Du non-cumul des mandats ...

Publié le par B.G.


Le non-cumul des mandats est l'une des réformes indispensables au renouvellement et l'assainissement de la classe politique.

F.Bayrou l'avait affirmé et argumenté bien des fois lors de la campagne présidentielle. Je ne peux que regretter qu'il considère que le MoDem n'ait pas a donner l'exemple en appliquant ce qui est "juste" au sein du mouvement en se retranchant derrière le fait qu'il est "légal" de le faire et surtout que les autres le font.
Où est l'exemple donné en terme d'éthique, de conscience et de sens de la responsabilité ?

Et je pense à la question que m'avait posé ma fille quand elle avait 7 ans, suite à un problème qui avait eu lieu à l'école : "Pourquoi est-ce que moi je dois être honnête, alors que les autres ne le sont pas ?" ... Aurais-je du lui dire qu'elle en fasse de même, que tant que les autres se comporteraient ainsi elle en avait le droit ?
Ou ai je eu raison de chercher laborieusement à lui expliquer et réexpliquer au fil du temps, des choses dont elle n'a pu comprendre la dimension et les raisons que plus tard ?

Comme l'a dit Gandhi : "Si tu veux changer le monde commence par toi-même"
 
 

Une réforme nécessaire pour rénover la politique

Non au cumul des mandats

Une réforme nécessaire pour rénover la politique

"La trajectoire d’un élu politique en France répond à deux lois simples : on se présente à une fonction pour préparer sa candidature à la fonction suivante ; lorsqu’on est élu à la fonction supérieure, on conserve la fonction antérieure de manière à éviter qu’un « intrigant » ne vienne reproduire à vos dépens le parcours que vous venez de réussir. D’où l’obsession de cumuler les mandats"

Valéry Giscard d'Estaing

La commission Balladur, chargée de réfléchir à la réforme des institutions, a rendu son rapport et propose d’instaurer une limitation des mandats entre une fonction ministérielle et un mandat électif ou une activité professionnelle. Cette avancée est à souligner et elle est, pour beaucoup de citoyens, indispensable au renouvellement, à la mixité et à la parité en politique.

Notre pays est l’un des seuls en Europe, où des responsables politiques cumulent plusieurs fonctions électives. Alors que les parlementaires français ont pour 85% d’entre-eux au moins une autre responsabilité locale, ils ne sont que 16% en Italie, 15% en Espagne, 13% en Grande Bretagne et 10% en Allemagne.

L’élu n’est pas un employé et son mandat n’est pas un job

Les français sont aujourd’hui une très large majorité à déconsidérer l’homme politique, estimant que ses multiples candidatures n’ont plus rien à voir avec un engagement profond et sincère. De même, il n'est pas sain pour la vie démocratique qu'une même personne puisse rester à la tête d'une collectivité pendant 20 ou 30 ans, il faut au contraire permettre à des femmes et à des hommes nouveaux de partager les responsabilités locales et nationales. Nos institutions doivent être profondément modernisées pour permettre un renouvellement régulier de la classe politique.

Signez la pétition pour :

  • que tout citoyen puisse accéder aux responsabilités sans risquer sa vie professionnelle ;
  • que les élus bénéficient d'un statut et des droits sociaux leurs permettant de s’acquitter de leurs tâches à temps plein ;
  • l'interdiction stricte de cumuler deux mandats ou fonctions électives ;
  • limiter à deux mandats électifs dans le temps pour un même poste.

Pétition contre le cumul des mandats - http://www.oeuvrer.org - novembre 2007

Publié dans Politique France

Commenter cet article