L'historique de la réunion départementale du 20 octobre

Publié le par B.G.

Copie des posts que j'avais diffusé sur e-soutiens et d'autres forums du plus récent au plus ancien.

Réunion avec Eric Azière le 12 octobre 2007
Echanges de mail suite à la 2ème réunion du 28 septembre
1ère réunion avortée du 24 septembre 2007


Compte-rendu de la réunion du vendredi 12 Octobre 2007 au local départemental de l’UDF de Montpellier avec Eric Azière.

L’UDF, Cap21 et MoDem étaient ont été reçus séparément avant cette synthèse. Pour la partie MoDem reçue à 15h, nous étions une dizaine, dont la moitié non véritablement invités.
Eric Azière ayant expliqué qu’il était venu à Montpellier à la demande à la fois de Georges Fandos et de Marc Dufour, après avoir précisé qu’il ne s’agissait pas d’un problème UDF/Cap21, les participants ont évoqué :
-
         les problèmes qui se posent dans le département en terme de démocratie et participation, de l’absence de dialogue et transparence de l’information et décisions.
-
         les infos apprises pas les médias régionaux, et leur impact négatif autant sur les adhérents que sur l’électorat potentiel.
-
         Le problème posé par la détention de la liste par la seule équipe de Marc Dufour
-
         Les interrogations concernant la réunion du 20 octobre et la légitimité d’un bureau provisoire qui serait mis en place lors de cette journée.

La synthèse a été faite par Eric Azière en présence de tous :
-
         une seule réunion le 20 octobre à Castelnau
-
         pas de bureau provisoire, en terme de décision ou direction, seules les instances mises en place démocratiquement et en conformité avec les statuts adoptés lors du congrès le seront. Il s’agit d’une structure d’organisation et coordination.
-
         Objectif de la réunion permettre aux adhérents de se rencontrer et de commencer à travailler ensemble :
        .  mise en place de commissions de travail par thème en vue de la préparation du congrès et des échéances législatives, tout adhérent souhaitant participer à une ou plusieurs commissions faisant candidature le jour de la réunion
        . mise en place d’une communication devant être consensuelle, donc élaborée par l’ensemble des sensibilités, autant en terme d’information des adhérents que de communication externe.
-
         Un référent extérieur viendra à cette réunion, pour arbitrage d’éventuels problèmes relatifs à la mise en place de ces commissions (Jacqueline Gouraud information samedi à la réunion de Lodève)
-
         Concernant les groupes de travail non exhaustifs : statuts, règlement intérieur, chartes éthiques et valeurs, chartes pour les municipales, réflexion sur la préparation des élections, …


Donc concernant la réunion du 20 octobre, nous devons y aller et veiller à que ce qui a été défini et accepté par tous devant Eric Azière soit effectivement suivi d’effet. Il est important que nous soyons le plus nombreux possible à poser notre participation à une ou plusieurs commissions en fonctions de nos centres d’intérêt et de nos disponibilités.
Problème non tranché la liste des adhérents, qui conditionne la circulation de l’information interne. Il a été demandé puisque l’argument de la CNIL semble incontournable, qu’un référent extérieur désigné par le national serve de relais pour transmettre l’information, en attendant que les problèmes soient résolus, je ne sais pas ce qu'il en sera.

De toute façon, suite au congrès nous élirons une véritable instance. Nous devons utiliser les quelques semaines avant celui-ci pour travailler ensemble, parce qu’indépendamment de la situation locale, la préparation du congrès est cruciale pour le devenir du MoDem.
Il semble que la procédure de vote à celui-ci n’ait pas encore été définie, concernant la grande majorité des adhérents qui ne pourront être présents. Eric Azière a parlé de la difficulté à organiser le congrès d’un parti non encore constitué, puisque normalement les modalités d’un congrès sont définies dans les statuts. Quand à la date, elle n’est pas définitivement arrêtée et pourrait être soit le 25 novembre, soit le 5 décembre. 

A mettre en parallèle avec le mail que vous avez reçu de l'équipe de M.Dufour, qui  pourrait laisser croire qu'ils n'étaient pas présents lors de la synthèse faite par Eric Azière. Bel exemple de l'abus de monopole de la liste et donc de l'information, et d'absence de respect de cette équipe du principe de communication consensuelle auquel elle s'est engagée devant Eric Azière :


Mes chers amis,

pour faire suite à la rencontre de Marc DUFOUR et de François BAYROU la semaine dernière, ce dernier a décidé de mandater Eric AZIERE afin de rencontrer à Montpellier en petit comité (à sa demande) les diverses composantes du futur Mouvement Démocrate

Cette réunion, qui a eu lieu vendredi 12 octobre, a permis de préciser quelques points litigieux:
1) la confirmation et le bien fondé de l'invitation à une réunion à Castelnau, le 20 octobre de 10h à 18h, dont le but premier est de faire connaissance entre nous. Elle ne peut être considérée comme une assemblée générale, qui ne pourra être convoquée et se tenir valablement que lorsque les statuts de notre mouvement auront été votés au congrès fondateur prévu fin novembre.
2)au cours de cette réunion tous les participants, qui le désireront, pourront s'inscrire pour être membres des instances provisoires, qui seront chargées d'expédier les affaires courantes jusqu'à la mise en place des instances définitives. Celles-ci  le seront,  à l'issue du congrès, conformément aux statuts et règlements adoptés démocratiquement. Ils pourront également exprimer leurs souhaits de s'engager plus activement, soit dans les différentes fonctions indispensables à la vie d'un parti, soit comme candidats à la candidature pour les élections municipales et/ou les cantonales.
3)de plus pourront être créés des groupes de travail sur les textes comme les chartes, éthiques et des valeurs, proposés au forum de Seignosse ou sur des contributions sur les futurs statuts, les règlements intérieurs des fédérations, etc....

En vous espérant nombreux le 20 octobre, à tous très cordialement.
                                 Yves PINASSEAU
Délégué départemental de la fédération 34 de " l'U.D.F.MoDem"


                Retour haut de page



POUR INFO :  Mail à Marc Dufour envoyé par Georges Fandos

Pour ceux qui ne sont pas du département : 

Marc Dufour est le président plus que contesté de l'UDF34

Georges Fandos (auteur du mail), Hadj Madani et Guilhem Johannin (cités dans celui-ci) ont tous trois été candidats aux législatives respectivement sur les 3ème, 4ème et 5ème circonscription de l'Hérault.

Commentaire personnel : Marc Dufour a le monopole de la liste des adhérents, donc le monopole de l'information/désinformation aux adhérents ... où sont les référents devant éviter ce problème dont F.Bayrou avait annoncé devoir étre mis en place début juillet à Marseille ? Pourquoi alors que d'autres départements en ont visiblement été doté, voire que certaine fédérations départementales ont été mises sous tutelle et ne l' ont pas reçue, notre département dont les problème sont connus du national, et qui semblent être bien antérieurs à la création du MoDem, n'a-t-il pas bénéficié de l'une ou l'autre de ces mesures ?

 

Marc,

Ce n'est pas correct de ta part et fidèle aux évènements de présenter ceux qui essayent de lancer les bases démocratiques de notre mouvement comme des diviseurs (cf lettre de M. Dufour aux adhérents MODEM en fin de mail): je rappelle les faits :

 

A Seignosse, je suis venu te voir accompagné par Guilhem Johannin qui peut en témoigner, pour que soit organisée une réunion dans l'Hérault du MODEM vu que depuis les législatives rien n¹avait été fait; après un rendez-vous manqué, la réunion pour l¹organisation d¹une AG des adhérents du MODEM a pu enfin avoir lieu le 28/09.

Nous avons été un certain nombre à demander au cours de cette réunion que le souhait de F..Bayrou de mettre en place une organisation démocratique du MODEM se concrétise rapidement dans l¹Hérault.

Alors que nous allions aboutir à un ordre du jour pour fixer les modalités de désignation d¹un bureau départemental provisoire à notre AG du 20/10, et ce malgré plusieurs propositions  différentes concernant sa composition (ce qui est normal dans un mouvement démocratique), tu as fait le choix de partir de la réunion en même temps que d¹autres personnes de l¹UDF, alors que d¹autres membres de l¹UDF tel que Hadj Madani restaient !

Tu as été sûrement contrarié par le fait que ta proposition formulée par Michel Aslanian n¹a pas fait l Œunanimité (nommer un bureau provisoire en fonction du nombre d¹adhérents du MODEM, de l¹UDF ou de CAP 21: bonjour les calculs!).

En effet, des membres du MODEM présents à la réunion (nullement autoproclamés mais simplement présents à Seignosse ou actifs pendant la campagne des législatives) ont fait une autre proposition : plutôt que de rentrer dans des comptes d¹apothicaires que vous proposiez, ils ont proposé un bureau provisoire à parts égales avec 7 membres pour chacune des sensibilités (MODEM, UDF, CAP 21) en attendant des statuts officiels qui permettent d¹élire les gens sur des bases plus fortes et non sur la base de sensibilités dont il faut bien prendre compte en attendant si on veut construire l'avenir.

Comme nous n'arrivions pas rapidement à un accord, nous avons formulé l'idée, fort démocratique, que le choix de la composition du bureau provisoire soit déidé le 20/10 pas les adhérents du MODEM.

Et c¹est donc à ce moment-là que vous avez décidé, entre autre Michel Aslanian et toi-même, de quitter la réunion !

 

Mécontents de ton manque de volonté de dialogue, les membres restés à la réunion ont décidé de lancer, à cause de celà, une invitation à la réunion départementale du 20/10 à BESSAN, sur les bases démocratiques que nous avions formulées.

Fort du fait que le fichier des adhérents  MODEM est entre les mains des anciens de l¹UDF et que seul les anciens de l¹UDF y ont pour l¹instant accès (c¹est intéressant !) , la convocation que vous avez lancée ensuite pour une AG départementale le même jour à Castelnau le Lez et qui ne reprend pas la question de la désignation de ce bureau départemental  a pour objectif de noyer le poisson (il n¹est question que de recenser les besoins des adhérents et non de structurer le mouvement).

Il me paraît aujourd¹hui très  clairement  que votre objectif est de retarder, avec ce genre de maneuvres, la mise en place de structures démocratiques  ce qui vous permet à quelques-uns  de négocier au nom du MODEM, alors que vous n¹avez aucun mandat à ce sujet, des stratégies aux municipales : j¹en veux pour exemple les déclarations multiples et répétées de Frêche et Navarro (1) sur les alliances aux municipales PS-MODEM et qui n¹ont jamais été démenties par vous.

Il est donc grand temps que cessent ces pratiques, c¹est pourquoi nous vous prenons au mot : vous voulez vraiment structurer démocratiquement le mouvement comme tu l¹annonces dans ton dernier courrier ? Chiche !

Nous reformulons notre proposition d¹ordre du jour ci-après qui permettra d¹avancer réellement sur le sujet.

Nous sommes assez grands et responsables dans l¹Hérault pour nous doter de structures démocratiques  nous n¹avons pas besoin pour cela d¹attendre plus longtemps (les calendes grecques ?) une quelconque onction nationale aussi qualitative qu¹elle soit venant de F. Bayrou, que je dois également rencontrer rapidement : tu vois tu n¹es pas le seul à avoir l¹onction présidentielle !

D¹ailleurs à ce sujet, pour un ancien militant qui en a vu d¹autres, ce genre de réthorique de ta part me fait bien rire : « Je proclame que je parle au nom du chef donc ma parole est légitime». A d¹autres s¹il te plaît !

En résumé : est-ce OK pour que le 20/10 on décide des modalités de désignation du bureau départemental provisoire et qu¹on y procède ?

Salutations démocrates et écologistes,

Georges Fandos

 

-------------------
(1) DERNIER ARTICLE EN DATE: EXTRAIT DU MONTPELLIER PLUS DU 4/10/07
Objet :  «nous sommes en discussion très avancée avec le Modem de Marc Dufour.

Quant à la stratégie d'union, elle se se porte à merveille selon Robert Navarro : «nous sommes en discussion très avancée avec le Modem de Marc Dufour. Oui nous avons envie, ensemble, de contribuer à un projet municipal ». PC-PRG-MRC et Modem, cela baigne.
------------


rappel ordre du jour proposé

REUNION DEPARTEMENTALE DU MODEM HERAULT,

le 20/10/07 à partir de 9 h,

à la Salle des Fêtes de BESSAN (sortie autoroute A9 : Pézenas-Agde)

Cher(e) ami(e),

Le chemin est désormais balisé !

Les adhérents du Mouvement Démocrate présents à Seignosse ont exprimé à une très large majorité leur besoin de se rencontrer dans chaque département au plus vite pour :
- faire connaissance, échanger, discuter

- participer à la construction du mouvement qui les réunit

- s¹informer et discuter des actions politiques qui sont menées au nom du Mouvement Démocrate
- s¹associer en vue de à la préparation des Municipales et cantonales et  pour la désignation des candidats aux futures élections

-  développer les adhésions Modem au niveau du départemental

 

François BAYROU a entendu cette attente des adhérents.

D¹ici à ce que les instances statutaires de notre parti voient le jour suivant un processus démocratique, François BAYROU a souhaité que se mette en place dans chaque département une structure provisoire de transition au sein de laquelle la représentation de tous les adhérents, quelque soit leur origine (UDF, CAP21 ou nouveaux adhérents MODEM) soit équitablement garantie.

Ce « Bureau provisoire » aura pour missions principales de :

-         regrouper et diffuser l¹information garante de la cohésion du Mouvement Démocrate

-         assurer la cohérence de l¹action politique départementale par rapport à l¹orientation politique nationale

-         organiser la construction du Modem dans l¹Hérault de façon démocratique

-         garantir la cohérence des projets des candidats aux municipales avec l¹orientation politique nationale

-         développer des passerelles d¹information avec les autres départements de la région

-         recueillir les candidatures aux prochaines élections

-      valider les candidatures (sauf villes de +20.000 habitants) aux prochaines élections, et les proposer pour approbation au mouvement, donner son avis sur les têtes de listes et la stratégie des listes aux élections municipales et régionales. Investir les candidats conformément aux statuts nationaux.

-         assurer la formation des candidats

-      assurer la coordination des équipes et mettre en place un support logistique pour les campagnes à venir


Pour constituer le Bureau provisoire, nous vous invitons dans un premier temps à fixer les modalités de désignation de ses membres et sa composition.
Deux propositions vous sont faites émanant du groupe représentant les différentes sensibilités du MODEM et qui a préparé cette assemblée départementale . ces deux propositions seront soumises au vote le 20/10.

1ère modalité présentée par Michel Aslanian et précisée par  Marc Dufour  à la réunion du 28/09/07 à Montpellier :

le bureau départemental provisoire sera constitué de 20 personnes représentant les différentes sensibilités du MODEM en fonction du nombre d¹adhérents et du poids politique de chaque composante; soit : 8 UDF, 4 CAP 21. 8 MODEM (non adhérents UDF ou CAP 21 et dont le mode de désignation n¹a pas été précisé pour l¹instant : qui les choisit ?).

2ème modalité  proposée par les membres du MODEM présents à la réunion du 28/09/07 et à laquelle se rallie CAP21:

Afin de simplifier le mode de désignation du bureau départemental, il sera constitué de 21 personnes issues à parts égales des différentes sensibilités du mouvement et des partis à l¹initiative du Modem, que sont l¹UDF et CAP 21.

7 MODEM (non adhérents UDF ou CAP 21) , 7 UDF, 7 CAP 21.

3ème motion soumise au vote :

Le Bureau Provisoire constitué selon l¹une des deux modalités ci-dessus,élit en son sein :

-          un (e)  délégué(e) départemental (e)

-          trois secrétaires départementaux : un(e)  par sensibilité politique

-          une coordination « municipales »

-          une coordination « cantonales »

-          une coordination « adhérents »

Programme de la journée :

09.00 ­ 09.30 accueil des participants

09.30 ­ 10.00 vote d¹approbation de l¹ordre du jour proposé.

10.00 ­10.30 : Compte-rendu de Seignosse : un(e) adhérent (e) Modem 10¹, Marc Dufour 10¹, Georges Fandos 10¹

10.30 ­ 12.00 : discussions sur la structuration provisoire du mouvement  (élection d¹un bureau départemental) et vote des deux résolutions indiquées ci-dessus sur la composition du bureau départemental
12.00 ­ 13.30 : déjeuner  « tiré du panier » (chacun amène sa participation sous forme de nourritures et boissons à son choix pour une collation collective et conviviale !)

13.30 ­ 14.00 : dépôt des candidatures, préparation et impression des feuilles de vote

14.30 ­ 15.30 : vote sur les trois motions indiquées ci-dessus.

15.30 : dépouillement

16.00 : annonce des résultats,

16.30 : 1ère réunion du Bureau Provisoire  (élection par le nouveau bureau départemental provisoire de ses responsables :délégué, secrétaires, responsables élections municipales, cantonales, et des adhérents)

Processus du vote proposé quel que soit la modalité adoptée pour constituer le bureau départemental :

Les trois collèges (nouveaux adhérents MODEM, UDF, CAP 21)  seront chargés de désigner ou d¹indiquer chacun  (si l¹UDF ou CAP 21 ont déjà désigné les leurs) les personnes ou  les candidats pour siéger au bureau départemental  (en veillant à un équilibre géographique: représentation de tout le département).


Pour voter : être à jour de sa cotisation au Mouvement Démocrate , UDF ou CAP 21 (présentation de la carte, inscription sur la liste des adhérents ou carte provisoire remise le matin du vote si adhésion immédiate)

Pour se présenter : être adhérent à jour de sa cotisation MODEM, UDF ou CAP 21 avant le 3 octobre.
Les adhérents sont amenés à faire acte de candidature. Tous les noms des candidats déclarés seront inscrits sur une feuille de vote, une feuille de vote par collège.

Pour chaque collège électoral qui le concerne (Nouveaux MODEM, UDF ou CAP 21), chaque votant indiquera  sur sa feuille de vote les noms des candidats qu¹il a choisi avec le nombre maximum de candidats à désigner correspondant à son collège.

Les candidats de chaque collège qui recueilleront le plus de suffrages seront élus au bureau provisoire.
En cas d¹égalité entre deux candidats, il sera procédé à un tirage au sort.

En espérant vous rencontrer à cette occasion qui doit lancer le MODEM dans l¹Hérault, veuillez agréer, cher adhérent(e), nos meilleures salutations démocrates,

Signé :
l¹équipe MODEM présente à la réunion du 28/09/07 à Montpellier  en vue de la préparation de l¹assemblée du MODEM Hérault du 20/10/07. (cette équipe s¹est connue à Seignose et est à l¹initiative de cette réunion)


-----Message d'origine-----

De : Marc Dufour [mailto:webmaster@marcdufour.fr]

Envoyé : vendredi 5 octobre 2007 17:52

À : "Adhérents MoDem/UDF Hérault"@mx1.ovh.net (34)

Objet : Lettre d'information de Mard Dufour - MoDem Hérault (34)

Chers amis,

François Bayrou, à Seignosse, lors du forum des Démocrates, nous a fixé la ligne de route.
Le contexte politique dans notre pays est en train de confirmer aux Français, que les propositions de François Bayrou pendant la campagne des présidentielles, étaient bien les seules susceptibles de redresser notre pays.

Je crois donc, comme vous, que l'aventure formidable à laquelle nous avons tous participé au printemps dernier, est loin d¹être terminée.

L¹objectif, c'est 2012 et François Bayrou, Président de la République.

C¹est dans ce cadre et à sa demande que je m¹adresse à vous aujourd¹hui, car nous avons besoin de mieux nous connaitre et de communiquer davantage pour préparer correctement cet avenir !

Permettez moi donc de me présenter, pour tous ceux d¹entre vous que je n¹ai pas encore eu le plaisir de rencontrer.

J¹ai 52 ans, je suis marié, J¹ai trois enfants ; je suis chef d¹entreprise à Montpellier, et également  consultant à Paris. J¹exerce depuis trois ans la responsabilité de Président de la Fédération UDF de L¹Hérault, membre du conseil national et du bureau Politique national aux cotés de François. Je suis également adhérent au MoDem depuis le début de la campagne des
présidentielles.
J¹ai rejoint politiquement François Bayrou, que je connaissais depuis de très nombreuses années, en 2003 et, bien avant que le MoDem n'existe, j¹avais été séduit par ce projet de Parti libre et indépendant qu¹il m¹avait présenté !

J¹ai eu la chance et l'honneur de conduire à ses côtés la liste du Languedoc Roussillon aux élections régionales en 2004. Ce fut mon baptême du feu dans le combat politique. Avoir pour adversaire, à la fois Jacques Blanc et Georges Frèche, ne fut pas de tout repos !

Tout au long de cette première campagne des régionales, nous avons conservé la ligne d¹indépendance que notre Président avait fixée, et nous avons été les premiers, en France, à décider de ne donner aucune consigne de vote pour le deuxième tour, ni à gauche, ni à droite, alors même que l'UDF était encore considérée par beaucoup comme la roue de secours de l¹UMP !

C'est vous dire à quel point, je suis, avec toute l¹équipe qui m¹entoure, en phase avec le mouvement dynamique que vous représentez au MoDem, depuis les dernières élections présidentielles.
J¹ai également porté nos couleurs du MoDem, lors des dernières législatives, et, entouré d¹une équipe jeune et motivée, dont la majorité avait rejoint le MoDem depuis quelques semaines seulement, nous avons réalisé un excellent score.

Voilà pour les présentations !

Il faut maintenant se mettre au travail, et organiser de manière efficace notre mouvement, pour traduire dans les urnes, cet élan nouveau que nous représentons dans la vie politique française.
Car ce n¹est qu¹avec des élus nombreux, portant nos couleurs et nos valeurs, que nous pourrons construire notre projet politique.

François Bayrou nous a demandé de mettre en ¦uvre, dès maintenant des structures provisoires regroupant les nouveaux adhérents du MoDem, de Cap 21, et de l¹UDF-MoDem, dans l'attente de la création effective de notre nouveau mouvement, le Mouvement Démocrate, qui verra le jour, lors du congrès des 24 et 25 novembre prochains, et de l'organisation d'élections internes dans les fédérations départementales.

Dans ce cadre, nous avons rencontré quelques représentants du MoDem et de Cap 21.
Fidèle à l¹esprit du discours prononcé à Seignosse par François Bayrou et aux consignes que j¹avais reçu de celui-ci, j'ai proposé, pour ce bureau provisoire, une représentation équitable, proportionnelle au nombre d'adhérents de chaque formation.

J¹ai souhaité également, que les nouveaux adhérents du MoDem aient la possibilité de choisir eux-mêmes lors de notre rencontre du 20 octobre prochain, leurs représentants dans le fonctionnement de nos instances, et ne laisser à personne, le droit de s¹autoproclamer responsable des nouveaux adhérents de cette formation.

Cette proposition n¹ayant pas été validée, et après plusieurs tentatives de négociations infructueuses, j'ai considéré qu'il appartenait à François Bayrou, notre dénominateur commun, de fixer les règles de cette nouvelle organisation.

Je pense que nous avons tous le même objectif de réussite pour notre Mouvement Démocrate, et que dans ce contexte, les étiquettes politiques passées sont sans importance.
Nous n¹allons pas commencer à fonctionner avec des courants, et des divisions comme les partis traditionnels que nous avons rejetés en suivant François Bayrou !

Ce n¹est pas, non plus en faisant des déclarations à la presse, et en laissant apparaitre des divisions internes au MoDem que nous réussirons à nous imposer dans la vie politique de notre département.
Je rencontrerai donc François Bayrou dans les prochaines heures, et je lui demanderai de nous adresser un message de rassemblement, pour faire face, unis, et dans une démarche démocratique et transparente, aux nombreux défis auxquels nous allons être confrontés.
Et en premier lieu, la présence efficace du Mouvement Démocrate dans les prochaines consultations électorales des municipales et des cantonales de mars 2008.
Je compte donc, sur votre présence nombreuse, lors de notre réunion du 20 octobre à Castelnau, salle des rencontres, pour une journée fructueuse de travail et de convivialité, au cours de  laquelle interviendra l¹un de nos leaders nationaux.

Ainsi, après notre première rencontre à Sète, le 29 juin dernier, et les réunions MoDem organisées dans les circonscriptions, nous aurons l¹occasion, maintenant que nous disposons du fichier des nouveaux adhérents, de nous retrouver, pour la première fois tous unis, pour débattre sur tous les sujets que vous souhaiterez aborder.

Je vous dis au 20 octobre, convaincu que cette rencontre marquera la naissance d¹un grand mouvement démocrate dans l¹Hérault.

Bien cordialement,

Marc Dufour

Mail :  <mailto:marcdufour@marcdufour.fr> marcdufour@marcdufour.fr

Site Web :  <http://www.marcdufour.fr> www.marcdufour.fr


                Retour haut de page




Point sur la réunion départementale de l’Hérault


Nous avons reçu une invitation de Marc Dufour envoyée par Michel Aslanian pour une réunion des adhérents le 20 octobre, sans programme mais nous demandant toutefois de renvoyer une fiche de renseignement et si nous y participerons.

L’organisation d’une réunion départementale avait été obtenue à Seignosse le dimanche matin par Georges Fandos (ex-candidat Cap21-Modem sur a 3ème) et Guilhem Johannin (ex-candidat UDF-MoDem sur la 5ème) qui avait interpellé Marc Dufour pour qu’elle soit mise en place le plus rapidement possible.
Une réunion préparatoire avait été demandée et acceptée en apparence, comprenant la participation d’adhérents MoDem, pour qu'elle soit préparée en concertation. Elle était prévue pour le vendredi 21/09. M.Dufour, injoignable après Seignosse pendant plusieurs jours, a fait reporter dans un premier temps cette réunion au lundi 24/09.

Entre-temps M.Dufour a décidé unilatéralement de la date de la réunion départementale le 20 octobre et envoyé le mail que nous avons reçu.
Le lundi 24/09 c’était avant-hier soir, mais la réunion n’a pas eu lieu. Les différents participants à cette réunion (dont je ne faisais pas partie), qui pour certains avaient fait plus d’1h de route se sont retrouvés devant la porte close de la permanence UDF de Montpellier. Après plus d’un quart d’heure d’attente, ayant appelé Marc Dufour, celui-ci a répondu sans s’excuser, qu’il était en réunion ailleurs et que Michel Aslanian s’était chargé de les prévenir que la réunion était annulée et que celle-ci était reportée au vendredi 28/09. M.Aslanian est un ami et très proche collaborateur de M.Dufour, il n'a pas oublié.


Un tel mépris des autres, une telle volonté de leur faire sentir qu'ils sont négligeables et juste des quémandeurs soumis au bon vouloir du "prince", seul à décider de ce qui sera ou ne sera pas, sans avoir de compte à rendre :  c'est du despotisme, donc aux antipodes de la démocratie. Hors la démocratie interne et le respect de l'autre sont des valeurs fondamentales, une exigence extrêmement présente au sein des participants de Seignosse, qui ne font pas partie de ce qui est négociable au sein de la construction du Mouvement Démocrate.
F.Bayrou a démontré son réel respect des citoyens, des électeurs et des adhérents, c'est une des raisons pour laquelle il a notre respect et notre confiance.
Mais M.Dufour n'est pas F.Bayrou, c'est un « politicien » travaillant à diviser pour régner et non à rassembler pour fédérer.

Prenons en acte et ne nous laissons pas piéger. Ne perdons pas inutilement notre temps et notre énergie à chercher à contrer les intrigues politiciennes d'une poignée de personnes mal intentionnées. Leurs manoeuvres finiront par se retourner toutes seules contre elles.
Utilisons notre temps et notre énergie pour nous rassembler, adhérents UDF, Cap21, directs MoDem, pour nous organiser et commencer à travailler ensemble à la réflexion et l’élaboration de projets. Faute de quoi, nous nous présenterons aux prochaines élections sans avoir rien à présenter à nos concitoyens, laissant le champ libre à toutes les manœuvres politiciennes et électoralistes. Résultat, nous donnerons l’image d’un énième petit parti politicien, qui disparaîtra aussi vite qu’il est apparu dans le paysage politique français, tuant au passage l’immense espoir de changement qu’a suscité le projet de F.Bayrou dans notre pays.
Ce n’est pas ce que nous voulons, alors travaillons à construire en fonction de ce que nous voulons sans nous définir en fonction de ceux qui s'opposent à cette construction.


                Retour haut de page




Publié dans MoDem Herault

Commenter cet article