Les citoyens expriment leurs attentes à l’égard des maires

Publié le par B.G.


Les citoyens expriment leurs attentes à l’égard des maires

Sondage exclusif CSA / AMF

 

l’Association des maires de France a commandé au CSA une étude sur le thème « Maires et citoyens : construire ensemble ».

L'étude portait sur les cinq principaux débats en plénière devant avoir lieu lors du 90ème Congrès des maires et des présidents des communautés de France des 20 au 22 novembre 2007
Il en résulte une demande majoritaire : de proximité de service public dans les terriroire ruraux, d'une association/ participation aux décisions prises, d'une plus grande transparence et équité concernant les impôts locaux et d'une prise en compte prioritaire du développement durable dans les politiques publiques. Par ailleurs concernant les structures intercommunales la moitié des français ne connaissent pas vraiment leur rôle.

  • Territoires ruraux
Les Français associent à la vie dans les communes rurales  : un environnement de qualité (44%), de la convivialité (33%), mais aussi des difficultés pour trouver un emploi (33%) et une insuffisance de commerces et de services publics (32%).
68% des Français affirment préférer vivre à la campagne pour la qualité du cadre de vie, en souhaitant le maintien ou l’installation de services.
61% des Français considèrent que la priorité des maires devrait être d’attirer ou de maintenir des services de proximité (les 2 services publics jugès essentiels étant pour 67% l'école et pour 61% un hôpital à moins de 50km) et 56% de préserver l’environnement et la qualité de vie.
  • Démocratie représentative et participation des citoyens
64% des Français pensent que l’élu local le plus à l’écoute de leurs préoccupations est le maire et que c'est niveau de la commune qu'il leur semble avoir plus de pouvoir d'influer sur les décisions : 26% pour la commune, pour 18% au niveau national et 15% au niveau départemental et régional
Ils souhaitent être davantage associés à la prise de décisions, mais restent très critiques à l'égard des pratiques de démocratie participative : 37% considèrent que leur développement correspond « à une nouvelle façon de gouverner au plus près des préoccupations des citoyens »,  22% qu'elles constituent « une source d’inspiration pour aider les hommes politiques à bâtir un programme » et 28% estiment qu’elles sont des « opérations de communication ».
  • Le citoyen dans l’intercommunalité
Si 63% des français savent que leur commune appartient à une structure intercommunale, ils ne sont que 50% a avoir le sentiment d'être bien informés sur les différents services rendus aux citoyens par cette structure intercommunale, contre 70% au niveau de la commune.
  • Le citoyen et l’impôt local
A l’égard de l’impôt, les Français demandent plus de clarté et d’équité.
59% des Français souhaitent être davantage informés sur le calcul, l'usage et la répartition des impôts locaux .
46% souhaitent voir adopter comme axe prioritaire de la réforme de la fiscalité locale « une plus grande équité entre les citoyens » et 73% des Français se disent favorables à ce que le niveau de revenu soit davantage pris en compte dans le calcul du montant de la taxe d’habitation et de la taxe foncière.
  • Le développement durable
Sur ce thème seuls 42% des Français déclarent avoir une idée précise de ce qu’est le développement durable, mais une fois la définition du terme donnée, ils sont 55% à être convaincu  qu'il devrait être une préoccupation prioritaire des politiques publiques. 66% estiment toutefois que ce doit être une préoccupation de chacun. Aux yeux de la majorité d’entre eux, une politique locale de développement durable ne se traduit pas forcément par une augmentation des coûts, mais elle passe inévitablement par un changement des pratiques.

Publié dans Démocratie

Commenter cet article