La charte des responsabilités humaines

Publié le par B.G.


La charte des responsabilités humaines


Logo-Charte-Responsabilit--s-humaines.jpgLe site La Charte des responsabilités humaines
d'où proviennent les textes ci-dessous pour avoir plus d'informations. Une partie des documents n'existent qu'en anglais et/ou espagnol. Il faut parcourir le site, et non s'en tenir à la charte, ce serait très réducteur. Parce que des expériences de mise en pratique de cette charte, localement a lieu sur tous les continents ... c'est ce qui la rend particulièrement intéressante pour moi, qu'elle ne soit pas seulement une déclaration d'intention mais qu'à travers cette démarche c'est les méthodes utilisées pour tenter de faire en sorte que l'esprit et la vision de cette charte prenne racine dans la réalité.

Un document international réalisé collectivement par les alliés de 5 continents.
Un nouveau pacte social entre êtres humains sous la forme d’une charte qui traite des responsabilités individuelles et collectives au sein des relations entre les êtres humains et avec la biosphère. C’est une proposition à laquelle tous les citoyens du monde, les gouvernements et les institutions sont invités à adopter dans une perspective de construire des sociétés durables.

La Charte des responsabilités humaines propose des pistes de réflexion et d’action et des points de référence autour de la notion de responsabilité. Ce document, qui sert à la fois de "pré-texte" et de "prétexte" pour échanger sur la question, est donc amené à être diffusé, débattu, modifié, approprié par tous les individus et dans tous les milieux culturels, sociaux et professionnels.

Le processus autour de la Charte a démarré en 2003, après une première période de rédaction collective. 

Actuellement, un Comité d’animation international, qui regroupe plusieurs équipes régionales et nationales réparties sur tous les continents, travaille à cette diffusion et mise en débat, en collaboration avec des partenaires nationaux.

La Charte comprend 5 parties
A télécharger ici en pdf ) :
- Préambule
- Des principes d'orientation de l'exercice des responsabilités humaines
- La responsabilité : une notion clé pour le 21ème siècle
- Valeurs et pratiques : l'unité et la diversité
- La Charte : son histoire.

Version musicale de la Charte proposée par les partenaires africains en anglais, français, et wolof :  
A écouter ici


Je donne juste ci-dessous les 10 principes d'orientation, mais il est nécessaire de lire l'ensemble de la charte pour en saisir l'esprit :

Des Principes guides de l’exercice des responsabilités humaines

1. Ensemble, nous avons la responsabilité de faire en sorte que les Droits Humains soient réaffirmés dans nos modes de pensées et nos actions.

2. La dignité de chaque personne implique qu’elle contribue à la liberté et la dignité d’autrui.

3. Assurer que toute personne ait la possibilité de réaliser au maximum son potentiel fait partie de la responsabilité. Ceci inclut autant les besoins matériels et les aspirations immatérielles, que l’engagement à soutenir le bien commun.

4. Une paix durable ne peut être envisagée sans la liberté, la justice et un processus de réconciliation, qui respectent la dignité et les droits humains.

5. Le développement et la consommation des ressources naturelles nécessaires aux besoins humains et la recherche de la prospérité doivent être appuyés d’un engagement au principe de la précaution, assurant la protection proactive de l’environnement, la gestion vigilante de sa diversité et le partage équitable des
richesses.

6. Atteindre le plein potentiel des connaissances et des savoir-faire se fait dans la valorisation des différents systèmes de savoir et de modes de connaissances, les partageant et les mettant au service de la solidarité rassembleuse et d’une culture pluraliste de paix.

7. La liberté de la recherche scientifique implique le respect de critères éthiques tels que : la mise en valeur de la biodiversité, le respect de la dignité de la vie humaine et des formes de vie non humaines, et l’acceptation des limites des connaissances humaines.

8. L’exercice du pouvoir est légitime lorsqu’il sert le bien commun et répond de ses actes devant ceux et celles sur lesquels il est exercé.

9. Lors de la prise de décisions sur des priorités à court terme, l’évaluation des conséquences à long terme doit se faire en accord avec des priorités éthiques de justice et de protection environnementale intergénérationnelle prenant en ligne de compte les risques et les incertitudes.

10.Afin de faire face aux défis actuels et futurs, il est nécessaire de concilier l’action solidaire et le respect des spécificités culturelles.

Publié dans Démocratie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article