Sarkosy président du tout ... pour lui et ses amis !

Publié le par B.G.


Ariane Chemin et Judith Perrignon
, journalistes, viennent de publier "La nuit du Fouquet's" (éditions Fayard) : récit du dîner de victoire d’après élection de Nicolas Sarkozy.

La liste des invités nous annonce-t-elle le nom des prochains bénéficiaires des futurs contrats et affaires que les convives vont réaliser dans les cinq ans avenir ? Certains disent que ce soir là, on a peut-être assisté à une sorte de « Yalta » de la jet-set financière en France, entre ces détenteurs du pouvoir dans la finance, l'industrie et les médias, qui ont tous beaucoup aidé Nicolas Sarkozy pendant sa campagne électorale !

La Vidéo de la présentation du livre à Canal+ par leurs auteurs, présente quelques jours sur Daylimotion a été désactivée pour non respect des conditions d'utilisation (copyright Canal+ sûrement), vous devrez vous en passer et vous contenter du Mot de l'editeur :
"Cest au coin de l'avenue des Champs-Elysées que Nicolas Sarkozy a fêté sa victoire. Sa femme a choisi le Fouquet's, vieux repère clinquant de la renommée. Ce soir-là se trouvaient réunis autour de lui des fortunes colossales, des patrons de presse, des vedettes, le box-office.
Ce sont les amis du président. Ils disent beaucoup de lui et de ce qu'il fera demain.
En une nuit, un lieu, une affiche, s'est écrite la scène primitive du sarkozysme."



Pour la remplacer une vidéo sur "la modestie de Sarkozy"



Coincidence ou confirmation des propos du livre ?
Nicolas Sarkozy nomme les patrons des médias.

Lors d'une conférence à l'Elysée c'est de N.Sarkozy que les journalistes des Echos ont appris le nom de leur nouveau patron et ont été informé de la nomination de Nicolas Beytout à la direction de leur journal. Nicolas Beytout qui était un des invités du dîner au Fouquet's, tout comme le milliardaire Bernard Arnault, qui annoncé
le 5 septembre le rachat du quotidien économique. 
Mais Sarkozy l'affirme, B.Arnault est quelqu'un de bien qui va investir dans le journal et N.Beytout ayant été journaliste est une garantie de d'indépendance. Si Sarkozy le dit c'est que c'est vrai. Et si et ces journalistes des Echos qui ne cessent de se battre contre ce rachat depuis l'été, ne le comprennent pas ... c'est qu'ils ne sont que des imbéciles :0110: !


Rue 89          :
Sarkozy annonce aux Echos le nom de leur patron

Le nouvel obs : NICOLAS BEYTOUT AUX ECHOS  "La situation est préoccupante" 

Le nouvel obs : Le SNJ-CGT dénonce "l'ingérence" de Nicolas Sarkozy

Publié dans Politique France

Commenter cet article