de ses propositions. On jette …c’est tout. Ne laissons pas les délires d’un Attali, aggraver la situation socio-économique de notre pays. Le seul talent d’Attali est d’avoir réussi à persuader certains dans le microcosme auquel il appartient, qu’il était un génie. Mais il serait vain de chercher un quelconque réflexion personnelle chez lui, tout n’est qu’emprunt à d’autres, y compris des propositions éculées et simplistes qui sont de l’ordre de l’emplâtre sur une jambe de bois,

Le démontage du mythe de la croissance devra faire l'objet d'un article ultérieur. Juste concernant le chômage et la croissante, la montée du chômage a eu lieu dans une période de forte croissance, donc Finalement ce qui me restera de ce rapport, est l’expression de semi-demeuré auto-satisfait d’Attali, agitant sa clé USB sur le perron de l’Elysée comme s’il était le créateur de la 8ème merveille du monde. Je regrette de n’avoir pas un extrait vidéo du JT, mais je reprends la photo parue dans Libé …sous-titrée « Jacques Attali présente une clé USB mercredi sur le perron de l'Elysée (Reuters). » … lamentable !


Infos en Solde - Mathias Delfe le 24.01.2008

L’inventaire à la Prévert, le catalogue à l’Attali
Quoi de commun entre l’auteur de Paroles et l’ancien « sherpa » (qui n’a jamais gravi autre chose que la roche de Solutré sur les pas de son maître) de Mitterrand ?
Rien sur le fond, bien sûr, mais sur la forme, un certain appétit pour l’énumération de propositions ici loufoques, là glaçantes de pragmatisme libéral, heureusement très théorique.
Les écolovilles implantées en pleine campagne ? voilà une idée qui en plus de Monsieur Jacques eût ravi Alphonse Allais et séduisit déjà Richelieu il y aura tantôt quatre cents ans.
Le cardinal fit bâtir sur des plans d’un modernisme échevelé pour l’époque sa propre cité éponyme aux confins de la Touraine et du Poitou. Avec un succès si relatif qu’il fallut pratiquement attendre l’ère pompidolienne pour que les champs de blé accouchassent à nouveau de villes nouvelles.
Là encore, l’engouement du départ céda vite la place au scepticisme puis à la désaffection. Demandez autour de vous : achetez –cher- un logement à Cergy-Pontoise ne fait rêver personne.
Et pour cause : la France est un vieux pays d’une surface assez modeste qui n’a plus besoin depuis longtemps d’être colonisé ou défriché. Villes, villages et bourgs ont mis le plus souvent des siècles à pousser là où ils sont, ni n’importe où ni n’importe comment, et c’est déjà la « raison » industrielle qui obligea l’homme à abandonner certains sites des plus attrayants, voici pourquoi l’habitant de l'ancien monde ne goûte guère les cités champignons pour tout ce qu’elles ont d’arbitraire et d’artificiel.
Arbitraire et artificiel qui font précisément le bonheur des technocrates, gens de bureaux, de cénacles et de salons qui confondent allègrement la carte avec le territoire depuis que les géographes ont inventé la première.
« Y aura qu’à poser ça là, faire ça ici et monter le tout comme une ordinaire mayonnaise américaine » résume assez bien des mois de brain storming attalien*.
... Lire la suite >>


undefined
LIBERATION.FR


Politiques
: F. Me. avec source AFP le jeudi 24 janvier 2008

Quand Jacques Attali dézingue tous azimuts  Jacques Attali présente une clé USB mercredi sur le perron de l'Elysée (Reuters). 
Au lendemain de la remise de son rapport à Nicolas Sarkozy, Jacques Attali, visiblement remonté, a tapé très fort. A droite comme à gauche. Florilège.
Jacques Attali a la gâchette facile. Au lendemain de la remise de son rapport sur «la libération de la croissance française» à Nicolas Sarkozy, un expert, quelques personnalités de droite et plusieurs dirigeants socialistes en ont pris pour leur grade jeudi, au micro de Jean-Pierre Elkabbach, sur Europe 1. Florilège.
... Lire la suite >>
commentaire relevé sur l'article ci-dessus :
Aristote : Manipulation
Ce rapport est un modèle de partialité. Cette commission a rassemblé un cercle d'initiés partageant les mêmes opinions pour accoucher d’une ineptie. Il n'y a aucun fondement scientifique aucune estimation chiffrée pour étayer la moindre de ces propositions uniquement des opinions, des certitudes, des croyances. De plus monsieur Attali ne recule devant rien pour imposer ses idées. Il se fait manipulateur utilisant sans vergogne le sophisme archi connu du faux dilemme en prétendant que son rapport n’est applicable que dans son intégrité. Ce qui exclue d’entrée de jeu toute forme de discussion. Quelle gabegie d’argent public et quel mauvais exemple de démocratie.  Vendredi 25 Janvier 2008 - 13:20
 

Eco-Terre : MURIEL GREMILLET  le jeudi 24 janvier 2008 .

Un plan de financement nébuleux
Attali assure l’avoir validé tout en prévoyant une baisse des dépenses publiques.
La conquête d’un point de croissance supplémentaire, à la sauce Attali se fera sans dépenser un euro. C’est en tout cas ce qu’affirment les membres de la Commission pour la libération de la croissance. L’installation du très haut débit partout en France, la construction de 50 villes écologiques nouvelles, la relance des grands travaux, l’investissement dans dix nouvelles universités de pointe, une meilleure attention à la santé et aux vieux, plus de crèches, tout ça, entre autre, devra se faire sans dépenser un centime d’argent public de plus. Voire en baissant les dépenses publiques.
La commission préconise la «réduction d’un point de la part des dépenses publiques dans le PIB». Et le rapport fixe également comme objectif de réduire de 20 milliards d’euros par an la part des dépenses publiques dans le Produit intérieur brut (PIB) pendant cinq ans et une réduction de la dette publique à 55% du PIB, contre 64,2% prévu pour fin 2007 au nom des générations futures.
Pensée magique.Attali ne craint pas de répondre, avec son habituel ton cassant, à la question du financement ... Lire la suite >>

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article