Voeux pour 2008 ...

Publié le par benedicte


Je n'aime pas vraiment les rituels, et les voeux du nouvel an en sont un.
Je vais quand même m'y plier bien qu'honnêtement ça ne me semble pas parti pour être une meilleure année que celle qui vient de s'écouler... alors un peu songeuse je vous souhaite toutefois une

BONNE ANNEE 2008

Folon-monde.jpg
A tous et toutes
( Dessin de Folon )

Publié dans Sas de décompression

Commenter cet article

ciboulette 03/01/2008 11:13

béné, l'autre soir, je regardai une émission du la 2, Bruno Solo au pays des Mongols... Il a vécu pendant deux semaines dans la steppe avec des mongols éleveurs qui tentent de sauvegarder les traditions malgré le rouleau compresseur de la société de consommation. Ils sont allés faire un tour "en ville", et là, malheur, on ne sait plus si on est en Mongolie ou aux USA. Les jeunes mongols veulent faire "comme tout le monde", oublier les traditions et se fondre dans le magma informe de la modernité... Ils veulent se greffer sur le cerveau universel qui pense pour nous et qui veut nous débarrasser de toutes ces petites traditions encombrantes qui ne rapportent qu'un peu de joie inquantifiable.... Alors si on peut conserver quelques lambeaux de tradition, sans faillir et sans rougir, si on peut marquer notre territoire et tenter de pérenniser la mémoire du temps qui passe, si on veut que le Monde ne sombre pas dans l'uniformité qui le déshumanise, n'ayons pas peur de résister... Bonne année à toi, et merci pour tes voeux... Ta carte est superbe et m'a fait un grand plaisir... C'est ce qui compte au fond, gardons nos coeurs en les réchauffant avec le souffle du plaisir que nous pouvons encore échanger sans qu'il soit estampillé Mc Do.

benedicte 03/01/2008 19:32

Je sais bien Cib, les choses ne sont pas blanches ou noires, mais d'un grand nombre de nuances de gris ... mais justement, il faut sortir de ces nuances de gris, qui reste un monde en noir et blanc  ... et passer  à la couleurs, parce que le mouvement de la vie en dehors, indépendamment du regard que l'humanité porte sur lui, est un kaleidoscope d'une infinité de couleurs aux nuances perpétuellement changeantes ! Bises