Un poème de Shawn Mir

Publié le par B.G.

Coraline-Sandoz-1991-tissage-Democratie.JPG
Je m'appelle : Démocratie !    
Vous pouvez m'arrêtez
M'isoler m'emprisonner
Me battre me bâillonner
Vous entendrez ma voix s'élever
Au dessus des grises murailles
Hurler dans les males batailles
Et contre vos multiples armées
Je suis je reste inébranlable
À vos  fusils et à vos sabres.

Couleur garance ou rouge rubis
Mon sang  sera encore versé
Dans l'un ou l'autre d'un pays
Que vous aurez vite oublié
En revêtant vos beaux habit

Vous pouvez vivre sans m'aimer
Périr en invoquant  mon amour
Vous ne saurez être de marbre
Le long du ruisseau est un arbre
Ses feuilles frissonnent et se penchent
Bien au-delà de ces  frontières
Collines vertes barrière blanche
J'en oublierais qu'il y la guerre.

Je m'appelle Liberté

Je suis debout nue et sans peur
J'ignore le froid et la douleur
Mes mots sont des tourbillons
Ils volent légers tels des flocons
Ils se rient de vos tyrannies
Indépendants nomades et fiers
Ils percent à jour vos manies

Même imprimés dans des journaux
Labellisés et nationaux
Politisés  ou poussiéreux
Ils restent libres indépendants
Ils se rient de votre  entregent
Certains dénoncent la misère
D'autres sont ivres de colère
Ils commencent en supplication
Et finissent par une prière
Ils osent arrêter les canons
Et des cris de protestations
Arrivent jusqu'à mon oreille
Je ne puis rester sans action

Je m'appelle Démocratie

J'ai écouté le vent du nord
Crachant un langage grossier
Et les doux alizés des Açores
Ont avec moi tout essayé
Pour me prouver leur déraison
Nul n'eut raison de ma raison !
Vinrent alors le temps des tortures
Des sombres histoires de l'aventure
De l'être humain s'il a un nom

Je m'appelle Démocratie !

Combien d'autres ont péri ici
Qui se souvient des noms glorieux
De leurs amour de leurs sourires
Ils étaient jeunes forts et heureux
Et ils sont tous venus crier :
Je m'appelle Démocratie !

Shawn MIR

Photo "Démocratie", 1991, Coraline Sandoz 220 x 270 x80 cm, Matériaux: coton - lin, nylon - laiton

Publié dans Sas de décompression

Commenter cet article